La revisto N° 311

« lou Felibrige » – La revisto N° 311 – mars – avril 2019

Revue « lou Felibrige » à commander à Felibrige – 8 bis Avenue Jules Ferry – 13100 Aix en Provence

Prix 5 € le numéro : Abonnez-vous : 1 an – 6 numéros : 26,50 €. Etablissez votre chèque à l’ordre de : Felibrige. Courriel : contact@felibrige.org – Visitez notre site : www.felibrige.org

Résumé des articles dont nous rappelons qu’ils sont entièrement écrits en langue d’oc

Editorial

               Le capoulié présente son discours écrit pour la séance solennelle de la Société Archéologique Scientifique et Littéraire de Béziers à l’occasion de la publication de la traduction en français du Breviari d’Amor par le majoral Henri Barthés. Jacques Mouttet rappelle tout d’abord que la société savante bittéroise fut une sorte de Félibrige avant l’heure puisqu’elle récompensa, dès 1838, des œuvres écrites en langue d’oc. Gabriel Azaïs, fils de Jacques, fondateur de la Société Archéologique de Béziers, fut très lié à Frédéric Mistral. C’est avec le concours de Paul Meyer et le soutien de Mistral que fut publiée en 1882 l’œuvre de Matfre Ermengaud. Cette encyclopédie médiévale avait une grande importance pour Mistral puisqu’il la mentionna dans son poème de Nerto. Il y eut une seconde édition du Breviàri due au sòci du Félibrige Peter Ricketts parue en quatre volume de 1974 à 2004.

Comme il avait soutenu autrefois les deux éditions du Breviàri, le Félibrige a donné de nouveau son appui au travail de Henri Barthès et en a assuré la publicité dans sa revue. Paradoxalement, cette traduction française, en popularisant un ouvrage savant écrit en provençal ancien, doit être considérée comme un véritable hommage à la langue d’oc.

Breviàri d’Amour – Séance académique du 15 décembre 2018

C’est devant un parterre de personnalités que s’ouvrit la séance académique dans la grande salle de l’abbaye Saint-Aphrodise. Après un propos liminaire de M. Henri Barthés, la parole fut donnée au professeur émérite de la faculté de droit de Montpellier, M. Jean-Marie Carbasse qui replaça le Breviàri dans l’ensemble des sommes du savoir au XIIIe siècle. Le traducteur reprit la parole pour lier le Breviàri à l’amour courtois en expliquant l’allégorie de L’albre d’amor et de La dama d’amor. Henri Barthés fit également remarquer qu’on trouve à la fin du traité une ample anthologie des anciens troubadours qui recueille, en 267 citations, toute la doctrine courtoise développée du XIe au XIIIe siècle. L’éditeur, M. Robert Tamines, expliqua ensuite son choix d’une éditions prestigieuse. Mistral n’avait-il pas dit : « Ah ! le beau Livre » ? Le Capoulié n’ayant pu rejoindre Béziers en raison des barrages dressés par les « Gilets jaunes », son discours fut néanmoins lu par le majoral Barthés.

Lou Breviàri d’Amour de Matfre Ermengaud (1288) encyclopédie qui a pour but de décrire l’ensemble du savoir universel en 355 chapitres, classés en 7 parties, traduit en français par le majoral Henri Barthés. Œuvre extraordinaire et monumentale. On peut la commander aux Editions du Mont, 2, rue Augereau 34370 Cazouls-lès-Béziers – 04 67 30 81 45 – editionsdumont@wanadoo.fr – relié en toile, présentation en coffret – 120 € + 12 €  de port.

Maffre Ermengaud, l’auteur de la plus importante œuvre médiévale en langue d’oc était issu d’un d’une vieille famille bourgeoise de Béziers. Il était professeur de droit mais il se présentait aussi comme un frère mineur (franciscain). Il faut entendre bréviaire comme un recueil emprunté à des livres divers mis sous forme résumée. Pour lui l’amour est Dieu lui-même car selon Saint Jean « Dieu est amour ». Dieu fait ensuite ruisseler cet amour sur toutes ses créatures. Maffre Ermengaud a employé la langue romane pour rendre accessible son travail aux non latinistes. Le Breviari comprend sept traités. L’actuelle traduction a été faite à partir d’un fac simile d’un manuscrit venant de Saint-Petersbourg acheté par le CIRDOC. Henri Barthés a commencé sa traduction en 2008 et l’a achevée en 2017. Il a eu, au début, l’aide de Peter Ricketts.

 

Le territoire de Pertuis dans l’histoire

Ce texte écrit en français par M. Jacques Barone, adjoint au maire de Pertuis est un résumé de l’histoire de cette ville. qui doit accueillir la prochaine Santo-Estello. L’idée qu’il faut retenir est que Pertuis a été arbitrairement rattachée au département de Vaucluse en 1793. La Durance n’étant pas une véritable frontière, la géographie et l’histoire attestent que Pertuis a toujours été tournée vers Aix-en-Provence qui se trouve à proximité mais cependant dans les Bouches-du-Rhône.

Les Nouvelles

 Agenda du capoulié

Du 9 janvier au 7 février, les activités du capoulié se sont soldées par 7 déplacements ou rencontres.

Alerte rouge !

Le Félibrige s’élève contre la réforme du baccalauréat imposée par l’Etat qui sacrifie les langues régionales. La doyenne des associations de défense de la langue d’oc appelle à une mobilisation générale afin de proposer une alternative favorable à l’épanouissement de la jeunesse.

Le Félibrige en Albi

  1. Eric Barthe, président du Centre occitan de l’Albigeois, a présenté, le 9 février, en Albi, une conférence intitulée: « Mistral et l’influence du Félibrige dans le Tarn de 1870 à 1970. »

Les parfums de Grasse au patrimoine culturel de l’humanité

Le majoral Gilles Désécot nous fait savoir que les savoirs-faire liés aux parfums en pays de Grasse ont été inscrits au patrimoine immatériel de l’humanité par l’UNESCO, le 28 novembre 2018.

Candidature des cultures camarguaises auprès de L’UNESCO

Afin d’obtenir l’inscription des cultures camarguaises au patrimoine immatériel de l’humanité, une association vient d’être fondée. Le président est le manadié Florent Lupi. Annelyse Chevalier est membre du bureau.

Librejado

La 7e librejado de l’écrit en Provence, des Alpes au Vidourle, se tiendra le 19 octobre 2019 à Trets (13).

LES MAINTENANCES

Maintenance d’Aquitaine

Parmi les nombreuses activités de la Maintenance, il a été principalement question de l’assemblée générale du Bournat du Périgord qui s’est déroulée le 21 janvier, à Périgueux. Bernard Sendrès s’est retrouvé capiscol par intérim en raison de la démission de Didier Dupont, pour raisons de santé. Le grand événement en perspective est celui du centième anniversaire de la félibrée du Périgord qui se déroulera, en juillet prochain, à Périgueux.

Maintenance d’Auvergne

C’est le groupe Terradour Flouricat qui représentera la Maintenance à Pertuis. Il fut fondé en 1951 par Jean Fay. Il fut d’abord une troupe de théâtre avant de faire du folklore. Il a adopté le costume d’Aurillac. Il a été présent à la plupart des Santo-Estello.

Terradour Flouricat 9 rue Georges Braque 15000 aurillac – 04 71 48 48 38 – boutonnet. francis@wanadoo.fr

A l’issue de la dernière assemblée générale le bureau suivant a été élu : syndic : Nadal Lafon; sous syndics : Claude Descombels, Jean-Marie Laborie, Sylvie Laygue, Michel Faye; Secrétaire : Joëlle Cassagne; trésorière : Lucienne Lafon

Maintenance de LanguedocRoussillon

Echos de la Maintenance

Le 26 janvier s’est tenu l’assemblée générale du Ciéucle Lengo d’o. Il y fut annoncé qu’en 2020 le Cercle célèbrera son vingtième anniversaire. Le 17 mai 2019 sera organisée une ferrade au Mas de la Comtesse à Aigues-Mortes : prix de la journée 25 € par personne. L’assemblée générale de la Maintenance se tiendra le 27 avril à Saint-Gilles-du-Gard. – Renseignements par mail : felibrige.languedocroussillon@orange.fr. ou sur le site : http://languedoc-roussillon.felibrige.org

Semaine pédagogique du pays de Lunel

La semaine pédagogique du pays de Lunel s’est déroulée du 19 au 24 novembre 2018.

430 élèves y ont bénéficié de l’animation faite par les membres de l’Escolo dóu Vidourlo qui se sont relayés. Les enfants ont reçu des cours de civilisation camarguaise e des leçons de langue d’oc.

Maintenance de Limousin

 

Réunion du bureau de la Maintenance

Le 2 février, les capiscols et les membres du bureau de la Maintenance se sont rassemblés à Pierre-Buffière. La plus grande partie de cette réunion a été consacrée  à l’organisation de l’hommage qui sera rendu à la reine Marguerite Priolo (1913-1920) au cimetière de Mansac-sur-Vern (Dordogne), le samedi 30 mars 2019, à 15H. La cérémonie sera présidée par le capoulié.

Maintenance de Provence

 L’avenir de la langue

Le syndic de Provence constate d’une part que la transmission de la langue ne se fait plus dans les familles et que, d’autre part, l’Education Nationale n’a jamais été très efficace en ce qui concerne l’enseignement des langues régionales. Aujourd’hui, avec la réforme des lycées c’est la mise à mort de cet enseignement qui est annoncée. Pour Guy Revest il est temps de trouver le chemin de l’unité chez tous ceux qui luttent pour notre culture. Il y a des signes encourageants, notamment au niveau du Forum d’oc. Internet, outil favorisant la solitude, ne permet plus les rencontres qui se faisaient jadis entre les félibres et les chercheurs. Le syndic développera ces thèmes lors de l’assemblée générale de la Maintenance qui se déroulera le 13 avril.

Une belle manifestation

Le 26 janvier l‘Escolo de la Targo a représenté, à Carqueiranne, la pastorale Lou long camin du majoral Guy Giraud. L’animation et les intermèdes furent assurés par les musiciens Lei Tulipan et par les danseurs du groupe La Voio. Gérard Pascal et son épouse ont été les artisans de cet événement très réussi.

Meyrargues – Hommage à Joseph d’Arbaud

L’hommage annuel des Reguignaire dóu Luberon se déroulera, le 28 avril prochain, devant la Pichoto Bastido où naquit Joseph d’Arbaud, à Meyrargues. Les cavaliers de la Nacioun Gardiano seront présents.

ASSEMBLADO DI JOUINE

Lou prèmi de l’Enavans

A l’issue de l’assemblée générale du Flourege en Avignon, le 26 janvier, le premier prix de l’Enavans a été remis au jeune Guillaume Chevalier (20 ans) de Vauvert (30). Ce prix a pour but de récompenser un jeune provençaliste et de prendre la suite du prix de la Vocation provençale attribué naguère par la Fondation Louis Vouland. Guillaume Chevalier, un des rédacteurs de L’Assemblado di jouine, fait actuellement des études de langue d’oc à Montpellier.

Heures sombres : la réforme du bac et du lycée

Les options et notamment les langues régionales sont menacées par la réforme du bac et des lycées qui sera mise en place en septembre prochain. Les professeurs de provençal de l’académie d’Aix-marseille qui se sont rassemblés à la mi-janvier en Arles ont fait part de leur inquiétude. Paulin Reynard pense que si le provençal avait été une langue morte il aurait comme le latin et le grec un plus grand nombre d’heures d’enseignement. Superbe, le recteur de l’académie d’Aix-Marseille a déclaré sur les ondes de France Bleu Vaucluse : « Je dois avouer que je n’ai jamais entendu une seule fois parler provençal dans la rue ou sur un marché. Mais peut-être que je ne fréquente pas les bons marchés et les bonnes rues. » Paulin Reynard nous apprend également que Céline Marteau-Imbert est devenue chargée de mission pour la langue provençale auprès du recteur de l’Académie.

Jumelage Courthézon – Bergheim (Alsace)

Dans le cadre des échanges entre les deux villes jumelles une délégation courthézonnaise s’est rendue à Bergheim début février. Les Alsaciens ont pu déguster des mets provençaux et du vin de Châteauneuf-du-Pape. L’événement fut animé par le Rode Basso Prouvènço et le majoral Jean-Bernard Plantevin.

La langue d’oc sur France Bleu

Tous les dimanches de 11H à 12H, sur France Bleu Vaucluse, Paulin Reynard anime l’émission Aqui sian bèn. En Périgord ce sont Nicolas Puech et Jean-Paul Verdier qui font de même dans le même créneau horaire avec l’émission Meitat chen, meitat porc. Claudette Occelli fait, quant à elle, un chronique régulière : La mameto. A Marseille c’est Jean-Michel Turc qui prend la parole dans la chronique « Fiers d’eux ». On peut retrouver quotidiennement sur les mêmes ondes Médéric Gasquet-Cyrus.

Ls cent ans de l’Académie Provençale

L’Académie Provençale de Cannes fut fondée en 1919 par le grand statuaire Victor Tuby. Ses héritiers continuent aujourd’hui à perpétuer les traditions provençales sous la direction de Jacques Coquelin. Les 6 et 7 juillet une grande fête sera organisée à Cannes. Une dizaine de groupes et quelque 100 tambourinaires sont attendus.

FELIBRIGE

 Assemblées générales des maintenances

Auvergne le 9 février dernier à Aurillac

Gascogne-Haut languedoc le 9 mars à Toulouse

Aquitaine le 24 mars à Piégut

Limousin le 6 avril à Pierre Buffière

Provence le 13 avril à Orange

Languedoc Roussillon le 27 avril à Saint-Gilles-du-Gard

 

Les nouveaux capiscols

Pour l’ Escolo Marius André de Sainte-Cécile-les-Vignes (84) : Isabelle Rigaud-Jencel

Pour  Li Gavot de la Ciéutadelo de Sisteron (04) : Roland Gassend

Pour Lo Bornat dau Perigord (24) : Bernard Sendrès

Millane

Le 105e anniversaire de la mort de Frédéric Mistral sera célébré lundi 25 mars à Maillane. Renseignements et réservation du repas à l’Office de Tourisme : 04 32 61 93 86

 

Ils nous ont quitté

Nous avons appris le décès de deux sòci du Félibrige : le Suédois Sven Björkman et le britannique Cyril Hershon. Francine Prigent-Picard nous a également quitté le 12 janvier 2019. Elle fut la première salariée du Félibrige.

LIBRAIRIE

Lou Païs – Revue régionale gabale

Outre le N° 436 de sa revue Lou Païs et son Armanac de Lousero, l’Escolo Gabalo a fait paraître fin 2018 un émouvant Mémorial lozérien 1914-1918 – Les oubliés de l’histoire – 360 pages, 1052 photos et médaillons. Il s’agit d’un recueil des 6641 poilus lozériens tombés au champ d’honneur. Renseignements : Lou Païs et l’Escolo Gabalo – 14 résidence Les Prés Hauts, route de la Margeride, 48130 Aumont Aubrac

Soulèu

Lauréat dans la catégorie chanson aux grands jeux floraux septénaires du Félibrige, en 2018, Michel Pellegrino vient de publier son œuvre primée. Le livret qui accompagne le disque est orné de 6 dessins à la canne de Provence de la main de l’auteur.

Soulèu-Soleil – 20€ pour le livret, le disque et les dessins – 15€ pour le CD simple et le texte des chansons à part – port compris – Commander à l’association Restanco – 260 chemin des bords du Gapeau – 83400 Hyères

Les contes de l’agaça

Patrick Chalmel, autre lauréat des jeux floraux de Bergerac, a couché sur le papier les contes qu’il entendait pendant son enfance. C’est toute une civilisation qui renaît sous sa plume.

Les contes de l’a

 

gaça – Les contes de la pie – 404 pages – bilingue – Edition du Bournat du Périgord – 13 rue Kleber 24000 Périgueux – 20 € – En souscription jusqu’au 1er avril au prix de 17€ + 7€ de port – revue.lobornat@laposte.net

Une fine étude

 

Le numéro 167 de la Revue des Etudes d’Oc, ex France Latine consacre la moitié de ses 169 pages à une admirable étude de Céline Magrini intitulée : »Les sources d’inspiration du Poème du Rhône ».

Union des Amis de la France Latine – philippe.blanchet@univ-rennes2.fr

 

Pierre Louis, compagnon du Devoir de Liberté et Fanette son épouse

Maguelone Moreau-Louis nous parle de ses parents dans cet ouvrage. Son père Pierre Louis, enfant de Feytiat (Haute-Vienne), disciple d’Agricol Perdiguier, restaura, à l’âge de 20 ans la Société des Compagnons menuisiers et serruriers. Il en fut le président. Il fut également félibre. Son épouse Fanette Rol, née à Mazan (84) travailla au service de la comtesse d’Adhémar en Avignon  et connut notamment le Marquis de Baroncelli et les animatrices du groupe Lou Riban de Prouvènço.

240 pages – Envoi en souscription : 25€. Société historique et régionaliste du bas Limousin. Règlement à Lemouzi – ZAC de la Solane – Rue des fauvettes 19000 Tulle

Lo Gai Saber

Le numéro 551 – automne 2018 – célèbre son centenaire. On y trouve une étude du majoral Jean Fourié sur cette revue clairement liée à L’Escola occitana, c’est-à-dire une publication félibréenne.

Vouiage en Chino

En 12 chants et 300 pages Pierre Dominique Testa relate, en vers octosyllabes et en parler marseillais, le voyage qu’il fit en Chine et au Tibet en 2010.

-lexiqueprovencal.com

Enric Espieux – Trobas I

Voici le premier recueil que les amis d’Enric Espieux viennent de faire paraître. Ce volume couvre les années 1947-1960. Le talentueux poète provençal de graphie alibertine fut considéré à une certaine époque comme « la grande voix de la jeunesse occitane ».

Editions Jorn, rue de la Dysse 34150 Montpeyroux – 487 pages – 25€ – 04 67 96 64

 

Cet article a été publié par

Agenda

< 2019 >
Décembre
LMMJVSD
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
© Le Felibrige Tous Droits réservés | Réalisation Dream Media® 2016 - Mentions légales et crédits