la Revisto : N° 278

Lou Felibrige – la Revisto : N° 278 – septembre-octobre 2013

Vous pouvez commander la revue du Félibrige : « Lou Felibrige » à : Felibrige – Parc Jourdan – 8 bis Av. J. Ferry – 13100 Aix en Provence – Prix : 4 euros ; Abonnez-vous pour : 1 an – 6 numéros : 22, 50 euros. Établissez un chèque à l’ordre de : Felibrige. Pour vous abonner, il n’est pas nécessaire d’être membre du Félibrige. Courriel : contact@felibrige.org – Visitez notre site : www.felibrige.org

Résumé des articles dont nous rappelons qu’ils sont entièrement écrits en langue d’oc.

Attention ! Avis très importants en fin de document

Editioral : Discours de M. Jacques Mouttet, Capoulié du Félibrige, au congrès de la Sainte Estelle de Saint-Rémy de Provence, lors de l’accueil à la Mairie : … la tradition nous rappelle qui nous sommes, d’où nous venons et nous conduit sur le chemin de l’avenir. Nous voulons dans le monde d’aujourd’hui, toute notre place. Nous voulons vivre notre culture particulière, car notre culture particulière, nous en sommes sûr, est justement celle qui a le plus de chance d’être utile au devenir de notre région…. Ce qu’il faut comprendre, c’est de faire exiger le respect de la langue et de notre culture, sans parler, bien sûr, de l’immense progrès humain que représente pour un homme et pour un peuple sa propre découverte. »

Sainte-Estelle 2013 : le compte-rendu complet de cette Santo-Estello se déroule tout au long de 9 pages de la Revue, illustré de très nombreuses photos. Depuis l’inauguration des expositions, la table ronde sur la transhumance du vendredi soir 17 mai, jusqu’à l’excursion du mardi 21. Compte-rendu du colloque sur les personnes marquantes de St-Rémy, compte-rendus des différentes assemblées statutaires donnant les différents engagements du Félibrige pour l’an prochain … On y trouve aussi des relations sur les différents spectacles qui ont montré toute la richesse des créations de la culture d’oc ; les différents discours sont donnés, en particulier celui prononcé par le Capoulié Jaques Mouttet lors du banquet de la Coupe, il y disait entre autres : « Pour vivre, les régions doivent tenir compte de tous les domaines de l’activité régionale bien sûr, mais pour vivre harmonieusement, avec bon sens et jugement elles ont besoin de se retrouver au plus profond de leur réalité, dans ce que forme la nature, dans ce qui exprime magnifiquement la conscience collective d’un peuple : leur nom et leur langue, qui portent une culture et une civilisation. » Une très belle Santo-Estello qui restera dans le souvenir des 600 particpants et du très nombreux public qu’elle a rassemblé.

Un centenaire – Charles Galtier : Charles d’Eygalières par la Majorale Pierrette Bérengier, poète, conteur, romancier, auteur dramatique, ethnologue, chroniqueur à la radio et dans les journaux, dans ses deux langues et ses deux cultures, il fut aussi conservateur du Musée Frédéric Mistral à Maillane pendant plus de 30 ans.

Charles Galtier : hommage par Marjorie Beltri. Galtier fut encouragé par le félibre d’Eygalières Ludovic Souvestre, puis par Georges Reboul. Sully-André Peyre avec sa revue Marsyas. Ses amis, les jeunes poètes Jean-Calendal Vianès et Max-Philippe Delvouët tinrent une place importante dans sa vie et dans son cœur. Charles Galtier aimait surtout dépeindre les caractères, les sentiments, les émotions. Il est le conteur de la vie ordinaire et de l’âme humaine, à juste titre il avait été nommé « prince de la nouvelle » ; il est le créateur des émissions de radio en provençal, soyons lui reconnaissants.

L’article felibris dans le dictionnaire de Du Cange : par le Maître en gai-savoir Jean Rigouste. Le terme felibris est expliqué, parmi toutes ces citations, par un seul mot : subrumum, qui veut dire « celui qui tête ». Mais en passant les siècles, les mots viennent plus riches de sens et nous savons tous ce qu’est, aujourd’hui, un félibre ; pourtant il est bon de se rappeler l’étymologie et de dire que nous sommes ceux qui nourrissent la langue qui nous a nourri.

Le provençal du siècle, affectations de langage et franches erreurs : en quelques exemples, le Majoral Jean-Pierre Tennevin démontre que croyant bien faire nous avons adopté, au fil du temps, « des préjugés qui n’existaient pas au temps des premiers maîtres et cela nous amène à des artifices de langage, puis à des impropriétés et des faux-sens qui ne cessent de se répandre. » Il nous parle en particulier des mots employés dans un faux-sens ou même à contre-sens comme : à touto zuerto ; encastre ; engimbra ; orvo …

Mistral pour apprendre le français (4) – l’écolier : Pierre Martial. Une fois encore nous cite ces livres de classe d’autrefois, livres de lectures et de morceaux choisis où on trouvait des textes de Mistral traduits en français.

AGENDA :

Du 28 juin au 30 juillet 2013, le Capoulié du Félibrige a honoré de sa présence 10 manifestations, et un certain nombre de majoraux ont représenté le Félibrige lors de nombreux évènements.

ACTUALITÉS

Recommandations pour nos langues : le 6 mars 2013, la Ministre de la culture Mme Filippetti, installait un « Comité consultatif pour la promotion des langues régionales et de la pluralité linguistique interne ». Le 15 juillet dernier, un rapport définitif était déposé sur le bureau de Mme Filippetti. Ce document d’une centaine de pages, est composé de deux parties :
– L’état des lieux sur la situation actuelle des langues de France, où on constate malheureusement que le nombre des locuteurs de langues régionales est en nette diminution ; où on constate aussi que l’état ne fait pas tout ce qu’il pourrait faire en faveur de celles-ci.
– Des propositions pour donner en France une véritable place aux langues et cultures régionales ; pour les faire reconnaître par tous comme un véritable patrimoine qui mérite la considération de tous et de chacun.
– Ce Rapport suggère fortement la nécessité d’une loi définissant les droits et moyens qui doivent être accordé aux langues régionales de France.

Prix Louis Vouland de la vocation provençale : remis le 4 juillet dernier à Avignon, au jeune félibre Rémy d’Espagnet, de Pourcieux. Issu d’une vieille famille provençale, baigné de nos traditions, Rémy enfant eut ses premières émotions avec les chants de Noël de Saboly. Années après années, il se passionne, apprend la langue et étudie le galoubet-tambourin, ces activités sont devenues une passion.

Quand Paris nous aide : la BNF et son site Gallica nous offre à profusion par Internet des livres et des documents, entre autre la collection des Armana Prouvençau de 1855 à 1937.

5ème forum sur les langues de France : s’est tenu le 22 juillet à Langon, une importante réunion pour faire le point sur les avancées et les difficultés que nous pouvons voir sur les textes législatifs concernant les langues de France. M. North délégué general de la DGLFLF a précisé qu’il faut que disparaisse la peur de la perte de la nationalité et que les français doivent vivre ensemble dans la diversité. Des tables rondes rassemblant des personnalités actives en faveur des langues de France ont permis de faire une analyse détaillée des déceptions et des espoirs actuels.

Estivada 2013 : 20ème édition de ce festival des langues régionales, marqué par la visite du président du Sénat Jean-Pierre Bel, qui reçut une délégation des représentants des courants les plus marquants œuvrant en faveur de la langue d’oc. Ils présentèrent à tour de rôle leurs revendications. Un projet sera présenté à l’automne prochain par le Parlement. Ceci dit, l’Estivada a été un grand moment où s’est affirmée superbement la culture d’oc, malgré des problèmes dus aux intempéries imprévisibles !

1863 – 1913 – 2013 : 150ème anniversaire de la fondation de l’Association des Félibres d’Aix, centenaire de la Sainte-Estelle à Aix : organisé par le Félibrige et la maintenance de Provence, la célébration fut dignement marquée les 26 et 27 juillet par la présence d’élus, le Conseiller régional Hervé Guerrera, les Conseillers généraux Bruno Genzana et André Guinde, les Conseillers municipaux Mmes Arlette Ollivier et Michèle Roy, pour rendre l’hommage dû à nos prédécesseurs, qui ont su recueillir l’héritage du passé, relier avec un fil d’or les vieilles traditions de nos terroirs.

À Sceaux, il y a 800 ans, la bataille de Muret : Pour rappeler cet épisode majeur de la croisade contre les Albigeois, qui se deroula le 12 septembre 1213, le Comité félibréen de la ville de Sceaux et la Société des Félibres de Paris, organisent le 5 octobre à 14h à la Mairie de Sceaux, salle Erwin Guldner, une conférence-débat, suivie par la remise de la cigale d’or au majoral Jean-François Costes, par le Capoulié Jacques Mouttet.

Quand l’Histoire se trompe : à la lecture d’une revue sérieuse, bien informée (croit-on) on est déçu de trouver de nombreuses erreurs, et ommissions historiques, dans le numéro spécial « Atlas de France » de juillet 2013, concernant entre autres la carte de la province de la Gaule transalpine ; une date erronée de la croisade contre les Albigeois ; pas un mot sur le rôle de Louix XI, le Comtat-venaissin et la principauté d’Orange rattachés tardivement à la France ; erreurs sur la période touchant la Révolution, à propos du tribunal révolutionnaire d’Orange et des erreurs grossières en ce qui concerne les langues régionales de France.

Échos des maintenances

Aquitaine :

A.G. de l’école de « Jansemin » : le 2 juillet sur convocation de son président le Majoral J-C Dugros, présentation du raport moral, des activités et du bilan financier de l’association maintenant enregistrée en préfecture. De nombreux projets ont été évoqués, en particulier la célébration du 150naire du poète Jasmin et le 100naire de la disparition de Mistral.

La félibrée de Bergerac : organisée sur 3 jours, un challenge important qu’il convient de creuser et de traiter de façon adaptée. Elle s’est déroulée en présence du Capoulié Jacques Mouttet et de la Reine du Félibrige, Angélique Marçais.
-Hommage au poète Bernard Lesfargues et au musicien Marcel Piaud – Court d’amour avec entre autre le groupe Osco Manosco, de nombreux chanteurs et musiciens – Spectacles avec J-Bernard Plantevin, lo Dalfin, Bonnefond et Chavaroche – Présentation de vieux métiers – Bal de clôture.
-Une belle Félibrée malgré quelques problèmes « techniques » …

Animations félibréennes : 9 manifestations se sont déroulées de la mi-avril au 28 juin, avec des bals, conférences, soirées de chants et de contes occitans. La plus remarquable fut la soirée de contes où le majoral Patric Delmas et son copain Gérard Roussile enchantèrent un public connaissant la langue, qui a su s’adapter facilement à la différence de dialecte.

Mascaret, 2ème festival occitan de Bordeaux : qui se tiendra du 21 septembre au 17 octobre dans la proche banlieue. Une dizaine de manifestations sont proposées, mêlant bals, chants, concerts, conférences, expositions, théâtre, cinéma, visite des Archives départementales, mais aussi un marché occitan.

Auvergne :

15 septembre : Dans le cadre des journées du Patrimoine, hommage sera rendu à 3 félibres : Antoinette Fay et les majoraux Jean Fay et Clément Besombes, disparus depuis peu.

Gascogne – Haut Languedoc :

20 ans de Langue Vive en Aran : par Evelyne Auban, vice syndic : l’association Lengua viua depuis 20 ans a multiplié les initiatives pour que l’aranais, variété de la langue d’oc en Gascogne espagnole ait une présence et un usage social : soirées théâtrales, cours de langue, objets tels que vêtements, auto-collants, accessoires divers identifiants par des inscriptions ou des symboles. Les 27 et 28 juillet il y a donc eu grand fête avec toutes sortes de manifestations, en particulier un concert du groupe Nadau. L’aranais est langue officielle dans le val d’Aran depuis 2010.

Languedoc-Roussillon :

Hommage à André Chamson : organisé par l’Ecole félibréenne de la Tour magne pour le 30ème anniversaire de son décès, au col de la Luzette le 10 août en présence de la famille et de nombreux félibres.

Limousin :

Les limousins retournent à Aix : les 26 et 27 juillet, à l’occasion du 100ème anniversaire de la Sante-Estelle de 1913 marquée par la dernière présence de Frédéric Mistral, et de Marguerite Priolo, limousine, alors 6ème reine du Félibrige. « Les beaux cousins du noble Limousin » ont fait entendre la chanson la Briança, le chant des gabariers de la Dordogne et la chanson du barbichet du majoral Jean Rebier. Un peu surpris par la chaleur, les limousins ont été fiers et heureux de participer à cette belle manifestation ; une occasion de plus pour partager avec les provençaux l’amour d’une même langue.

Provence :

Ecole de la Targo, les vendanges provençales : dans le prolongement de son travail d’animations du pays toulounais, l’école propose cette année un festival sur les plantes du terroir, du Verdon à la mer :
– Les plantes qui soignent par le majoral Jean-Luc Domenge (11 septembre)
– Les plantes rares et protégées par le guide naturaliste V. blondel (18 septembre)
– Les plantes à manger en salade, par R. Defendente (25 septembre)
– Le vendredi 13 une veillée provençale sera proposée aux passionnés de la langue, ainsi qu’un concert le samedi 21.
D’autres journées sont prévues pour animer l’exposition que l’on pourra visiter au foyer du 69 cours Lafayette à Toulon.

LIBRAIRIE

« Carnets de voyage d’un anglais en Vaunage au XIXème siècle» : un anglais, Henry Newman, forcé de séjourner en Vaunage à cause de la mauvaise santé de son compagnon de voyage, a peint plus de 100 aquarelles sur la vie quotidienne de l’époque, un magnifique témoignage publié grâce à son arrière petite-fille.
-Ed. Association M. Aliger – 282 p. – 22,4 € envoi compris – 04 66 80 72 56 – pb.conaur@orange.fr

« Proses de Norib – intégrale vol. 2» : belle illustration du parler d’Auvergne à la fin du 19è s. écrits d’un paysan cultivé, forte tête vivant un idéal de liberté et d’égalité, mais les pieds sur terre ; il était aussi un félibre organisateur de grandes félibrées.
-Proses de P. Biron, présenté par le majoral N. Lafon – 702 p. – 37 € envoi compris – Ed. lo Convise – 9 place de la paix – 15012 Aurillac.

“ Le Dictionnaire du village de Provence – Saint Martin de Castillon – Luberon la Montagne ” : Arrière petit-fils du sculpteur de la Coupo Santo auquel il avait consacré un monumental ouvrage, A.P. Fulconis nous donne un tout aussi monumental ouvrage consacré à son village de St-Martin de Castillon qui est aussi le dictionnaire général des villages de Provence : 282 entrées – 477 documents inédits – 1190 illustrations – 2059 noms de familles et 1094 localités – 97 € envoi compris – payer et commander à : A-P. Fulconis, Impasse de la Grand Rue, 84750 Saint Martin de Castillon

«La légende du Drac et des géants de la Braunhie» de R. Martinot, Chr. Verdun e M. Lagaly : Sur le Causse de La Braunhie vivaient il y a très longtemps quelques hommes, le Drac terrible se réveilla, quelques géants aidèrent les hommes à s’en débarrasser, un conte merveilleux.
-Ed. Treboulou – bilingue 36 p en 21 x 29,7 cm. – 12 € port compris – payer et commander à l’éditeur : 46090 Arcambal – www.christian-verdun.com

«Clovis Hugues» par Patricia Dupuy : Un grand homme politique révolutionnaire provençal du 19è siècle, rouge grand teint, défenseur permanent des humbles, infatigable lutteur de la République laïque et sociale, il a été aussi un fin poète provençal et majoral du Félibrige ; ses œuvres provençales suivent sa biographie dans cet ouvrage remarquable.
-Ed. Prouvènço d’aro – 270 p. en 14 x 21 cm. – 21 € frais de port compris – commander à l’éditeur : 18 rue de Beyrouth – 13009 Marseille – lou.journau@prouvenco-aro.com

Disquerie :

« Brassens en provençal – volume 3” interprété par André Chiron : Chiron revient à ses amours premières de chanteur, il nous offre un vrai régal avec ces textes traduits par le Dr Pierre Paul, il les interprète avec talent et passion.
-10 chansons – 36 min. – 23 € port inclus – commander à La puce musicale – BP 13 – 84301 Cavaillon – 04 90 71 30 95 – www.lapucemusicale.com

FELIBRIGE
À la Sainte-Estelle de Saint-Rémy de Provence, le Consistoire a élu :
– Jean-François Costes, majoral du Félibrige, responsable des amis de la langue d’oc à Paris
– Le Père Bernard Ardura, membre associé du Félibrige, qui œuvre avec talent et passion pour la mémoire du R.P. Xavier de Fourvière

2014 – Célébrer Mistral
Pour fêter cet aniversaire, le majoral Courbet met à la disposition de tous quelques 650 documents (livres, articles de périodiques, documents sonores …), au Centre de Documentation Provençale de Bollène
– – contact : Mairie – 84500 Bollène – 04 90 30 19 54 – www.documprovence.com – cdp@documprovence.com

Centenaire de la mort de Frédéric Mistral, commémoration nationale 2014 : clôture de réception des fiches de participation au 1er novembre. Il n’est pas du tout nécessaire d’être félibre pour participer à la célébration du 100è anniversaire de ce très grand poète de renommée mondiale. Mistral appartient à tous ceux qui œuvrent, même modestement, en faveur de la langue et de la culture d’oc

AVIS :
Pour des raisons de réorganisation du secrétariat, il n’y aura plus de présence physique permanente à notre siège administratif à Aix-en-Provence à partir du ler septembre 2013. Si pour quelques raisons, vous devez rencontrer la secrétaire ou venir chercher quelque chose, prenez rendez-vous. L’accueil téléphonique ne change pas (04 42 27 16 48) du lundi au jeudi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h. Pour tout renseignement, demande ou commande, le plus simple est d’utiliser l’adresse internet : contact@felibrige.org

Cet article a été publié par

Agenda

< 2019 >
Novembre
LMMJVSD
    1
  • 10:00 -13:00
    01-11-2019

    http://www.felibrige.org/?p=2945&preview=true

23
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930
  • 11:00 -16:00
    30-11-2019

    http://www.felibrige.org/2019/11/06/moubilisacioun-generalo/

 

Important !

Les statuts du Félibrige (Art. 3) interdisent à notre mouvement tout soutien, toute prise de position, en faveur d'un parti politique quel qu'il soit.

Par conséquent toute présence du logo du Félibrige et/ou d'un lien vers notre site officiel, établi à notre insu sur un site ou sur un blog d'un parti ou d'un groupement à caractère politique, donnera lieu à une plainte en justice pour préjudice moral envers notre mouvement.

Nos Coordonnées

Parc Jourdan
8 bis avenue Jules Ferry
13100 Aix en Provence

04 42 27 16 48

contact@felibrige.org

Nous Situer

Consulter nos archives

© Le Felibrige Tous Droits réservés | Réalisation Dream Media® 2016 - Mentions légales et crédits