Li Novo 245

Lou Felibrige – li Novo : N° 245– mars-abriéu 2008

Résumé des articles dont nous rappelons qu’ils sont entièrement écrits en langue d’Oc.

Editorial : M. Jacques Mouttet, Capoulié du Félibrige, remarque que notre revue est appréciée. Il est nécessaire qu’elle se répande aussi bien en pays d’Oc que dans le reste du Monde.
-“ La Revue du Félibrige, dit-il, est le moyen pour mettre en commun nos connaissances du pays, de son passé, et de son actualité, c’est le moyen de vous raconter ce qui s’est passé et ce qui va se dérouler.
-La Revue, mémoire du temps, témoigne de la vie quotidienne du Félibrige, du déroulement des affaires, de la réflexion, de l’hsitoire, comme elle le fait depuis bientôt 250 numéros”

-Agenda du Capoulié – représentation du Félibrige : La Capoulié, M. Jacques Mouttet, a assisté et participé à une vingtaine de fêtes, rassemblements et manifestations officelles, entre la fin octobre et le milieu février. Des majoraux ont représenté le félibrige dans de nombreuses autres manifestations.

ACTUALITÉ

Quel avenir pour notre langue ? : Quelques réflexions sur l’avenir de notre langue dans une période où l’Etat se désengage de plus en plus de ses responsablitiés dans l’enseignement ou les médias. Dans un temps où le service public laisse de plus en plus la place la place aux intérêts privés. Quelle place ces “intérêts” donneront-ils à notre langue ?

-En Catalogne : En Catalogne/Roussillon, le Conseil Général des Pyrénées orientales vote un texte en faveur du catalan, qu’il reconnaît comme langue du département.

-Au Pays basque : La préfecture des Pyrénées-Atlantiques reconnait, lors des élections, le droit de rédiger des documents de propagande électorale en Basque, y compris les bulletins de vote. Toutefois il assimile le basque à une … langue étrangère ! dans son propre pays !

-Chez les touaregs : Au nord du Niger le gouvernement de Niamey a accordé des autorisations d’exploitation de richesses minières (uranium) à de nombreux pays. De ce fait les touaregs se trouvent dépossédés de leurs terres traditionnelles sans aucune contrepartie. L’armée nigérienne n’hésite pas à tirer sur les civils lors de confrontations avec les touaregs qui ont repris les armes. Voir : http://occitan-touareg.over-blog.com

-A Paris l’enseignement de notre langue : A Paris, dans certains établissement il est possible d’apprendre la langue d’oc, mais … cet enseignement est menacé parce que la langue d’oc n’est pas la langue régionale de l’Ile de France ! alors qu’on peut apprendre sans problème dans la même région : le chinois, le russe ou le néerlandais !

-Un pays qui veut dire son nom : A Auch s’est déroulé une réunion où des personnes venues d’horizons différents se sont penchées sur le problème de la toponymie locale. Il s’agit de retrouver les désignations correctes en langue d’oc des noms de lieu : cités, cours d’eau, hauteurs mais aussi … des noms de quartier, chemins, sources … ! Un travail de longue haleine nécessaire pour conserver une partie de notre patrimoine culturel.

-Une agence culturelle départementale en Dordogne : Le Conseil Général de Dordogne a créé un établissement public, disposant de 1,9 million d’euros, pour la diffusion et la création artistique en langue d’oc. Les majoraux Dugros et Samouillan font partie du Comité consultatif qui fera des propositions.

-Un minutier du 14ème siècle exposé à Avignon : Dans les archives d’une étude notariale d’Apt (Vaucluse) se trouvait un document rare contenant deux chansons de geste en langue d’oc : « Rollan a Saragosss » et « Ronsasvals ». L’étude ayant fermé, le minutier après avoir pratiquement disparu pendant 28 ans, après avoir failli partir à l’étranger, a été acheté par les archives départementales de Vaucluse. Il est exposé au Palais des Papes jusqu’au 30 avril.

LES MAINTENANCES

-Auvergne : L’assemblée Générale s’est déroulée à Aurillac le 12 janvier dernier ; ont été évoqués les attributions de subventions, l’enseignement de la langue, les relations avec le public et les média.
-Des projets pour 2008 sont prévus : Spectacle sur Pierre Moussarie, poursuite des émissions en Auvergnat à la radio, parution de la revue « la cabreta »
-Par ailleurs le groupe « Terrador floricat » a participé à un concert sur l’œuvre de Joseph Canteloube et « los boscats » ont réalisé un DVD sur les journées du patrimoine.

-Gascogne-Béarn – L’Assemblée Générale se déroulera le 6 avril à Luchon

-Guyenne-Périgord : l’Assemblée Géénrale se tiendra le 6 avril à La Réole.
Lo Bornat dau Perigord a tenu son Assemblée Générale le 13 janvier en présence du Capoulié du Félibrige ; la Felibrejada se déroulera cette année au Parc des expositons du Périgord.

-Languedoc – L’Assemblée générale se déroulera le 30 mars au Grau du roi.
-L’Escolo de Trencavel a fêté son 70ème anniversaire à Béziers, avec la chorale de St Guiraud et une conférence du Mèste d’obro Henri Barthès. L’Escolo du Vidourle, de Lunel, a élu son nouveau cabiscòu (président) le Mèste d’obro Yvan Plantier, Mèste Jo Vidal ayant décidé de se retirer. La Nacioun gardiano donne son calendrier jusqu’à la fin mai. La nouvelle Majorale, Sendi de la Mantenènço de Languedoc a reçu sa cigalo d’or, le 2 février au Pont du Gard, des mains du Capoulié Jacques Mouttet ; chacun s’est plu à louer son dévouement, sa passion pour notre culture et notre langue, sa gentillesse et la force de ses convictions félibréennes.

-Limousin – L’Assemblée Générale se déroulera le 29 mars à Esse (Charente). Le Majoral Ducourtieux a publié un petit livre sur Saint Auvent, entre haut Limousin et Charente limousine : patrimoine, histoire, culture et, bien sûr, notre langue.
-Un stage de langue d’oc limousine est proposé par l’Escola ‘chabatz d’entrar du 8 au 10 août à Corrèze (Corrèze !), renseignements au 04 72 18 96 84

-Provence – L’Assemblée générale se déroulera le 30 mars à Brignoles.
Deux journées de formation à l’enseignement du provençal ont eu lieu le 9 février à Cuers et le 8 mars à Marseille, sous la direction de la mestresso d’obro Corinne Gauthier. Une autre se déroulera à Trets le 7 juin. Une action qui mérite de se poursuivre.
-L’Escolo de Blèuno (Digne) vient d’être remise en activité par M. Michel Pons, fils de l’ancien Capoulié Paul Pons.
-L’Armana Prouvençau pour 2008 vient de paraître, plein de poésies, de contes et de récits historiques ; on peut le commander à Mme Djivdjivian – 3, imp . des oiseaux – 83190 Ollioules pour 10 euros franco.

ANNIVERSARI

-Henri Pertus : La Majorale Berengier nous rappelle qu’on fête cette année le centième anniversaire de la naissance d’Henri Pertus. Grand peintre et dessinateur provençal, illustrateur, graveur, c’était un artiste passionné par notre langue et notre culture.

LIBRAIRIE

-L’Evangile selon Mistral : De 1957 à 1968, l’Abbé Marcel Petit de Raphèle les Arles (Edition provençale, CPM), est allé célébrer la messe et prêcher en provençal, à Saint Eustache à Paris. Ses sermons ont été recueillis et sont aujourd’hui publiés. Edition Monastère Sts Clair et Maurin – 32700 Lectoure

-Catinou et Jacouti : Charles Mouly, fils du Majoral Henri Mouly, journaliste, a créé les personnages de Catinou et Jacouti pour la radio et la presse. Ces deux personnages pleins de bon sens populaire, parlant une langue d’oc savoureuse se retrouvent dans un livre publié récemment. Ed. du Rafut – 18 rue des cosmonautes – 31400 Toulouse

-Compendi derisori dau desideri : anthologie de poèmes et récits de J-Luc Sauvaigo qui, même si sa lecture n’est pas toujours facile, se révèle être un de nos meilleurs écrivains de langue d’oc. Ed. Jorn – 38 rue de la Dysse – 34150 Montpeyroux

-Armanac de Lousero : contes, histoires rejouissantes, poèmes, évocations de toutes sortes : c’est l’Armana publié par l’Escolo gabalo où nous retrouvons toute la saveur du parler cévenol et gévaudanais. Ed. Lou Païs – BP91172 – 34009 Montpellier cedex 1.

-Espeyrac, vie d’une communauté de 1792 à 1795 : Le Majoral Zefir Bosc poursuit son travail d’historien de son pays avec une patience et une minutie dignes d’éloges. Ed. (chez l’auteur ) – le bosc nalt – 12140 Espeyrac

-Trèns per d’aubres mòrts & A l’esperduda dau silenci : J-Yves Casanova n’a publié que 3 recueils de poèmes et 4 en prose en 25 ans. Aujourd’hui il nous livre une longue prose et un essai qu’il convient de lire l’un à la suite de l’autre. Ed. C & S – Maison Sourd – 64370 MORLANNE

-Dictionnaire des dialectes dauphinois : Il faut rendre hommage à M. J-Claude Rixte, qui a passé plus de 10 ans à diriger le travail destiné à la publication du Dictionnaire dauphinois de l’Abbé Moutier, réalisé dans les années 1880. Riche de 25 000 entrées il paraît maintenant sous forme d’un volume de 900 p. au format 16,5 x 24 cm. Un ouvrage qui désormais sera une référence. Ed. Daufinat-Provença terra d’Oc – maison de la vie associative – pl. du théâtre – 26200 Montélimar.

-Eilamou : Un CD nous présente « le Parler de Prelles », dans les Alpes au travers de 32 textes lu par les gens du pays. Commander à Michel Pons – rue de la Préfecture – 04000 Digne les Bains

-Lo misteri de la santa trinita : le Félibre Pierre Pessemesse s’inquiète, dans un essai raisonné et raisonnable, de l’influence que pourrait avoir l’islamisme fondamentaliste sur notre société laïque.
Ed. ADEO – BP 28 – 81370 St Sulpice la pointe

-Barbouiado : Récits d’enfance, souvenirs, témoignages et évocations livrés par Gérard Mancini sur son pays varois. Ed. Prouvènço d’aro – 18 rue de Beyrouth – 13009 Marseille

-Castagno e castagnado : Traditions et toutes sortes de renseignements sur les chataignes, les chataigniers et les coutumes qui vont avec, dans les Pays d’Oc. Ed. M. Paul Nougier – 9, rue de la gorge – 13007 Marseille

-Les cahiers du tambourin : Le cinquième numero vient de paraître avec près de cinquante partitions de musique de balèti : polkas, valses, mazurkas, scottishes. Ed. Académie du tambourin – 4 ch. du belvédère – 13100 Aix en Provence

-Oundo e prismo : Dans ce recueil, Marc Dumas se révèle comme un poète remarquable d’une inspiration forte et maitrisant parfaitement les images qui se revèlent à lui. Ed. l’Astrado chez Mme J. Lamy – villa souleiouso – puech chaud – 2bis, Rte de Langlade – 30620 Bernis

-Légendes de Provence : 36 légendes de Provence recueillies et reécrites pour notre plus grand plaisir, celui de nos enfants ou petits enfants, par Céline Magrini, professeur de provençal et aussi chanteuse du groupe Tard-quand-dine. Un livre superbement illustré de photos d’art. Ed. Edisud – la calade – 13090 Aix en Provence

-En ribo de Ceze : Un petit livre de saynètes, histoires droles, souvenirs, réalisé par « Animation Cèze », un groupe de personnes attachées à notre langue, animé par Jacques Ressaire. Ed. Animation Ceze, chez : M. Jacques Ressaire – Apiculteur – 30200 St Michel d’Euzet

-Prémices de l’Europe : Robert Lafont, en français, tente de nous démontrer que de la chute de l’empire romain à la chute de Montségur, pendant mille ans les gens, les idées, la culture, voyageaient à leur fantaisie en Europe. C’est l’occasion pour l’auteur de nous prouver son érudition et sa connaissance de l’histoire et des textes en langue d’Oc du moyen-age. Editions Sulliver – BP 8 – 06530 Cabris.

-Albert Roux – lou parage d’Uzès : Réédition d’une partie des écrits en provençal du Mèste en gai-sabé, Albert Roux. C’est un témoignage intéressant sur les évènements du pays d’Uzès dans les années 1890-1930. Histoire & civilisation d’Uzège, chez M. Bernard Malzac – 138 imp. du marbrier – 30000 Nîmes

-DGLF – une revue ratée : Dans le numéro de décembre 2007, « Langues et cité », des rédacteurs donnent l’état actuel de la langue d’oc et donnent leurs points de vue sur ses besoins et son avenir ; mais tout cela fort timidement, sans aucune revendication ni acrimonie contre un état qui n’a pratiquement aucune politique en faveur de la langue d’Oc. Il est vrai que la DGLF dit qu’il est exclu que « Langues et cité, organe d’un service de l’état, serve de support pour dénoncer certains aspects de la politique de l’état »

-Et le roi s’inclina : Une nouvelle pastorale, qui a été écrite en fait en 1948 par Maurice JULES, de Valréas. Resté à l’état de manuscrit jusqu’alors, elle est enfin publiée grâce à l’association Parlaren à Vaurias et J-Louis Ramel. Ed. Parlaren Vaurias chez M. Gérard Ferrier – 3 allée des oliviers – quartier Tourville – 84600 Valréas

Cet article a été publié par

Agenda

< 2019 >
Novembre
LMMJVSD
    1
  • 10:00 -13:00
    01-11-2019

    http://www.felibrige.org/?p=2945&preview=true

23
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930
  • 11:00 -16:00
    30-11-2019

    http://www.felibrige.org/2019/11/06/moubilisacioun-generalo/

 
© Le Felibrige Tous Droits réservés | Réalisation Dream Media® 2016 - Mentions légales et crédits