Felibrige
Accueil du site > 1 Organisation > Le Félibrige en quelques mots

Le Félibrige en quelques mots

vendredi 26 janvier 2007, par felibrige

LE FELIBRIGE EN QUELQUES MOTS

Le Félibrige est une association qui a pour objectifs la sauvegarde, l’illustration et la promotion de la langue et de la culture spécifiques des pays d’oc par l’intermédiaire de la littérature, du théâtre, de la chanson, du cinéma... et tout particulièrement de l’enseignement et des médias. Le Félibrige s’emploie aussi à faire connaître et reconnaître la culture d’oc auprès de l’opinion et des pouvoirs publics dans un esprit de complémentarité avec les autres cultures en prenant position par rapport à une politique de réelle décentralisation et de développement européen. Son action s’appuie principalement sur l’édition d’ouvrages et de périodiques ainsi que sur l’organisation d’assises, colloques, débats et manifestations diverses.

LANGUE D’OC

La langue d’oc est une langue latine possédant plusieurs dialectes : l’auvergnat, le gascon, le languedocien, le limousin et le provençal. Elle est parlée sur l’ensemble du midi de la France ainsi que dans le Val d’Aran et dans les onze vallées du Piémont d’Italie. Elle est aujourd’hui enseignée de la maternelle à l’université et dans de nombreux pays étrangers. Elle est admise dans les examens.

FREDERIC MISTRAL (1830-1914
-  Auteur de Mirèio (1859), de Calendau (1857)... et d’un dictionnaire provençal-français embrassant les divers dialectes de la langue d’oc moderne, Lou Tresor dóu Felibrige. En 1904 il reçut le Prix Nobel qu’il consacra à la fondation du Museon Arlaten. Son œuvre a été traduite dans une vingtaine de langues. La philosophie du Félibrige trouve sa source dans l’œuvre de Frédéric Mistral.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0