Lou Felibrige La Revisto N° 322

« Lou Felibrige » La Revisto N° 322 – Janvier – Février 2021

 

Revue « Lou Felibrige » à commander à Félibrige – 8 bis avenue Jules Ferry – 13100 Aix-en-Provence

Prix 5 € : Abonnez-vous : 1 an -six numéros : 26,50 €. Etablissez un chèque à l’ordre de :

Felibrige –  Courriel : contact@felibrige.org – Visitez notre site : www.felibrige.org

 

Résumé des articles dont nous rappelons qu’ils sont entièrement écrits en langue d’oc

 

Editorial

Avec 87 numéros en moins de quinze ans – après une éclipse de six années –  le capoulié se félicite, à juste titre, de la parution régulière de la revue « Lou Felibrige », fondée en 1916. Cette revue est certes un bulletin de liaison mais elle offre aussi à ses lecteurs des études et des articles de fond très enrichissants. On peut la considérer également comme un médium de formation militant et de propagande mistralienne. Jacques Mouttet présente ses vœux à tous les félibres en espérant la disparition de la pandémie et un prompt retour à la vie ordinaire.

 

Une lettre de Mistral

 

Le majoral Gilles Désécot à trouvé parmi les trésors du Moulin Forville, à Cannes, deux lettres de Mistral. La plus intéressante, en date du 22 décembre 1905, est adressée à François Favier. Le Maître de Maillane y fait état du renouveau des Ecoles félibréennes. Dans sa grande sagesse Mistral conclut en disant : « Qui vivra verra ! » et en affirmant sa confiance en « Sainte-Estelle ».

 

Note de Pierre Fabre

 

Le capoulié Fabre nous fait bénéficier de sa grande érudition en nous rappelant qui était François Favier. Né et mort en Avignon (1849-1920), ce félibre de caractère indépendant a laissé dans la littérature provençale des œuvres dignes d’intérêt. La lettre de Mistral a pour arrière-plan la querelle qui opposa les pro et les antidevoluystes au sein du Félibrige. Le renouveau constaté par Mistral fut lié finalement à l’adoption des nouveaux statuts, en 1905, voulus par le capoulié Devoluy.

 

Ferrer Bassa et l’Ecole d’Avignon

 

L’école artistique dont il est question est celle qui s’est constituée en Avignon, au XIVe siècle, autour de la cour des papes. Sous influence siennoise, l’Ecole rayonna dans toute l’Europe jusqu’à Prague, Londres, Barcelone.

En Catalogne c’est le fresquiste Jaume Ferrer Bassa qui fut principalement en phase avec les Avignonnais et illustra leur style dans les fresques du couvent de Pedralbes.

 

De l’Algérie à la Camargue

Annelyse Chevalier a récemment fait une communication lors d’un colloque consacré à Albert Camus. Elle y a développé le thème des affinités entre la Camargue et les paysages de l’Algérie célébrée par l’écrivain : la lumière, l’aridité, la pauvreté, la richesse de la vie des hommes.

 

Le conseil général du Félibrige

En raison des circonstances, le conseil géneral du Félibrige s’est tenu par visio-conférence.

En préambule Jacques Mouttet salua les 107 nouveaux félibres inscrits dans notre association depuis la Santo-Estello de Pertuis. Il prit ensuite la parole pour présenter le rapport moral. Il constata, en premier lieu, avec tristesse, les conséquences négatives de la pandémie sur nos vies alors que le Félibrige nous porte naturellement et ordinairement à l’enthousiasme et à la joie ; Cependant les entraves sanitaires n’ont pas empêché le Félibrige d’agir dans certains domaines, celui notamment de l’édition. Parution régulière de la Revisto, publication des actes du colloque sur « Le Félibrige dans la guerre 14-18, ceux de la journée d’études sur Frédéric Mistral à Toulouse, le supplément du dictionnaire de Jean Fourié.

Le capoulié présenta ensuite le rapport d’activités parmi lesquelles on notera les cérémonies du cent-cinquantenaire de Folco de Baroncelli et celles du centenaire de la statue de Mireille aux Saintes.

Au cours de la séance le majoral Jean-Claude Ducourtieux fut élu à la fonction d’assesseur.

Autres bonnes nouvelles : l’administration fiscale considère le Félibrige comme « organisme d’intérêt général », ce qui permet de donner des reçus fiscaux aux personnes qui en feraient la demande.

La Camargue, terre partagée entre deux maintenances est désormais unifiée au sein d’un nouveau sous-syndicat. La charge de vice-syndic est confiée à Annelyse Chevalier qui sera désormais conviée aux réunions de la Maintenance de Provence pour les questions concernant le delta du Rhône.

Le projet de label « Cité mistralienne » a été relancé et porté par le Bureau du Félibrige. Le suivi du projet a été confié à Gabriel Feutrier.

L’existence du « Comité félibréen de Sceaux » a été officialisé par le vote du conseil municipal de Sceaux, le 8 octobre 2020.

 

LES NOUVELLES

 

Agenda du capoulié

 

Six activités ou déplacements ont été effectués par Jacques Mouttet du 17 octobre au 22 novembre.

 

ACTUALITES

 

Une loi sur les langues régionales adoptée au Sénat

 

Les sénateurs ont enrichi le texte venant de l’Assemblée nationale de quatre nouvelles dispositions. Il est à souhaiter qu’il ne soit pas retoqué en seconde lecture par les députés.

 

Comité félibréen de Sceaux

 

Il s’est réuni pour la première fois, le 9 novembre, sous la présidence de Jean-Louis Oheix, en présence de Jean-Philippe Allardi qui représentait le maire et du Baile qui représentait le capoulié. La célébration des anniversaires prévue en 2020 a été reportée en 2021.

 

Dans l’Académie de Nice

 

Un nouvelle classe bilingue a été ouverte à Nice à l’école de Fouont Cauda.

A Cuers, Isabelle Fabre, partie à la retraite, a été remplacée par Célia Nicolaï. Sandra Imbert a pris la direction de l’école.

 

LES MAINTENANCES

 

Maintenance d’Aquitaine

 

Les sept fontaines d’Alvère

L’auteur, Patrick Chalmel, fait l’inventaire de tous les saints honorés en langue d’oc du Périgord ;

Las set fonts d’Alvèra – 286 p. – édition bilingue – 17 € – Jusqu’au 1er février prix de souscription 14 € +

8 € de port.

Commander à : revue.lobornat@laposte.net ou Lo Bornat dau Perigòrd 13 rue Kleber 24000 Périgueux

 

Maintenance d’Auvergne

Nos deuils

Le majoral Noël Lafon nous fait part du décès de deux de ses confrères.

Les obsèques du majoral Zéphir Bosc (Cigale d’Aquitaine) se sont déroulées à Espeyrac, le 30 novembre.

Le majoral Robert Rousset (Cigale de la Jano ou de Mussidan) nous a quitté le 29 novembre.

 

Communiqués

 

L’impression du recueil paraulas a cantar du poète-vacher Marcel Celier est reportée au premier trimestre 2021. Quand los blats son madur de Pierre Célestin Delrieu devrait paraître au printemps 2021

L’assemblée générale de la Maintenance est fixée au 27 mars 2021 à Vic-sur-Cère.

 

Maintenance de Gascogne-Haut Languedoc

 

Les Amis de Philadelphe de Gerde

 

Evelyne Auban félicite l’association des Amis de Philadelphe de Gerde pour ses multiples activités. Leur assemblée générale s’est tenue le 5 septembre.

 

Maintenance de Languedoc-Roussillon

Echos de la Maintenance

 

Le majoral Gabriel Brun parle lui aussi des majoraux disparus, en particulier de Robert Rousset. Il se projette sur l’année 2021 en annonçant l’assemblée générale de la Maintenance le 10 avril et la grande félibrée des Ecoles le 25 septembre.

 

Maintenance de Limousin

 

Assemblée masquée

L’assemblée générale de la Maintenance s’est tenue le 24 octobre, à Feytiat, en présence du capoulié et du baile. Bien entendu, le rapport d’activités s’est trouvé bien réduit en raison de la pandémie. En 2021 il est prévu une exposition de coiffes à l’occasion des journées du patrimoine. Maguelone Moreau-Louis (en compagnie d’Aurélien Theillet et de David Lajudie) a présenté le petit livre intitulé « Histoire de la Maintenance » qui est une véritable somme. Le majoral Jean-Claude Ducourtieux a été élu sous-syndic. Maguelone Moreau est devenue secrétaire en remplacement de Monique Meilhac.

 

Souvenirs d’autrefois

 

Le félibre Michel Paquet présente un petit texte de prose poétique dans lequel il évoque des souvenirs de jeunesse : ceux du passage des grues à l’automne, de l’odeur de feuilles mortes et celle émanant du pot dans lequel cuisaient les châtaignes dans la cheminée.

 

Maintenance de Provence

 

Sabine Mistral a eu l’idée de demander à chaque membre du bureau de la Maintenance d’évoquer un souvenir personnel de Noël. Notre syndic ouvre la série en parlant de la construction de la crèche familiale. Elle se souvient également du boulanger qui, le 24 décembre, était nullement intrigué de la voir en jeans-basquets et la coiffe traditionnelle sur la tête.

 

Le vice-syndic pour le Var oriental, Marie-France Guigoni, évoque le « gros souper » que faisait, avant le confinement, l’Ecole des Moulins de Trans. Il y eut jusqu’à 120 participants.

 

Alain Costantini, sous-syndic pour la partie occidentale de Vaucluse, parle d’un noël d’Antoine Peyrol que lui chantait son grand-père.

Guy Revest a le regret, cette année, de ne pas pouvoir festoyer avec les Targaire en cette période calendale. Les félibres toutefois ont construit une belle crèche avec des santons de 25 cm de haut. Elle est exposé dans une vitrine au N° 150 de l’Avenue F. Cuzin.

 

Gilles Désécot, sous-syndic des Alpes-Maritimes, évoque les coutumes calendales de Cannes, d’Opio et termine par celle de Menton. Dans le savoureux parler du mentonnais est décrite la crèche exposée par la Société d’Art et d’Histoire du Mentonnais, dirigée par le majoral Jean-Louis Caserio.

 

Jean Pilet, sous-syndic pour le Var occidental, parle des noëls qu’ont chantés en provençal les enfants de l’école Sainte-Anne de la Ciotat. En cette année 2020 où s’imposent les précautions sanitaires, les élèves se sont produits sous le préau de l’école.

 

Pour Claudette Occelli-Sadaillan, sous-syndic pour l’orient de Vaucluse et le terroir aixois, un des plus délicieux souvenirs du « gros souper » c’est le plat que préparait sa mère : le gratin d’épinards aux escargots. Pour avoir la recette reportez-vous au texte donné dans la Revisto.

 

Annelyse Chevalier, vice-syndic de Camargue, nous dit que dans son terroir on aime les animaux domestiques et qu’ils ont droit, eux aussi, à leur « gros souper » grâce à une nourriture plus abondante.

 

Pages pour les jeunes félibres

Désormais la revue proposera aux parents et aux enseignants quelques pages pour transmettre, au moyen du jeu, la langue aux enfants. (suivent deux pages de jeux)

 

Assemblée des jeunes

 

Prendre le temps… et être félibre

Paulin Reynard nous donne une leçon de sagesse en nous disant que les contraintes qu’on nous impose sont peut-être un chance. Chance d’ouvrir les yeux et de voir ce qui se passe autour de nous. Tout près, nous avons la nature, nos voisins, mille choses négligées ordinairement. Il se félicite d’avoir pu échanger abondamment avec d’autres félibres. Il a constaté que de nombreuses personnes, à la faveur de ce temps propice à la méditation, avaient fait la démarche d’adhérer au Félibrige parce que, pour elles, c’était quelque chose d’essentiel. Soyons attentifs et nous découvrirons que des mains se tendent vers nous, saisissons-les !

 

FELIBRIGE

 

Sabine Mistral, septième dame syndic

 

Dans l’histoire du Félibrige Sabine Mistral est bien la septième femme à occuper la charge de syndic. Nous avions oublié, dans un précédent décompte, Mesdames Farnier (Limousin) et Maureso (Catalogne)

 

Naissance

 

La reine Adeline a donné naissance, le 5 novembre, a un beau petit prince qui a pour nom Gaëthan.

 

Discours de la Coupe 2020

 

Il ne s’agit pas du discours qui devait être prononcé à Mende mais celui destiné au rassemblement de Fourques. On peut en prendre connaissance via le site internet du Félibrige. Sa traduction en français y est donnée.

 

Décès

 

Le Félibrige vient de perdre deux de ses majoraux :

 

– Zéphir Bosc (Cigale d’Aquitaine), élu en 1980, décédé le 25 novembre.

– Robert Rousset, (Cigale de la Jano ou de Mussidan), élu en 1994), décédé le 29 novembre.

 

LIBRAIRIE

 

Armana Prouvençau 2021

L’ Armana 2021 est à la fois traditionnel par son contenu et nouveau grâce à des plumes nouvelles qui ont rejoint la rédaction. La photo qui orne la couverture est due à Alain Guiony et nous emmène dans la vallée du Valgaudemar.

Editions Félibrige Maintenance de Provence – 12 € + 3 € de port.

Commander à Alain Guiony 53, avenue Mirabeau – 13530 Trts (Tel : 04 42 61 43 48)

ou à Brigitte Dempton, Appartement 53 – 5, allées de Provence – 04100 Manosque (Tel : 06 62 25 46 73)

 

Armo d’Alain Brunaud

Dans sa préface à ce nouveau recueil de poèmes, Annie Bergèse établit un lien entre la poésie provençale et le fait qu’elle est une arme. L’auteur y parle bien sûr de la mer mais aussi, d’une façon très touchante, de sa mère disparue.

Commander à Alain Brunaud – Les Jardins du Roy – Bâtiment B1 – 60 rue du soldat Ferrari – 83400 Hyères – 15 € envoi compris.

 

Légendaire, histoire fantastique du pays d’Arles

Il s’agit d’un nouveau disque de l’arlésien Henri Maquet, musicien, luthier, chanteur, organisateur de festivals. On y parle de la Bête du Vacarès, du Trou des Sorcières, de la Chèvre d’or, de Sarah la Kali et d’autres êtres fantastiques. Les récitants sont une équipe d’amis d’Henri Maquet.

Renseignements : 13tapenade13@gmail.com – 06 71 20 56 25

 

L’écrit d’oc en Ubaye

Anthologie de textes, du Moyen-Age à nos jours, rassemblés et présentés par Bernard Cugnet et Philippe Martel. La graphie de chacun y est respectée. Certains y découvriront un troisième système graphique, celui de François Arnaud.

L’Ecrit d’oc en Ubaye – Editions La Sabença de la Valèia – 320 p. – 30 € + 8 € d’envoi. Commander à La Sabença de la Valèia – 3 avenue de la Libération – BP 3 – 04400 Barcelonnette – 04 92 81 29 02 – sabença@wanadoo.fr

 

Suite de la BD-manga ITER

Thierry Cerisier, ingénieur de métier, nous propose le troisième volet de cette œuvre de vulgarisation du projet ITER intitulé : l’Esprit du Manazukuri. Cet album nous conduit au Japon.

Il est disponible sur le site : www.fusion.qst.goip/ITER/comic/pagel_l.html

 

Le bassin charbonnier de Provence

 

Istòri d’un que se faguè carbounié – Il s’agit d’une réédition d’un livre de Bernard Deschamps enrichi de nouveaux textes qui nous donnent le vocabulaire provençal de la mine et nous renseignent sur chaque puits de ce bassin de Gréasque-Peipin.

Li Nouvello de Prouvènço – Cahier N° 21 – 42 Bvd Sixte-Isnard 84000 Avignon – 10 € + 2 € de port

Cet article a été publié par

Agenda

< 2021 >
Avril
LMMJVSD
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
© Le Felibrige Tous Droits réservés | Réalisation Dream Media® 2016 - Mentions légales et crédits