La Revisto N° 318 – Mai – Juin 2020

« Lou Felibrige » La Revisto N° 318 – Mai – Juin 2020

 

Revue « Lou Felibrige » à commander à Félibrige – 8 bis avenue Jules Ferry – 13100 Aix-en-Provence

Prix 5 € : Abonnez-vous –  1 an – six numéros : 26,50 € – Etablissez un chèque à l’ordre de : Félibrige – courriel : contact@felibrige.org – visitez notre site : www.felibrige.org

Résumé des articles dont nous rappelons qu’ils sont entièrement écrits en langue d’oc

Editorial

Le capoulié présente le discours qu’il aurait dû prononcer à Maillane le 25 mars mais qui, comme les hommes, est resté, lui aussi, confiné. Dans ce texte Jacques Mouttet parle de cette force qui, à la fois, nous pousse et nous attire tous les ans vers le mausolée du Maître. Pour l’orateur ce déplacement doit être considéré comme une nécessité vitale. Beaucoup, en effet, viennent y puiser mystérieusement l’énergie nécessaire à leur activité militante. Tant que ce pèlerinage se perpétuera l’activité du peuple félibréen ne faiblira pas et la mémoire de Frédéric Mistral restera vive.

Deux primadié face au choléra

 De 1835 à 1884, la Provence a dû subir plusieurs épidémies de choléra. Dans ces circonstances, deux des sept fondateurs du Félibrige, les avignonnais Théodore Aubanel et Paul Giera, au péril de leur vie, s’empressèrent auprès des cholériques. Le notaire Giéra se rendait au chevet des mourants afin d’y recueillir leurs dernières volontés. Quant à Aubanel, il soignait lui-même les malades dans les asiles et les hospices. Nous ne pouvons qu’admirer ces actions héroïques.

La peur de la peste

Le majoral Henri Barthés nous communique un texte daté de 1366 ayant pour contexte historique l’épidémie de peste qui sévissait alors. Il s’agit des « Coutumes et Règlements sanitaires de Villeneuve la Crémade, diocèse de Béziers ». Les connaissances scientifiques de l’époque reposaient sur des idées fausses, notamment sur l’opinion que la maladie se propageait au travers de « miasmes ».

Le majoral Barthés donnera dans la prochaine Revisto un texte, sur le même sujet, émanant des autorités municipales, de la même commune, mais daté de 1513.

La famille Mazen de Vaison

Deux sœurs Mazen épousèrent deux frères Aubanel : Laurencie, Charles et Joséphine, Théodore. Les enfants de ces deux couples furent donc doublement cousins. Parmi leurs descendants on remarque le majoral Henri Aubanel (1912-1998), petit fils de Laurencie Mazen. Il fut l’époux de Frédérique, fille du Marquis Folco de Baroncelli.

Paul Ricard et la statue de Mistral en Arles

Peu de personnes savent que Paul Ricard, l’inventeur de la célèbre boisson anisée, était félibre. Ce dernier s’illustra, notamment, en sauvant la statue en bronze de Mistral élevée sur la Place du Forum d’Arles. La statue, destinée à la fonte en 1942, fut récupérée à Marseille chez le ferrailleur Raymond Mugnani par Ricard qui l’ échangea contre son équivalent en bronze, soit 528 kg.

La félibresse des Cigales

A la Belle Epoque, Mme de Charlemont, bretonne d’origine, fut connue en Provence sous le pseudonyme de « Félibresse des Cigales ». Elle diffusait, en effet, dans les rassemblements félibréens, de petites cigales ornées de faveurs, posées artistiquement sur des fleurs, des étoiles, des croix, des plumets, des portraits. Son mari avait écrit un livre documenté sur les cigales.

 

LES NOUVELLES

Agenda du capoulié

Du 22 février au 11 mars, le capoulié a effectué deux déplacements et a participé à deux réunions de travail.

Annulations

Tous les rassemblements félibréens sont pour l’heure annulés. Sont aussi annulées toutes les manifestations à thème folklorique ou régional.

ACTUALITES

« Pour que vivent nos langues »

Le baile du Félibrige poursuit sa mission de représentation du Félibrige auprès du mouvement « Pour que vivent nos langues. Il a participé à trois réunions téléphoniques le 10 mars, le 24 mars, le 3 avril.

Projets au château de la Barben

Le nouveau proprietaire du chateau de la Barben Vianney d’ AlanÁon presente son projet .

Vianney d’Alançon qui vient d’acquérir le château de la Barben, près de Salon-de-Provence, a de grands projets d’animation pour ce lieu historique. Il a pensé immédiatement à un partenariat avec le Félibrige. Dans son esprit il s’agit « (d’)une grande et belle aventure humaine réalisée par les Provençaux et pour les Provençaux… Nous voulons, a-t-il dit, écrire ce deuxième millénaire d’histoire de la Barben dans le sillon de Frédéric Mistral, prix Nobel de littérature, qui a fait de cette terre et de ce peuple provençal, un phare pour la culture et une fierté immense pour la France. »

Comment dire confinement en provençal

On peut dire, bien sûr, counfinamen. Cependant un érudit toulonnais nous apprend que lors des pestes du XVIIe et XVIIIe siècles on parlait à Toulon de serrado. L’article complet se trouve sur le site : la-mauriniere.com

 

Erratum : Dans La Revisto N° 317, page 13, dans l’article de Jocelyn Icart, il fallait lire : Loi Deixonne (1951)

FELIBRIGE

Lettre du capoulié

Le capoulié fait le point sur l’activité de notre association en cette période de confinement/ déconfinement. Il rappelle les principales manifestations annulées mais aussi tout ce qui continue à fonctionner, notamment le secrétariat administratif. Il se félicite de voir les félibres poursuivre leurs échanges par tous les moyens dont ils disposent et manifester leur solidarité. Pour l’heure aucune nouvelle fatale, liée à la pandémie, n’est parvenue jusqu’à lui. Le bureau général du Félibrige, le Consistoire et le Conseil général devraient se tenir les 21 et 22 novembre dans un lieu qui n’est pas encore défini. Le discours de la Coupe devrait être prononcé à cette occasion.

 

LES MAINTENANCES

Maintenance d’Aquitaine

 Tamizey de Larroque (1828-1898)

Une biographie concernant cet érudit natif de l’agenais a été éditée en 2017. Tamizey de Larroque fut élu félibre majoral en 1881. Il était titulaire de la Cigale de Garonne.

Christophe Blanquie, Tamizey de Larroque « L’érudit des érudits » – Les Éditions de l’Entre-deux-mers – 191 p – 20 € – www.editions.entre2mers.com

Concours du Jasmin d’argent

La Société littéraire du Jasmin d’Argent a ouvert, le 1er janvier, son concours 2020. On peut s’inscrire jusqu’au 31 août dans trois catégories : poésie française, poésie francophone, poésie en oc et catalane à l’adresse suivante : Le Jasmin d’Argent 38 rue Ducourneau 47000 Agen – Partcipation gratuite.

Pierre-André Phelip

Un des piliers du Bournat du Périgord, Pierre-André Phelip vient de nous quitter. Il était né en 1931 et a exercé la profession de charpentier. Ce mèstre d’obro du Félibrige jouait de la chabreto, chantait, faisait du théâtre. Il participa à l’organisation des Santo-Estello de Périgueux de 1976 et1989.

Maintenance d’Auvergne

Les mots croisés de Luce

Luce Lafon, trésorière de la maintenance d’Auvergne vient de publier un livre de mots croisés en langue d’oc. Ces grilles demandent de la part des cruciverbistes une certaine connaissance des pays d’oc mais les félibres sont en général des gens cultivés, n’est-ce-pas ? L’exercice, de toute façon, est une occasion d’enrichir sa culture générale en s’amusant.

Mots croisés occitans – Cahier du Convise N° 6 – 140 pages – 39 grilles – disponible après le confinement – le cahier devrait coûter 15 € – Lo Convise, 23 rue Jean-Sébastien Bach – 15000 Aurillac   04 71 63 46 29

Echo de la Maintenance

L’affiche du prochain rassemblement de la Maintenance qui doit se dérouler à Menet est presque prête. Serge Descombels a, en effet, dessiné le portrait de Jean Fay qui en sera le plus bel ornement.

Maintenance de Gascogne – Haut Languedoc

Pour se déconfiner

Le majoral Marc Lagaly signale l’existence sur facebook d’un groupe ayant pour nom « Le Félibrige ». De nombreux majoraux participent à son animation.

facebook.com/groupes/2441133576198447

Maintenance de Languedoc-Roussillon

Echos de la Maintenance

Le majoral Gabriel Brun, syndic de la Maintenance, fait le point sur toutes les activités annulées. Il espère toutefois que la La Fèsto Vierginenco, prévue le 26 juillet, pourra se tenir. Le livret « Lou Resson dóu Nostre » sera publié sur le site de la Maintenance faute de pouvoir parvenir à temps aux adhérents. « La Pounchudo », publication des félibres d’Aigues-Mortes, est en instance d’envoi par la poste.

Maintenance de Limousin

Dans le confinement

Le majoral Jean-Loup Deredempt, syndic de la Maintenance, dresse le triste bilan des annulations. Il revient sur le passé en évoquant l’assemblée générale de la Maintenance de 1969, celle où fut élu syndic le docteur Jean Deblois qui parlait alors de son grand-père le majoral Jean Rebier qui lui fit découvrir « les grands principes félibréens : l’amour du Vrai et du Beau, le sens de la continuité et l’esprit d’amitié ». Le syndic évoque également le voyage que firent jadis les Limousins au pog de Montségur. Sur le chemin ils furent accueillis chaleureusement par le majoral Jòrdi Girard à la Couvertoirade.

Maintenance de Provence

Le majoral Guy Revest, syndic de Provence, a mesuré, lui aussi, combien les félibres sont restés actifs, pendant ce confinement, sur les réseaux sociaux. Le travail souterrain se poursuit, notamment la préparation de L’Armana Prouvençau 2021; le travail du Conseil de l’Ecrit Mistralien; la prochaine mise en ligne du counjugadou prouvençau de Pierre Virion; la préparation du lexique des néologismes de A à F pour une mise en ligne, dans l’attente du TdF augmenté.

AZUR, revue poétique provençale

Cette revue annuelle de la Maintenance de Provence  vient de publier son quatrième numéro. Il est rappelé que tous, félibre ou non félibre, peuvent envoyer leurs œuvres en prosodie classique ou en vers libres, en graphie mistralienne. Le dernier numéro est consacré à la chanson poétique. Un hommage a été réservé à Folco de Baroncelli.

Renseignements auprès d’Alain Brunaud , Les Jardins du Roy (B1), 60, rue de soldat Ferrari 83000 Hyères – alain.brunaud472@orange.fr

Assemblée des Jeunes

Intervention pour les enfants

Une enseignante en école maternelle a demandé à L’escolo di Tradicioun de Bèu-Caire de venir animer une classe pour enfants de trois à cinq ans, en prenant pour thème la culture locale. Malgré leur jeune âge les enfants ont été très attentifs. L’expérience est encourageante.

Vaucluse : une bonne nouvelle

La langue provençale, présente dans une vingtaine d’écoles, 7 collèges et 5 lycées, touche à peu près 1500 élèves dans le département. A Mazan, à la prochaine rentrée, deux professeurs titulaires de l’habilitation « Provençal » et de leur capes, enseigneront dans ce village de quelque 6000 habitants.

Mémoires et récits

Une nouvelle édition bilingue, en deux volumes, de Mémoires et Récits vient de paraître. Elle a été établie par Claude Mauron et Henri Moucadel. Elle comporte de nombreuses notes historiques et littéraires, un index général, une bibliographie, un cahier d’images avec le portait des principaux protagonistes.

Chèques ou virement à l’ordre de : A l’asard Bautesar ! BPS Saint-Laurent-des-Arbres – Compte FR76 1660 7002 1228 1215 5116 116

Editions A l’asard Bautesar ! 37 chemin de la Tuilerie 30150 Motnfaucon – alasardbautesar@gamil.com

 

Il faut aider l’Académie Provençale

Après une innondation dévastatrice les locaux de l’Académie Provençale de Cannes ont subi de nouveaux dégâts. Ils ont été vandalisés. Le groupe a besoin en urgence de matériel de danse : voulame, faux, fourches, râteaux, fouets, grelots, chasse-mouches, pièces de costume, coiffes, capelines, feutres et pailles, feutres pour hommes, tissus pour faire de nouveaux costumes.

Contacter Louis TIGHILT : 06 68 41 56 96 – tighiltlouis@gmail.com

Cet article a été publié par

Agenda

< 2020 >
Juillet
LMMJVSD
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
© Le Felibrige Tous Droits réservés | Réalisation Dream Media® 2016 - Mentions légales et crédits