189ième anniversaire de la naissance de Frédéric Mistral

189ième anniversaire de la naissance de Frédéric Mistral

Beau succès !

Ce dimanche 8 septembre, le village de Maillane était en fête à l’occasion du 189ième anniversaire de la naissance de Frédéric Mistral. Dès 10 heures en l’église Sainte Agathe archi comble,

une messe en provençal était célébrée par monseigneur Michel Desplanches, vicaire général du diocèse d’Aix et d’Arles. Après l’office, un imposant cortège se rendit au cimetière alors que dans les rues se tenait une foire aux vieux papiers et aux livres régionalistes.

Devant le tombeau du Maître, Adeline Bascaules-Bedin, reine du Félibrige, venue spécialement de sa vallée de Campan dans les Pyrénées, déposa une superbe gerbe de laurier et d’oliviers nouée au couleur azur et or du Félibrige ;

le nouveau majoral Paulin Reynard, responsable de l’Assemblée des jeunes du Félibrige, dit avec brio et conviction l’invocation de Calendal : le capoulié, enfin, prononça le traditionnel discours d’hommage (à lire ci-après).

A l’issue de la sobre mais toujours émouvante cérémonie, Joël Suppo, maire de Maillane reçu félibres et public dans le jardin du Musée Mistral. La gorge un peu nouée il annonça que c’était la dernière fois qu’il prenait la parole à l’occasion des anniversaires mistraliens, car après trente années de mandat, il ne se présenterait plus aux prochaines élections municipales. Il donna également des informations sur l’avancée de la rénovation du musée que son adjoint à la culture Eugénie Gros développa par la suite. Parmi les personnalités qui honoraient la manifestation, nous notions particulièrement cette année la présence de Aimé Alliès, président de la Fédération Folklorique Méditerranéenne entouré de la totalité de son Bureau, dans le cadre du soixantième anniversaire de la FFM.

L’après-midi, un somptueux concert de harpe et de galoubet-tambourin fut donné par André Gabriel et Mathilde Giraud. Puis un spectacle de danses et musiques du groupe folklorique Flour d’Inmourtalo a ravi le public sur la place des Cafés et à 18 heures, le concert de l’harmonie la Muso maianenco, comme de coutume, clôtura la journée en beauté.

 

 

Discours du capoulié Jacques Mouttet :

A l’ouro ounte lis eicès de touto meno, la teinoulougìo, la creissènço descabestrado e li bourdiho que desbordon e subroundon li mar, lou mounde coumènço de s’avisa que lou malastre pòu aveni. Mai, es-ti que la counsciènci sauvarello poudra un jour gagna sus li mèstre dóu mounde que dins la drudiero e lou proufié segnourejon sus tout ? Es-ti que poudra gagna sus aquéli gousto-soulet que se trufon bèn pas mau dis alerto e de la mau-parado ?

Nautre, dins nosto sagesso, dins nosto inoucènci, pensan i proufecìo dóu Mèstre, éu qu’afiermavo qu’auran bèu faire d’envencioun fau que la terro se boulegue e que, tout en coumprenènt lou necite dis enançamen de la teinico e de la sciènci, se mesfisavo dóu prougrès que poudrié mena au noun-rèn e à la cabussado. « Es lou prougrès, es l’èrpi terriblamen fatalo, que i’a rèn de faire contro e rèn nimai de dire : fru amar de la sciènci, de l’aubre de la sciènci dóu bèn emai dóu mau ! », dis dins Memòri e raconte. Vo, pèr Mistral lou prougrès adus lou bèn e lou mau.

Mistral ié vesié clar. Ah ! s’avien sachu l’entèndre !

Dins lou meme vanc, Mistral reguignavo contro la gloubalisacioun que degaio lis entita e chaplo lis identita, contro lou centralisme à desmesuro, coume luchavo contro la negacioun di lengo.

An bèu mescla li pople escafa li counfin, la terro maire la Naturo, nourris toujour sa pourtaduro dóu meme la.

Mistral ié vesié clar. Ah ! s’avien vougu lou segui !

N’i’a pamens que l’an entendu, que l’an segui : es li patouesejaire dóu cantoun de Vaud. Aquéli, badèron e freirejèron emé lou Grand Prouvençau. Souto soun aflat se boutèron en acourdanço em’éu. Faguèron trelusi de visto nouvello. En tout coume lou Mèstre de Maiano, se diguèron d’espremi la pouësìo tèndro, la gràci e l’esmougudo dins soun parla. Se diguèron de lou sourti de sa carce e de ié rèndre soun vanc.

Revengu de Souïsso, ounte pèr lou tresen cop ai apiela li liame nousa pèr Mistral emé l’Association Vaudoise des Amis du Patois, me siéu avisa de quant l’afougamen pèr lou parla vaudés e lou souveni de Mistral demoron viéu, que nosto fraternita de pensado e d’acioun a jamai cala e, qu’au contro, vai sèmpre creissènt.

Cènt-trento-cinq an après, li fraso d’uno letro dóu Mèstre restountisson claro e encaro atualo :

(5 février 1884) : « …sous une forme vraiment populaire, populaire sans grimace et sans affectation, vous mettez en lumière les hommes et les mœurs de votre Canton, vous faites apprécier et aimer vos compatriotes, vous faites admirer la liberté patriarcale de la vénérable Suisse. Là, point d’ostentation, ni de bavardage : la modestie, la simplicité, la foi. … » e perseguissié : « … Né provençal, je suis l’instinct de ma nature, j’obéis à la voix du sang, je défends de toutes mes forces la personnalité et l’honneur de ma race réfugiée dans notre langue populaire. Et par les locutions romandes qui émaillent les gentilles causeries de Jean-Louis, je vois avec bonheur que le génie provençal, sur les ailes du vent, va fleurir jusqu’aux rives de la source du Rhône…. ».

Me siéu avisa tambèn que l’ufanouso Fèsto di vigneiroun de Vevey que se fai un cop pèr generacioun, mau-grat soun gigantisme, es embugado de l’èime prefouns dóu cantoun de Vaud, enausso li valour ancestralo e eterno d’un terraire. Un rescontre literàri roudamen, d’aiours, ramentè la plaço dóu patoues dins lou quoutidian d’aquéli que faturon lou vignarés au travès de l’obro dóu Sòci dóu Felibrige Enri Kissling, eiretié de l’enavans coungreia antan pèr Alfred Ceresole e Frederi Mistral.

Se lou souveni demoro viéu en Souïsso, se poudèn rejouï, en aqueste jour anniversàri de la neissènço dóu Mèstre, qu’au nostre tambèn sa memòri demore mai que mai trelusènto. La deviso de la Nacioun Gardiano « Avignoun e Toulouso » raramen sara tant toucablo que dissate venènt dins la Ciéuta Moundino, à l’óucasioun de l’inaguracioun de l’estatuo de Frederi Mistral. Flame evenimen que mostro lou raiounamen dóu Mèstre de la Reneissènço prouvençalo quasimen cènt nounanto an après soun espelido e l’estraourdinàri gratitudo que tóuti ié dèvon.

Ansin, foro lou desrèi ! Foro la malamagno ! Mistral règno e ensigno, Mistral sèmpre resplendis, d’uno mar à l’autro mar, e nous buto vers l’esperanço.

Cet article a été publié par

Agenda

< 2019 >
Septembre
LMMJVSD
      1
2345678
  • Anniversàri 189en de la neissènço de Frederi Mistral

    10:00 -19:00
    08-09-2019

    Anniversàri 189en de la neissènço de Frederi Mistral

910111213
  • 09:00 -19:00
    13-09-2019-14-09-2019

    http://www.felibrige.org/2019/07/23/statue-de-frederic-mistral-a-toulouse/

14
  • 09:00 -19:00
    14-09-2019-14-09-2019

    http://www.felibrige.org/2019/07/23/statue-de-frederic-mistral-a-toulouse/

15
161718192021
  • 15:00 -18:00
    21-09-2019-22-09-2019

    http://www.felibrige.org/2019/06/28/lengo-e-musico-2019/

22
  • 15:00 -18:00
    22-09-2019-22-09-2019

    http://www.felibrige.org/2019/06/28/lengo-e-musico-2019/

23242526272829
30      
© Le Felibrige Tous Droits réservés | Réalisation Dream Media® 2016 - Mentions légales et crédits