La Revisto N° 312

« Lou Felibrige » – La Revisto N° 312 – mai – juin 2019

 

Revue « Lou Felibrige » à commander à Felibrige – 8 bis avenue Jules Ferry – 13100 Aix en Provence

Prix 5,00 € le numéro : Abonnez-vous : 1 an – six numéros : 26,50 €.  Etablissez un chèque à l’ordre de : Felibrige.  Courriel : contact@felibrige.org – Visitez notre site : www.felibrige.org

Résumé des articles dont nous rappelons qu’ils sont entièrement écrits en langue d’oc

Editorial

A l’occasion du 105e anniversaire de la mort de Frédéric Mistral, le 25 mars 2019, le capoulié du Felibrige a pris la parole, à Maillane, devant le tombeau du Maître. Dans son discours, Jacques Mouttet s’est demandé si la parole portée par les félibres peut être encore entendue par nos contemporains. En effet dans un monde marqué par de profonds bouleversements et le reniement des valeurs sur lesquelles étaient naturellement fondées les sociétés humaines, on peut à juste titre s’interroger. Il y a cent an Valère Bernard pouvait encore croire qu’un jour la langue d’oc serait officiellement enseignée grâce à l’énergie déployée par ‘les forces populaires ». Il faut aujourd’hui constater que le pouvoir central n’a en rien répondu à nos revendications et qu’il a même contrecarré la fructification des semences mistraliennes. Face à la réforme des lycées et du baccalauréat qu’on nous impose aujourd’hui, il y a de quoi désespérer. Cependant Mistral semblait espérer contre toute espérance et répétait que patience et sagesse étaient liées et que « si ce n’était pas pour aujourd’hui, ce serait pour demain »… « Nous voulons croire à cette prophétie mistralienne a conclu Jacques Mouttet. »

Un double centenaire

Le majoral Jean Fourié nous rappelle que L’Escola occitana fut fondée le 6 juillet 1919 au château du baron Dezasars de Montgaillard à Avignonet-Lauraguais. Ce nouveau groupement fit paraître, en septembre de la même année, la revue Lo Gai Saber. Le baron qui était un des dirigeants de l’Académie des Jeux Floraux de Toulouse fut élu majoral en 1903. C’est sous son influence que l’académie toulousaine récompensa à nouveau les oeuvres en langue d’oc au terme d’une bataille d’ampleur nationale. Pour marquer l’événement une manifestation est prévue le 29 juin au château d’Avignonet. De même l’équipe de rédaction de la revue Lo Gai saber, sous la direction désormais de M. Jean Salles-Loustau, a édité un numéro spécial. L’Escola Occitana jumelée avec le Collège d’Occitania tiendra son assemblée générale le 11 juin à Toulouse et ne manquera pas d’annoncer certaines initiatives destinées à célébrer l’événement.

Article de M. Roberto Gonzales-Quevedo

  1. Roberto Gonzales-Quevedo, sòci du Félibrige, président de l’ALCEM (Association pour les langues et cultures européennes menacées) professeur à l’Université d’Oviedo a récemment publié un article dans un journal asturien dont nous sommes heureux de vous communiquer la teneur. M. Gonzales-Quevedo rappelle, pour ses lecteurs asturiens, que Mistral reçut le prix Nobel en 1904 en partage avec Echegaray; que son chef-d’oeuvre universellement connu reste Mireille; que pour lui être sòci du Félibrige correspond à un véritable engagement pour la défense des valeurs exposées par la doctrine mistralienne; qu’un penseur comme Renan, admirateur du Maître de Maillane, ne manqua pas de déclarer lors d’une félibrée à Sceaux : « Tous les souvenirs constituent notre essence. Malheur à qui n’a pas de souvenirs ». Les derniers souvenirs, en réalité ceux de notre enfance, ceux qui demeurent dans notre mémoire jusqu’à l’orée de la mort, sont l’ultime réalité de nous-même.

Diversité religieuse et devoir de mémoire en Pays d’oc

Pour Martine Boudet la succession des Santo-Estello permet aux félibres de découvrir l’histoire des nombreux terroirs qui constituent les pays d’oc et notamment leur diversité religieuse. Les deux grands pôles sont bien entendu le Catholicisme et le Protestantisme. Ces différences ont été cependant la source de nombreux conflits : guerres de religions, persécution des Vaudois et des Cathares. Fort heureusement les Santo-Estello se déroulent pour Pentecôte, fête de l’Esprit Saint qui offre l’occasion de pratiquer un certain oecuménisme. Martine Boudet parle également des terres d’oc qui furent jadis un carrefour des trois religions monothéistes : judaïsme, christianisme, islam, ce qui ne manque pas de rappeler l’Espagne contemporaine.

Histoire de Pertuis

Le toponyme Pertuis vient d’une racine latine qui signifie trouée, passage. A l’époque antique les Massaliètes y auraient fondé un comptoir. C’est en 981 que le nom de Pertuis apparut dans un texte pour la première fois. La donation médiévale faite à l’abbaye de Montmajour fut contestée ce qui fait que Pertuis se retrouva avec deux seigneurs. A partir du XVIIe siècle la ville se développa économiquement. Le XIXe siècle fut celui de la modernité : percement des remparts, construction d’un pont sur la Durance, arrivée du chemin de fer. Aujourd’hui Pertuis compte 21 865 habitants. Elle est de fait la capitale du pays d’Aigues. La ville est tournée vers l’autre rive de la Durance à travers la Communauté de Pays d’Aix .

Historique du blason

« D’or à la fleur de lys d’azur à la trangle de gueules brochant sur le tout ». Ces armes furent données par le roi de France en octobre 1493. Le parchemin est conservé précieusement dans les archives de la ville

Découverte d’une ferme (IVe – VIe siècle après JC)

A l’occasion de l’ouverture d’un chantier, une ferme datant entre le IVe et le Vie siècle a été découverte rue Léon Arnoux. Il s’agit de bâtiments d’habitation et de locaux agricoles. Un hypocauste permettait aux habitants de se chauffer et d’avoir de l’eau chaude pour les bains. Le matériel retrouvé fait penser que les cultures étaient semblables à celles d’aujourd’hui : blé, olivier, vigne. Des tombes se trouvaient à proximité. Dans l’une d’elles, une plaque de ceinture mérovingienne permet d’affirmer que l’occupation des lieux a perduré après l’époque romaine;

LI NOVO

L’agenda du capoulié

Du 18 février au 13 avril Jacques Mouttet, parcourant tout le territoire félibréen, a participé à différentes activités : une réunion de travail et huit cérémonies ou assemblées générales.

Dates à retenir :

26 mai : journée Baroncelli aux Saintes-Maries;

7 au 11 juin : Santo-Estello de Pertuis;

14 au 16 juin : félibrée de Sceaux;

18 au 20 juillet : Estivada de Rodez;

8 août : Fête du Grelh Rouergas à Sant-Fèlis de Lunèu.

ACTUALITES

Cent-cinquantenaire de la naissance de Baroncelli

Paroles du Marquis

A l’occasion de l’assemblée générale de la Nacioun Gardiano à Vendargues, le 17 mars 2019, le capoulié à pris la parole pour évoquer l’important discours que Folco de Baroncelli avait prononcé devant le tombeau du Maître, il y a cent ans. Le Marquis y avait rappelé, en premier lieu, que le principal trésor pour un peuple est la défense de sa langue. Il avait ensuite affirmé sa volonté de combattre pour la sauvegarde des traditions camarguaises et la recherche de la pureté des races autochtones de chevaux et de taureaux. Pour lui la coopération entre les écoles félibréennes était également quelque chose de nécessaire. Il citait à ce propos le Flourege d’Avignon et Les Enfants de Font-Segugne de Châteauneuf-de-Gadagne. La Nacioun Gardiano dont le recrutement s’est toujours fait à la fois sur la Provence et le Languedoc réunit les qualités des hommes de ces deux provinces. C’est « la Provence qui chante et le Languedoc qui combat » selon l’heureuse formule de Joseph d’Arbaud.

Ternaire sacré

Inspiré par le propos du capoulié, Alain Costantini, capiscol du Flourege, rappelait que le Flourege, La Nacioun Gardiano et Lou Riban de Prouvènço s’étaient retrouvés, il y avait quelques jours, pour la Chandeleur, en Avignon, à la Messe des Vignerons, rénovée naguère par Folco de Baroncelli. Le Marquis avait deux amours : Avignon et la Camargue. Son désir : les unir. Dès lors, agir dans ce sens c’est accomplir la volonté du Marquis. Dans l’esprit du gentilhomme les trois associations étaient réunis dans un inséparable ternaire dans lequel le Flourege représentait la sagesse et le savoir, La Nacioun la force et le Riban la beauté.

Journée Baroncelli le 26 mai aux Saintes

8 H 30 Rassemblement devant la statue de Mireille;

9 H Messe à l’église paroissiale;

10 H 15 bouvau Aubanel, route de Cacharel, ferrado dis anouble;

Abrivado depuis le bouvau jusqu’au tombeau du Marquis;

12 H 15 hommage au Marquis;

Repas tiré du sac aux cabanes du Simbèu;

16 H 30  jeux gardians aux arènes;

18 H 30 bandido des arènes jusqu’au bouvau;

 Fin de journée au Simbèu.

Sceaux célèbre Baroncelli (14-16 juin)

14 juin visite de Sceaux, cité félibréenne;

15 juin à l’Hôtel de Ville, conférence : »Folco de Baroncelli, l’homme qui révéla la Camargue »

16 juin Messe en l’église Saint-Jean-Baptiste – Félibrée au Jardin des Félibres –  Diner au Jardin de la Ménagerie – spectacle équestre de l’association Les Camarguais du Vexin.

Rencontre de Salinelles (1516 juin)

Orangerie et parc du Château

Le 15 juin à 14 H 30, lecture de Calendal et de Mémoires et Récits – déclamation et interprétation lyrique d’oeuvres de poètes contemporains – 16 H contes pour les petits et les grands – 17 H mise en voix du texte « En quête d’un visage d’Aurélie Lassaque – 17 H 30 actualité de l’édition en langue d’oc

18 H 30 Conférence et musique d’oc – 20 H concert – Le 16 juin à 10 H  –  débat : la création d’oc aujourd’hui – 11 H conférence-lecture sur Max-Philippe Delavouët par Jean-Yves Casanova et Céline Magrini – 12 H hommage à un grand poète vivant – 12 H remise du concours scolaire d’écriture.

Colloque universitaire pour Mistral

L’inauguration de la statue de Frédéric Mistral, à Toulouse, le 14 septembre, sera précédée, la veille, 13 septembre, par un colloque universitaire, à l’Académie des Jeux Floraux, salle Clémence Isaure. Y prendrons successivement la parole : Jean-Yves Casanova, Christophe Imbert, Marie-Jeanne Verny, Joëlle Ginestet, Jean-François Costes, Philippe Martel, Jòrdi Passerat, Jean Thomas, François Pic.

Le château de Font-Segugno en vérité

Anne-Lise Chevalier, une habituée des courses à pied, nous livre l’expérience qu’elle a vécue lors de la dernière « Foulée des Félibres » à Châteauneuf-de-Gadagne. Passant près du château de Font-Ségugne une foule de souvenirs félibréens ont envahi sa mémoire. Ce moment enchanté lui a presque permis de visualiser les ombres des primadié .

LES MAINTENANCES

 

Maintenance d’Aquitaine

 

Assemblée générale 2019

Les félibres de la Maintenance se sont assemblés, le 24 mars, à Piégut Pluviers. Le syndic Valéry Bigault annonça la démission de la trésorière Jacqueline Nicot. Le bilan financier fut donc présenté par Laetitia Bigault. Les écoles félibréennes présentes – Las Belhas de Brageirac, Las Belutas dau Cantou, Lo Bornat dau Perigòrd, Las Cigalas de la Força,, Los Gentes Goiats dau Perigòrd – firent chacune le bilan de leurs activités. On évoqua, bien entendu, le grand événement de 2018, c’est-à-dire La Santo-Estello de Bergerac et sa belle organisation. C’est le groupe Los Gentes Goiats dau Perigòrd qui représentera la Maintenance à la Santo-Estello de Pertuis. Le majoral Michel Samouillan prit la parole pour faire le point sur la centième Félibrée du Bornat dau Perigòrd qui se déroulera cette année à Périgueux. Pour le majoral Samouillan il devient de plus en plus difficile d’organiser une félibrée en raison des problèmes de sécurité. Malgré tout, trois défilés parcourront les rue de la ville pour le plus grand plaisir des spectateurs.

Sérénade des bénévoles de la Santo-Estello 2018

Le 30 mars, la Maintenance a organisé une soirée pour remercier les bénévoles ayant participé à la Santo-Estello de Bergerac. Le capoulié qui était présent s’est dit, bien entendu, enchanté d’avoir vécu un pareil événement. Jacques Mouttet a ensuite épinglé les cigales de Mèstre d’obro sur les poitrines de Colette Zacharie, Laetitia Bigault, Michel Puyrigaud ainsi que deux pervenches sur celles de Gilles Guérin et Daniel Delpech.

Centième félibrée du Bornat dau Perigòrd

Le programme de la Félibrée du Bornat dau Perigòrd 2019 a été un peu plus étoffé en cette année du centenaire. Le 5 juillet il y aura autour de la cathédrale Saint-Front de Périgueux une journée destinée aux enfants des écoles qui reçoivent un enseignement en langue d’oc. Le samedi 6 seront organisés deux stages de musique traditionnelle. Dans l’après-midi se déroulera une séance extraordinaire du Consistoire félibréen. Sont annoncées ensuite des conférences en musique sur le thème : langue d’oc et Périgord; un spectacle CANT’OC et CONT’OC. Le dimanche 7 après la messe à la cathédrale, défilés traditionnels, banquet et cour d’amour. Programme en entier sur : www.facebook.com/felibreeperigueux/ .

Voir également : comitefelibreeperigueux@gmail.com – 05 53 02 82 00

Maintenance d’Auvergne

Une noçe vellave au Breuil de Mercoeur

La Maintenance a reçu en cadeau un bel ouvrage, des mains de Josiane Ubaud, relatant le mariage de Josette, reine des félibres du Velay, fille d’Albert Boudon-Lashermes. La noce eut lieu en 1942.

L’ heureux nòvi était Paul Donnadieu. En dépit des difficultés de ravitaillement liées à l’occupation, la noce se déroula parfaitement selon les normes de la tradition avec chants du terroir en oc et en oil et les rites ancestraux du ramelet et de l’anhel. Un mariage félibréen où les poètes et les chanteurs sortaient des taillis pour saluer leur reine. La journée a été photographiée et même filmée.

Journée de la Maintenance 2019

Elle se déroulera le dimanche 25 août, à Cayrols. On y célèbrera le poète Jean-Simon Matieu.

Maintenance de Gascogne-Haut Languedoc

Assemblée générale

La Maintenance a tenu son asemblée générale, à Toulouse, le 9 mars, à l’ Oustau d’Occitania en présence du capoulié, du baile et de la reine Adeline. Il fut question de l’inauguration de la statue de Mistral et du colloque universitaire précédant l’événement. Le syndic Eveline Auban a été réélu. On notera aussi l’élection des vice syndics Brigitte Bascaules, Joël Encontre et Jean-François Costes.

Maintenance de Languedoc -Roussillon

Echo de la Maintenance

Le majoral Gabriel Brun revient sur le festival du filme d’oc qui s’est tenu le 25 février, jugé d’excellente tenue malgré une fréquentation un peu moindre. Nullement découragé, le syndic affirme vouloir maintenir ce festival qui est gratuit. Il suscite la vocation des cinéastes amateurs qui par leurs réalisations, popularisent notre culture. Les cafés provençaux font toujour florès. On y a remarqué récemment une jeune poétesse de 14 ans et une enfant de 6 ans qui a chanté et fait chanter toute la salle. Le syndic a participé à un moyen métrage sur Fanfone Guilherme en écrivant le script en provençal et en le lisant en voix off. Dans l’optique de la transmission chère au syndic, 22 enfants d’Aigues-Mortes ont participé activement, le 27 mars, à un hommage à Frédéric Mistral. En ce qui concerne la fraternité félibréenne Lou Ciéucle Lengo d’o a reçu, le 2 avril, à Aigues-Mortes, l’Escouleto La Margarideto de Marguerittes. Renseignements : http;.// languedoc-roussillon.felibrige.org/ et felibrige.languedocroussillon@orange.fr

Maintenance de Limousin

La reine oubliée

C’est au terme d’une véritable enquête que deux félibres limousins, Maguelone e Gérard, ont retrouvé la tombe de Marguerite Priolo, reine du félibrige choisie, en 1913, par Bruno Durand. Leurs investigations les conduisirent jusqu’au cimetière du village de Manzac-sur-Vern en Dordogne. C’est donc en ce lieu que, le 30 mars, lui fut fut rendu un hommage en présence du capoulié. Le majoral Paul Valière lut un poème à la reine de Jean-Baptiste Chèze. Un poème de René Raybaud fut lu par le majoral Jean-Loup Deredempt. Le capoulié, pour sa part, déposa sur le tombeau un bouquet d’olivier venant du jardin de Bruno Durand.

Assemblée générale

L’Assemblée générale de la Maintenance s’est tenue le 6 avril à Pierre-Buffière. Le syndic Paul Valière dans son rapport moral a rappelé que les félibres limousins étaient présents, le 11 novembre 2018, devant le monuments des félibres morts pour la patrie à Saint-Saturnin dans l’hérault. Il a également parlé du problème de recrutement et de l’urgences d’attirer des jeunes gens dans nos rangs. Il a remercié les quatre participants à l’Assemblée des jeunes, lors de la Santo-Estello de Bergerac. Dans son rapport d’activités paul Valière a parlé du N° 3 de la publication de la Maintenance intitulée « Dins lo Cledier ».  Parmi les projets il a été question de faire renaître les « Juòcs de l’Aiglantinas ».

Maintenance de Provence

Forum d’Oc – convention

Le syndic Gui Revest rappelle la nécessité pour les félibres de participer à la prochaine rencontre de printemps qui se déroulera, le 18 mai, à Aix-en-Provence. Le matin, à L’oustau de Prouvènço, après une réunion de travail, sera inauguré un vitrail dans les locaux du CEP d’Oc, célébrant l’amitié entre la Catalogne et la Provence. L’après-midi, les travaux se poursuivront à la Cité du Livre, salle Armand Lunel, sur le thème : « Un domaine à approfondir : l’échange e avec l’espace catalan ».

Assemblado di jouine

L’Assemblée des jeunes au travail

Le 13 avril, après l’assemblée générale de la maintenance de Provence à Orange, L’Assemblado di jouine (ils étaient six plus un invité) s’est mise au travail à la Maison des Chorégies. Parmi les sujets abordés au cours de cette réunion il a été question de la publication d’un recueil d’oeuvres littéraires des membres de L’Assemblado ainsi que d’un voyage en Gascogne chez la reine Adeline. Pour la Santo-Estello la séance de travail se déroulera le 8 juin, à 10H 30, dans la salle Jacques Brel, Maison de la Culture et des Associations . Contact : assembladodijouine@felibrige.org

Journée Mistral 2019

Guillaume Chevalier fait le compte rendu de la cérémonie mistralienne du 25 mars, à Maillane, et note, parmi les jeunes gens, la présence de la reine d’Arles et et ses demoiselles d’honneur.

Stage  de Prouvençau Lengo Vivo

Il s’est déroulé pendant les vacances de Pâques à Chateauneuf-de-Gadagne. Un trentaine de jeunes de 12 à 18 ans ont été encadrés par une douzaine d’animateurs. Comme d’habitude le stage a été marqué du sceau de la joie et de l’humour. Les participants ont chanté des chansons traditionnelles mais aussi des mélodies créées lors des stages précédents. Au mois de novembre sera organisé un stage pour les adultes. Voir le site : http//prouvençaulengovivo.free.fr

Plan-plan-Plantevin

Le dernier disque du « rossignol mazanais » est désormais disponible.  On y retrouve, bien entendu, le talent du grand poète lyrique qu’est Jean-Bernard Plantevin. Cependant cette oeuvre est aussi le résultat du travail de toute une équipe de musiciens et de chanteurs.

On peut le commander à l’association Croupatas pour 15 € + le port –  04 90 67 26 98 –  Voir aussi le site : http//www.jbp.free.fr

LIBRAIRIE

 

Tout savoir sur le Mas du Juge

Les deux ouvrages présentés ci-dessous peuvent être commandés accompagnés d’un chèque à l’ordre de l’association « Des Chevalets et un Poète » – Conservatoire Documentaire et Culturel Frédéric Mistral – 1 avenue Jules Cantini – 13006 Marseille – 06 60  50 34 29 – Les deux titres : 15 € + envoi suivi 3,92 €

 

Les grandes heures du Mas du Juge

Gérard Baudin nous propose un nouvel ouvrage : l’histoire du mas qui a vu naître Frédéric Mistral avec de nombreuses illustrations.

40 pages – 10€ + 3,92€ d’envoi suivi

Frédéric Mistral en bande déssinée

Il s’agit d’une étonnante bande déssinée parue en 1960 dans un hebdomadaire pour jeunes filles.  Les dessins sont d’André Gaudelette et le texte de Suzy Mathis. Un court mais très divertissant moment de lecture pour petits et grands.

16 pages – 5 € + 2,16 d’envoi suivi.

Un couple de felibre

Maguelone Moreau-Louis nous fait le récit de la vie de ses parents. Son père Pierre Louis, Limousin : Compagnon du Tour de France, Meilleur Ouvrier de France, disciple d’Agricol Perdiguier. Sa mère Fanette Rol, Comtadine au service de la comtesse d’Adhémar et membre du Riban de Prouvènço. Magnifique et passionnant destin sous l’égide de la  Santo Estello du Félibrige.

25 €. Commander à Société historique et régionaliste du Bas Limousin – Règlement à Lemouzi  – Zac de la Solane – Rue des Fauvettes – 19000 Tulle

FELIBRIGE

Nouveaux capiscols

Robert Eymony au Ciéucle prouvençau dóu païs d’Ate –  Provence

Gilles Guérin à L’Amicale des Routiniers – Aquitaine

Michel Benedetto au Rode Osco Manosco – Provence

Santo-Estello dans la ville de Pertuis

 

Renseignements auprès de la majorale Claudette Occelli-Sadaillan : 04 90 79 35 76 – 06 70 21 55 41 – reguignairedouluberoun@hotmail.com et Félibrige 04 42 27 16 48 – contact@felibrige.org

Hébergement : Office du Tourisme de Pertuis – Place Mirabeau – 04 90 79 52 29

Falabrac à la Victorine

Comédie de Jean-Luc Gag. L’auteur place l’action pendant le tournage d’un péplum, en 1958,  aux studios de la Victorine. Représentations les 17, 18, 19, 24, 25, et 26 mai – Théâtre Francis Gag – Rue de la Croix – Vieux Nice – Réservation 04 93 83 54 41 de 12 à 18 H. Représentations les vendredis à 20 H 30, les samedis à 15 H et 20 H 30, les dimanches à 15 H

Cet article a été publié par

Agenda

< 2019 >
Novembre
LMMJVSD
    1
  • 10:00 -13:00
    01-11-2019

    http://www.felibrige.org/?p=2945&preview=true

23
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930
  • 11:00 -16:00
    30-11-2019

    http://www.felibrige.org/2019/11/06/moubilisacioun-generalo/

 
© Le Felibrige Tous Droits réservés | Réalisation Dream Media® 2016 - Mentions légales et crédits