188ième anniversaire de la naissance de Frédéri Mistral

188ième  anniversaire de la naissance de Frédéri Mistral

 

 

Ce dimanche 9 septembre 2018, à l’occasion de l’anniversaire de la naissance de Frédéric Mistral célébré à Maillane, le Capoulié du Félibrige, devant le tombeau du Maître de la renaissance provençale, prononça les paroles suivantes :

I’a cènt an, tèms de mal-astre, la celebracioun dóu centenàri de la neissènço de Roumanille patiguè d’uno guerro que n’en finissié plus. I’a cènt an se pantaiavo d’uno vitòri procho, dins l’espèro dóu clava de la mauparado qu’aclapavo lou mounde despièi quatre an, « mesclant pople e raço dins soun vertige de mort… de mort, certo, mai tambèn d’arderous desi de justiço, d’umanita, de respelido », se legis dins lou Felibrige de janvié 1918.

I’a pièi just, jour pèr jour, cent-cinquanto an, lou 9 de setèmbre 1868, à Sant-Roumié, que Frederi Mistral largavo sa flamo dicho: “ço que voulèn”.

À respèt d’aquéli souvenènço, en aqueste mes de setèmbre 2018, davans lou cros dóu Mèstre, avèn de medita. Dins uno armounìo de sentimen, avèn lou devé de rèndre gràci. La prouvidencialo vengudo de Roumanille fai dous cènts an, la dicho famouso i felibre catalan fai cènt-cinquanto an, la terriblo guerro de 14 qu’èro à mand de s’acaba fai cènt quatre an : aqueste mesclun dóu meiour e dóu piège nous fai veni pensatiéu, umble e recouneissènt.

Óublidaren jamai que Roumanille se devino au principe de nosto acioun, es lou paire de nosto reneissènço, l’estigadou dóu Felibrige. Relevan dins nòsti vièi papié que s’es vouda au relevamen de la patrìo miejournalo, au sauvamen de nosto lengo, que soun obro, soun engèni, sa gaieta, sa simplesso, sa bounta, rebat de sa persounalita an coungreia un inestimable pres-fa.

Dins noste reculimen, ramenten nous que Mistral fuguè l’escoulan astra de Roumanille, que  Roumanille fuguè soun mèstre, soun ami, soun coumpaire, que lou cor de Mistral fasié qu’un em’aquéu de Roumanille. Es à Nioun, sourgènt dóu Felibrige, lou 18 d’avoust, qu’avèn celebra emé poumpo e dignita soun bi-centenàri.

Cinquanto an après l’espelido de Jóusè Roumanille, dins l’estrambord primadieren e, mai que mai, dins l’envanc escarrabiha pèr lou patrioutisme catalan, Mistral, à Sant-Roumié, diguè « ço que voulèn » davans uno Franço estabousido de tàli revendicacioun. Pamens, Mistral fai rèn de mai que de presenta vigourousamen li foundamento d’uno soucieta dins ço que déurié agué de mai juste.

Nous revèn de faire s’endeveni soun arengo au tèms de vuei, de chifra sus sa pensado e sis espèr, es ço que faren lou 20 d’óutobre à Sant-Roumié.

Enfin, à l’acabado dóu centenàri d’aquelo guerro de 14-18 -bonur que Mistral la couneiguè pas !- vole souligna que lou Felibrige a jamai cala davans l’esprovo, a jamai fali dins lou souveni. A countunia soun obro mau-grat li perdo crudello, la frapacioun e lou desrèi. Enfin, la pas vengudo, a entre-tengu lou culte di mort sus lou prat bataié. Lou memouriau dóu Bos de Santo-Estello n’es la vesiblo realita e noste desplaçamen, i’a tres semano en Lourreno pèr la counmemouracioun de la bataio de Vergaville di 19 e 20 d’avoust 1914, marco lou countùni dis ate que lou Felibrige toustèms a coumpli.

D’efèt, counvida pèr lou maire de Vergaville, avèn counsidera coume un devé mourau, de nous ramba à l’oumenage rendu i sóudard dóu cors quingen. Parieramen, lou 11 de nouvèmbre, escourta pèr li cavalié de la Nacioun gardiano, s’anaren clina au roucas dóu Bos de Santo-Estello davans l’inmènso iscripcioun « Als felibres morts pèr la patria ».

Lou record dóu Mèstre demoro viéu dins nòstis amo à tóuti lis istant. Sabèn que se lou Felibrige a espeli, es que l’astrado meteguè lou pichot Frederi sus li piado de Roumanille. Sabèn que se lou Felibrige s’es enaura vers de nòbli revendicacioun es que Frederi Mistral pourtavo dins soun èime aquélis auturóusi toco. Sabèn que se lou Felibrige visquè dins li trencado es que l’engèni de Frederi Mistral mau-grat sa despartido, avivavo sèmpre l’enavans di fort.

A la lus d’aquélis ilustracioun, es pas demasia, dounc, d’agué lou devé de rèndre gràci. Afourtissèn, respetous e devot que tant que lou mounde sara mounde e tant qu’auren un brisoun d’alen, celebraren Frederi Mistral, festejaren la neissènço dóu Mèstre.

Jaque Mouttet

Capoulié dóu Felibrige

– La cérémonie s’est déroulée en présence de la Reine du Félibrige Adeline Bascaules-Bedin, qui a lu magnifiquement l’invocation de Calendal, du Maire de Maillane Joël suppo, de très nombreux élus de Maillane et majoraux du Félibrige dont le Baile du Félibrige André Gabriel, l’Assesseur Claudette Occelli et le Syndic Guy Revest de la Maintenance de Provence et la nouvelle majorale Angélique Marçais.

Cet article a été publié par

Agenda

< 2018 >
Septembre
LMMJVSD
     12
3456789
  • 10:00 -18:00
    09-09-2018

    Maillane – anniversaire de la naissance de Frédéric Mistral

     

    Le 188ième anniversaire de la naissance de Frédéric Mistral sera célébré à Maillane (Bouches-du-Rhône) le dimanche 9 septembre 2018.  Au programme, messe en provençal à 10 heures en l’église Sainte Agathe, puis cortège vers le cimetière où, devant le tombeau du Maître le cérémoniel comprendra : de profundis, dépôt d’une gerbe d’olivier, invocation de Calendal dit par la reine du Félibrige Adeline Bascaules-Bedin, discours du capoulié du Félibrige Jacques Mouttet, hommage musical par Li Cardelin ensemble de tambourinaires de Maillane.

    Suivra une réception du maire de Maillane Joël Suppo et de la municipalité au Musée Mistral. À 13 heures un repas sera servi au centre Frederi Mistral (réservations avant le 31 août et renseignements au 04 32 61 93 86).

    Toute le journée, foire aux livres régionalistes (Félibrige Maintenance de Provence y tiendra un stand), l’après-midi conférence et spectacle et pour clôturer, à 18 heures, place des Cafés, concert de la Muso Maianenco, fondée en 1811 sous la nom de Cercle musical et renommé du nom actuel par Frédéric Mistral qui en conçut également la bannière.

10111213141516
17181920212223
24252627282930
© Le Felibrige Tous Droits réservés | Réalisation Dream Media® 2016 - Mentions légales et crédits