Santo-Estello 2018

Santo-Estello 2018

Santo-Estello (congrès du Félibrige) 2018

Le Félibrige couronne Michel Maffrand

Adeline Bascaules-Bedin nouvelle reine pour sept ans

Jacques Mouttet réélu capoulié

Le Festival-congrès du Félibrige dit « la Santo-Estello » s’est tenu à Bergerac (Dordogne) pour Pentecôte. Il réunit près de 500 congressistes, parmi lesquels deux membres associés étrangers : M. Claude Pelletier de Quebec et M. Shunsuke Nakata du Japon. L’accueil par M. Daniel Garrigue, maire de Bergerac fut des plus chaleureux. Un programme riche et intense n’a laissé aucun répit aux félibres depuis le vendredi 18 jusqu’au lundi soir 21 mai. Entre autres, spectacle de la Calandreta locale, projection du film de Michel Chadeuil « Una pensada sauvatja », hommage à Bernard Lesfargues, expositions, visites, conférences, salon du livre, démonstration d’artisanat, déambulation festive, spectacles et concerts, messe en langue d’oc réunissant un millier de personnes ou encore bals traditionnels et jeux équestres de la Nacioun Gardiano auquels s’ajoutent six importantes séances de travail, le point culminant fut la mémorable soirée tenu dans le vaste Centre Culturel Michel Manet bondé. Près de sept cents personnes assistaient à la proclamation du palmarès des Grands jeux floraux septénaires du Félibrige (les derniers avaient eu lieu en 2011 aux Saintes-Maries-de-la-Mer) conçue de main de maître par Paulin Reynard. Enchainés et entremêlés, séquences vidéos et spectacle vivant rythmaient les l’annonces des lauréats des différentes sections, l’ensemble magnifiquement illustré des virgules et intermèdes musicaux exécutés par l’Union musicale bergeracoise.

L’instant fut euphorique lorsqu’on proclama le nom de celui que le jury désigna pour être le Grand lauréat 2018 : Michel Maffrand, dit Joan de Nadau. L’applaudissant à tout rompre, le public spontanément entonna « Aquéli mountagno ». Quel beau moment ! Michel Maffrand très ému prononça un discours tout emprunt de joie et de sensibilité et chanta l’Immortelle pour le plaisir de tous. L’émotion n’eut pas le temps de retomber lorsque lui revint le privilège de choisir et d’annoncer le nom de la nouvelle reine et que la passation du rameau d’olivier se fit entre la niçoise Angélique Marçais et la bigourdane Adeline Bascaules de la vallée de Campan qui venait de devenir la XXIième reine du Felibrige.

Enfin c’est au cours de la réunion du Conseil général du Félibrige que Jacques Mouttet fut réélu Capoulié du Félibrige pour un quatrième mandat. Il est à la tête du mouvement fondé par Frédéric Mistral en 1854, depuis 2006.

Notons également la place faite aux jeunes lors de cette Santo-Estello, au delà de la programmation qui leur était spécialement destinée, l’Assemblée des Jeunes du Félibrige s’est réunie pour une studieuse et très positive séance de travail et Angélique Marçais (reine du Félibrige de 2011 à 2018) fut élue majorale du Félibrige, titulaire de la Cigalo dis Isclo, devenant ainsi à trente-deux ans la plus jeune du Consistoire du Félibrige.

Michel Maffrand dit Joan de Nadau

Michel Maffrand est né dans le Comminges à Cantruc en 1948. Il fut professeur de mathématique jusqu’en 2006. Il décida alors de se consacrer pleinement au groupe Nadau qu’il a co-fondé en 1974 et dont pour la majeure partie il en est le compositeur des musiques et l’auteur des textes.

Il aime profondément son terroir natal et les hommes qui y ont vécu. Il dit volontiers qu’il a commencé de chanter en oc parce que c’était une façon de rester avec ceux qu’il avait quitté.

Ses chansons, sa poésie authentique, poignante, sensible, profonde ne laissent pas indifférent.

En proclamant Michel Maffrand Grand lauréat des Jeux floraux 2018, le Félibrige reconnaît en lui une œuvre d’une dimension spirituelle, universelle et populaire, une œuvre riche d’humanisme qui délivre un message pleinement actuel, sur l’avenir et sur la jeunesse qu’il l’aime et qui l’aime.

Adeline Bascaules-Bedin

Adeline Bascaules-Bedin devient la XXIième reine du Félibrige. Originaire de la vallée de Campan en Bigorre, elle est ingénieur en biochimie spectrométrie de masse, elle réside actuellement à Toulouse. Petite fille de la majorale du Félibrige Paulette Baylac-Serret, depuis son enfance elle est investie dans la compagnie d’arts et traditions populaires « Eras Pastorèlas de Campan ». Elle fut lauréate du Concours de poésie de Filadèlfa de Yerda et du Concours de la Nouvelle de Brive (section collège). Danseuse confirmée dans son groupe des pastourelles, elle pratique également la danse contemporaine, salsa et rock. L’anglais, l’espagnol et le gascon sont dans ses compétences linguistiques.

 

 

Vendredi 18 mai 2018

 De 14 h à 18 h : Centre Culturel Michel Manet, place Gambetta, accueil des félibres.

16 h  : Cimetière Beauferrier, hommage avec dépôt de gerbes à Jean Beausoleil, Pierre-Paul Palut, Rémy Desplanches, Alexis Lesfargues, Marcel Piaud.

16 h 45 : Siège des Abeilles bergeracoises, Musée des Arts et traditions populaires, rue Saint-Jacques, inauguration de l’exposition « Le chanvre ».

17 h 15: Bibliothèque, 7 place Bellegarde, inauguration des expositions « Frédéric Mistral et le Félibrige » et « Parfum de bal ».

17 h 45 : Centre Culturel Michel Manet, inauguration des expositions « Les auteurs occitans du Bergeracois », « Les Troubadours » et « L’école en 1900 ».

20 h : Centre Culturel Michel Manet, spectacle des Calandretas perigòrdas en partenariat avec les Abeilles bergeracoises, les Cigales de La Force et Les Drollassous. Puis projection à 21 h : Una pensada sauvatja film sur le Mestre en Gai Saber Michel Chadeuil en présence du réalisateur Patrick Lavaud et de Michel Chadeuil.

22 h : Place du Livre de Vie (si intempéries salle de l’Orangerie, rue Lakanal), bal traditionnel avec Hysope.

 

Samedi 19 mai 2018

De 8 h 30 à 12 h 14 h à 18 h : Centre Culturel Michel Manet, place Gambetta, accueil des félibres.

8 h : Hôtel-de-Ville, 19 rue Neuve d’Argenson, salle du Conseil, réunion du Bureau général du Félibrige*.

9 h 30 : Hôtel-de-Ville, 19 rue Neuve d’Argenson, salle du Conseil, réunion du Consistoire du Félibrige*.

9 h 30 : Hôtel-de-Ville, 19 rue Neuve d’Argenson, salle des Commissions, réunion de l’Assemblée des Jeunes*.

De 9 h à 12 h : Visite libre du vieux Bergerac, du Musée du vin et de la batellerie, 5 rue des Conférences et du Musée du tabac, 10 rue de l’ancien Pont (sur présentation du badge Santo-Estello). Animation de la ville par les groupes locaux.

De 10 h à 18 h : Visite libre des diverses expositions.

14 h 30 : Plaine de Picquecailloux, spectacle équestre de La Nacioun gardiano (Camargue).

16 h : Église Saint-Jacques, rue Saint Jacques, conférences et musique autour de l’histoire occitane de Bergerac par Yan Laborie « histoire de Bergerac », le majoral Jean-Claude Dugros « le livre de vie » et « les Auteurs occitans du bergeracois », Patrick Chalmel « le parler du bergeracois », le mèstre d’obro Pierre Martial « Mounet Sully et le Félibrige », le majoral François Pontalier « Le Félibrige à Bergerac ». Présentation par Jean Bonnefon. Musiques : Brageirac sus la Dordonha (poème mis en musique par Peiraguda)…

18 h 15 : Place du Livre de Vie, inauguration de l’ostal Bernard Lesfargues.

21 h : Centre Culturel Michel Manet, grande soirée de proclamation du palmarès des Grands jeux floraux septénaires du Félibrige, avec la participation de l’Union musicale bergeracoise… et quantité de surprises. Désignation de la nouvelle reine du Félibrige par le Grand lauréat.

Conception, réalisation et mise en scéne de Paulin Reynard.

21 h 30 : Place du Livre de Vie (si intempéries salle de l’Orangerie, rue Lakanal), bal traditionnel avec Anem Trio.

 

Dimanche 20 mai 2018

De 8 h 30 à 12 h 14 h à 18 h : Centre Culturel Michel Manet, place Gambetta, accueil des félibres.

8 h 45 : Centre Culturel Michel Manet, réunion des Cabiscols (présidents des écoles félibréennes)*

10 h à 18 h : salle des Syndicats, 14 place de la Myrpe, salon du livre (Périgord, occitan…). Démonstration d’artisanat traditionnel, place de la Myrpe.

10 h 30 : Eglise Notre-Dame, messe concélébrée par le père Christian Dutreuil, curé de Bergerac et le père Georges Passerat, majoral du Félibrige, avec la participation de la chorale Saint-Jacques, direction Michel Nouaillant.

11 h 30 : Grand défilé des groupes des Maintenances d’Aquitaine, d’Auvergne, de Gascogne-Haut Languedoc, de Languedoc-Roussillon, du Limousin, de Provence, de la Nacioun Gardiano et des groupes présents (Itinéraire : de l’église Notre-Dame à la mairie en passant par la vieille ville)

12 h 15 : Hôtel-de-Ville, 19 rue Neuve d’Argenson, discours officiels et inauguration d’une plaque souvenir Santo-Estello 2018, vin d’honneur offert par la ville de Bergerac en présence de Daniel Garrigue, maire de Bergerac..

15 h : Cour d’Amour, place du Marché couvert, présidée par la nouvelle reine du Félibrige, avec l’Escloupeto (Gascogne-haut-Languedoc), Las Eicòlas de la Mantenença d’Aquitània (Aquitaine), le Cordon Camarguais (Languedoc-Roussillon), l’Estella Lemosina (Limousin), L’Iraliot (Auvergne), Li Tulipan (Provence).

18 h : Centre Culturel Michel Manet, séance académique des Laus. Eloge du majoral Lucien Durand prononcé par le majoral Jean-Michel Turc, éloge du Majoral Robert Joudoux prononcé par le majoral Jean-Loup Deredempt, éloge du majoral Jean-Marc Courbet prononcé par le majoral René Martel.

21 h 15 : Centre Culturel Michel Manet, spectacle de Gric de Prat (chants et musique gasconne). Participation aux frais : 6 €.

21h30 : Place du Livre de Vie (si intempéries salle de l’Orangerie, rue Lakanal), bal traditionnel avec Tiralira.

 

Lundi 21 mai 2018

9 h 15 : Centre Culturel Michel Manet, réunion du Conseil Général du Félibrige*.

13 h : Salle Anatole France, 33 rue Anatole France à Picquecailloux, Banquet solennel de la Coupe sous la présidence du capoulié Jacques Mouttet*.

 

21 h : Centre Culturel Michel Manet, place Gambetta, Omes e femnas dau landes (spectacle sur la mémoire familiale, « Hommes et femmes du Landais » raconte la vie d’une famille de paysans de la Dordogne du côté de Montpon de 1900 à 2000. Des contes, des anecdotes, des lettres retrouvées dans une boîte, des chansons, de la musique…. Tout cela reconstruit une histoire de famille avec tendresse et humour par Michel Feynie anthropologue et comédien. Participation aux frais : 6 €.

Mardi 22 mai 2018

9h : Centre Culturel Michel Manet, place Gambetta , départ de l’excursion*.

Monpazier et château de Biron, repas à midi à la salle des fêtes de Rampieux. Clôture à Villeréal.

Cet article a été publié par

Agenda

< 2018 >
Octobre
LMMJVSD
1234567
891011121314
151617181920
  • 15:00 -18:00
    20-10-2018

    Cent-cinquantenaire du discours « Ço que voulèn »

21
22232425262728
293031    
© Le Felibrige Tous Droits réservés | Réalisation Dream Media® 2016 - Mentions légales et crédits