Lou Felibrige – la Revisto : N° 304

« Lou Felibrige – la Revisto » : N° 304  –  Janvier-Février 2018

 

Revue « Lou Felibrige » à commander à : Felibrige  –  Parc Jourdan  –  8 bis  Avenue Jules Ferry  –  13100 Aix en Provence  –  Prix : 5,00 euros le numéro ;      Abonnez-vous pour : 1 an – 6 numéros : 26, 50 euros. Établissez un chèque à l’ordre de : Felibrige. Courriel : contact@felibrige.org  –  Visitez notre site : www.felibrige.org

 

Résumé des articles dont nous rappelons qu’ils sont entièrement écrits en langue d’oc.

Editorial : Le Capoulié Jacques Mouttet fait part d’une réflexion au moment où s’achève son troisième mandat et le « reinage » d’Angélique Marçais. Il évoque aussi rapidement le bilan des cent-cinquantenaire de Calendal et de la Coupe. Enfin au seuil de 2018, il souhaite le bonheur dans toutes les familles et manifeste le vœu fervent que soit longtemps encore perpétué la géniale ambition de Frédéric Mistral.

 

Le Félibrige dans la guerre de 14-18 : Compte-rendu est donné du colloque organisé le samedi 4 novembre 2017 dans l’Auditorium « Les 2 Rhônes » de Fourques (Gard). La séance s’est ouverte avec une brillante allocution de M. Gilles Dumas, Maire de Fourques. Tout au long de la journée s’exprimèrent Jacques Mouttet : Valère Bernard le Capoulié de 14-18,  ses relations avec le front, le fonctionnement  du Félibrige pendant la guerre, les Santo-Estello, Madame Mistral” ; Michel Fournier : “Mort i Dardanello dóu felen de Mèste Eisseto” ; Michel Benedetto: “Les Escolo et publications félibréennes sur le front, Boudon-Lahsermes, Marius Jouveau” ; Pierrette Berengier :

Pau Eyssavel, un prouvençau dins li trencado” ; Henri Barthés : “Un felibre lengadoucian dins la tourmento : Andriéu Chaussouy, de Beziés (1893-1915) ; Jean-Marie Ramier : “Louis Bonfils et Francis Pouzol” ; Alain Costantini : “Les félibres drômois Octave Bonnefoy-Debais et Paul Pommier” (d’après la publication “Les poilus parlaient patois” dirigée par Jean-Baptiste Martin, professeur émérite de l’Université Lumière-Lyon 2) ; Jacques Mouttet “Quelques mots sur l’Armana Prouvençau et la Reine du Félibrige Marguerite Priolo pendant la guerre” ; Vincent Flauraud : “Les Panthéons des félibres morts au champ d’honneur (mémorial du Bois de Santo-Estello, livre d’or…)” ; Roseline Martano :Témoignage sur « l’Ambulance 15 » du Caporal Pascal, félibre vauclusien”.

Publication du texte intégral de la longue et savante conclusion prononcée  par Vincent Flauraud, Maître de conférences en histoire contemporaine,
Centre d’Histoire « Espaces et Cultures » (CHEC), Clermont université, Université Blaise-Pascal (en français).

Historique de l’École du Parage de Montpellier créée en 1875 : Le Parage de Montpelllier est sans doute la plus ancienne association de Montpellier. À l’occasion d’une réunion de félibres du Languedoc, décision fut prise de fonder une société à la manière de l’école d’Avignon, c’est-à-dire du Félibrige. L’article détaille l’historique de cette association ainsi que celui du musée, une idée qui germa en 1911 et qui se concrétisa en 1932. Véritable conservatoire de la mémoire, en 1975, il s’installe définitivement dans un hôtel particulier, place Pétrarque. Des cours de langue d’oc également dispensés en ces lieux connaissent un vif intérêt. (Article d’Alain Guerrero)

A la séduisante petite ville de Noves : Ces vers sans pretention s’éloignent de la prosodie classique mais expriment un quelque chose de vrai et d’authentique. Lu à haute voix, rapidement un agréable rythme s’impose. Le félibre Robert Chauvet chante son village. Son œuvre, également touche parce qu’elle fait l’éloge de la belle Laure qui a fait rêver un roi et qu’aujourd’hui encore nous fait rêver…

 

 

AGENDA 

 

En novembre et décembre le capoulié du Félibrige a honoré de sa présence une dizaine de manifestations, et un certain nombre de majoraux ont représenté le Félibrige lors de nombreux évènements.

 

 

ACTUALITÉS

 

Un pas de plus vers l’ère numérique du Museon Arlaten : Le 28 novembre dernier à l’Hôtel du département des Bouches-du-Rhône s’est tenu une séance pour la signature d’une convention de mécénat entre le Crédit Agricole et le département 13 relative à l’attribution d’une somme de 100 000 € pour contribuer à la réalisation de la muséographie numérique au Museon Arlaten.

Catalogne : Le Consistoire du Félibrige réuni le 25 novembre adopta la déclaration suivante : « Quel que soit le destin qu’il se donne ou qu’on lui dicte, au regard de l’Histoire, de la Renaissance littéraire catalane et provençale depuis le XIXième  siècle : le Felibrige témoigne son amitié au peuple catalan dans son ensemble et dans toutes ses sensibilités.

Ainsi, le Félibrige réaffirme sympathie et soutien envers les Catalans « de loin ô frères », selon les paroles de Frédéric Mistral. Dans le respect de la libre expression démocratique, il espère la paix et la concorde ».

 

La langue d’oc au Panthéon : L’Association des Écrivains Combattants organise chaque année un hommage au Panthéon. Ce fut en 2017 le 15 novembre. Certainement pour la première fois y retentit notre langue. Le Général André Dubresson, félibre mainteneur, y lut en provençal deux petits poèmes d’Albert Bertrand-Mistral.

Cent-cinquantenaire de Calendal à Aix : Après toute une liste de conférences, d’initiatives d’écoles félibréennes, les manifestations dues aux communes de Saint-Auban et d’Eiglun, après la journée organisée par le Flourège dans les gorges de la Nesque, par la Maintenance de Provence et le Félibrige à Cassis, sorte de conclusion, la ville d’Aix-en-Provence organisa un brillant événement le dimanche 3 décembre.

Les 90 ans du Collège d’Occitanie : C’est principalement à l’initiative du Centre Lauraguais d’Etudes Scientifiques, mais également de la revue Lo Gai Saber et du CIRDOC que s’est tenue à Castelnaudary, du 15 novembre au 10 décembre 2017, une liste de manifestations pour marquer cet anniversaire.

 

Enseignement – communiqué de la FELCO : « …Le (président) Emmanuel Macron (qui) s’enthousiasmait à Pau le 12 avril dernier sur cette « France plurielle » et « ses belles langues régionales » que, disait-il « je veux reconnaître et que nous reconnaîtrons ». Nous ne pouvons que nous étonner que le ministère de l’Éducation nationale choisisse le chemin inverse.
Nous ne l’acceptons pas.
Et nous le faisons savoir publiquement… Nous informons d’ores et déjà nos élus, députés et sénateurs, représentants des collectivités territoriales, ainsi que les organisations syndicales.
Avec la FELCO, nous demandons à tous les citoyens de ce pays attachés à sa pluralité linguistique et culturelle de soutenir notre demande d’augmentation de postes à la session 2018 pour les concours de l’agrégation et du CAPES »

 

 

ECHOS DES MAINTENANCES

 

Aquitaine

Le Bergeracois : A l’occasion de la Santo-Estello 2018 à Bergerac, l’association Le Bournat du Périgord, et la Maintenance d’Aquitaine éditent « Lo brageiraqués », un livre de Patrick Chalmel, qui présente la langue d’oc parlée dans le pays de Bergerac et dans le Périgord pourpre. Ecrit en langue d’oc, avec traduction en français et indications de prononciation, cet ouvrage de 612 pages résulte d’une double ambition : sauver in extremis un héritage culturel unique et, pour qu’il revive, le mettre à la disposition des jeunes générations.

Souscription jusqu’au 31 janvier 2018 (25 € +10 € de port), règlement à l’ordre du Bornat dau Perigord, 13 rue Kléber – 24000 Périgueux.

 

A Bergerac, réussite de la soirée théâtre et chant : Les Abeilles bergeracoises ont organisé une soirée bilingue le samedi 4 novembre devant plus de soixante-dix personnes venues applaudir cette nouvelle manifestation. Les majoraux Valéry Bigault, Jan-Claude Dugros et François Pontalier étaient présents, tout comme le président du Bournat Didier Dupont. Tous ont fortement apprécié cette soirée qui a mis à l’honneur la langue d’oc, particulièrement dans sa variante bergeracoise.

Auvergne

Informations :

– A compter du mois de février 2018, les sièges de la Maintenance d’Auvergne, de l’Escòla de la Nauta-Auvèrnha et de Terrador Floricat, seront transférés à Enclos Deleuil, 1 rue Jean Moulin, 15000 Aurillac.

– La Maintenance tiendra son assemblée générale le 31 mars à Aurillac.

– La 17ième de Paulate, organisée par le groupe Los Boscàs à Barriac-les-Bosquets, s’est déroulée la 16 décembre.

– Pour 2018, sur une idée de Joëlle Cassagne, la Maintenance prépare une journée félibréenne dédiée à la mine de Leucamp.

Georges-Maurice Maury : Georges-Maurice Maury nous a quitté le 14 novembre à l’âge de 87 ans. Il s’est vu décerné en deux fois le premier prix en prose des Grands jeux floraux du Félibrige en 2004 et 2011.

 

Languedoc-Roussillon

Echos de la Maintenance : Intervention du syndic au Conseil municipal des jeunes, assemblée générale de l’Escolo du Vidourle et réelection du cabiscol Henri Alcon, festival de films de culture d’oc organisé par la Maintenance.

La Coupe à Vendargues : En cette année de son cent-cinquantenaire, la présence de la Coupe avait été souhaitée à Vendargues à l’occasion du salon des santonniers le samedi 9 décembre. La capoulié accepta de l’apporter. Merveilleusement présentée sur un piédestal en bois torsé et protégée par un globe en verre, un public nombreux a eu le privilège de l’admirer.

Provence

Hommage à Elzéar, à Marius, à René et à Marie-Thérèse Jouveau : Quatre majoraux qui ont donné deux capouliés, voilà une famille qui méritait l’hommage qui lui fut rendu le samedi 9 décembre à Vedène. Ce fut une belle journée félibréenne avec tout ce qu’il fallait pour qu’elle soit réussie, et elle le fut, par la qualité et le diversité des intervenants, la bonne organisation…

 

Remise de la cigale d’or au majoral Jean-Michel Turc : Plus de quatre cent cinquante personnes, le 10 décembre, ont honoré de leur présence la cérémonie qui se tenait à l’hôtel du Département des Bouches-du-Rhône à Marseille en présence de la présidente du département, du capoulié, d’élus de toutes les collectivité et de très nombreuses personnalités des milieux culturel, artistique, économique… .

Escolo dei Sambro : Après plus de 25 ans d’expérience, l’Escolo dei Sambro propose à Sainte-Maxime, dans la seconde partie du mois de novembre, trois journées consacrées à l’huile d’olive nouvelle. Le but demeure, après tant d’année, de donner des explications sur l’arbre et les façons de le cultiver et d’affirmer tous les bienfaits de l’huile d’olive dans la cuisine.

 

ASSEMBLEE DES JEUNES

 

L’arlésienne dans la grande guerre : Après la colloque de Fourques, le jeune Guillaume Chevalier évoque ces arlésiennes en ruban qui pendant la guerre de 14-18 travaillent aux usines d’armement.

 

Nicolas Saboly : Bel article biographique de Paulin Reynard. Alors, même si nous ne savons pas tout de Nicolas Saboly, il est admirable de voir que plus de 400 ans après sa naissance, ses chansons se chantent toujours de partout !  Plus de renseignements sur le site dirigé par Tibault Plantevin sur la page « Provence »  www.zictrad.free.fr

 

Académie du Tambourin : Il y a bientôt trente ans que l’Académie du Tambourin donne des concerts pour glorifier le tambourin. Le disque qui vient de paraître « De tambourins et de violons », pièces diverses pour galoubet-tambourin, quatuor à cordes et autres instruments, est né de la rencontre avec l’Ensemble de Provence-Verdon. A commander pour 15 € + 3 € de port à Académie du Tambourin, 4 chemin du Belvédère, 13100 Aix-en-Provence. academiedutambourin@laposte.net

 

 

FELIBRIGE

 

Échos du Consistoire : Il a  tenu sa séance d’automne le 25 novembre 2017 à Nîmes. Il fut évoqué entre autre : les réponses des personnalités catalanes reçues à la suite du message que le Félibrige envoya après les attentats de Barcelone et de Cambrils ; la réussite des nombreuses manifestations qui ont marqué les cent-cinquantenaire de Calendal et de la Coupe ; les Grand jeux floraux du Félibrige, le fonctionnement du jury et la soirée de la proclamation du palmarès le 19 mai 2018 au Centre culturel de Bergerac ; le colloque de Fourques « Le Félibrige dans la guerre de 14-18 » et la publication des actes ; le message d’amitié envers les Catalans ; la Librejado du 18 mars 2018 ; le bicentenaire de Joseph Roumanille et d’autres anniversaires dans l’année 2018 ; le budget prévisionnel 2018 ; la Santo-Estello de Bergerac du 18 au 22 mai 2018. Enfin en clôture, au cours d’un long propos, la capoulié développa dans le détail tout ce que représente le capouliérat.

Après trois heures de travail, les majoraux étaient reçus officiellement par la ville de Nîmes. M. Daniel Valade, adjoint à la culture et M. David Ribes, président de la société la Tour Magno, prononcèrent des mots de satisfaction et de franche amitié. Lou capoulié leur répondit avec entrain et reconnaissance.

 

Échos de la réunion des syndics : Pour la onzième fois consécutive, le dimanche 26 novembre, le capoulié a convié les syndics du Félibrige à une rencontre de travail. Le capoulié donna quelques indications relatives à l’administration, au fonctionnement des maintenances, puis chacun s’est exprimé, dans un échange convivial et fructueux. Ont également été évoqués parmi de très nombreux sujets, le bilan de la présence du Félibrige à L’Estivada de Rodez, les relations avec les écoles félibréennes, la gestion des sites internet du Félibrige et des maintenances. Chaque syndic a présenté ses projets, la date de l’A.G. de sa maintenance. Enfin une réflexion sur la représentativité des maintenances à la Santo-Estello a été entamée. En résumé, une réunion très positive.

 

 

LIBRAIRIE

 

« L’armana Prouvençau 2018 » : 12 €, ou 15 € avec port, à commander chez le trésorier Alan Guiony : 53, avenue Mirabeau, 13530 Trets (tel. : 04 42 61 43 48), ou chez Brigitte Dempton : appartement 53, 5 allée de Provence, 04100 Manosque (Tel. : 06 62 25 46 73).

Les chèques doivent être libellés à l’ordre de Félibrige Maintenance de Provence.

 

« Découvrir Sisteron et ses environs avec Paul Arène » : C’est une visite des plus originale que propose Eliane Michel avec des extraits de contes vieux de presque cent-cinquante ans. 162 pages, 18 € + 6 € de port, à commander à Eliane Michel « Les Andrônes » 32 avenue Jean Moulin, 04200 Sisteron.

« Folco de Baroncelli-Javon – Lou Marqués 1883-1923 » de Serge Migoule. Un travail de mémoire, un travail etnographique qui apporte un éclairage sur les us et coutumes de la Camargue. 25 € – Éditions de la Fenestrelle.

Livres nouveaux : On nous a fait savoir la sortie de deux nouveaux livres parus aux éditions l’Aucèu Libre : Ode au Calavon – Oda au Caulon du poéte Guy Mathieu, maître en Gai savoir du Félibrige et Raconte meravihous de Prouvènço de Mireille Couston et Jean-Michel Jausseran, félibre mainteneur.

L’Aucèu libre, 800 chemin de la gare – 30250 – Salinelles – Tel : 06 84 90 73 92 – Courriel : lauceulibre@gmail.com

 

 

SUPPLÉMENT AU NUMÉRO 304

 

Le numéro 304 est accompagné d’un supplément donnant le compte-rendu complet et un reportage photos de la journée anniversaire des cent-cinquante ans de la Coupe du 30 juillet 2017 à Avignon. Ce livret de 48 pages au format de la revue comprend également tous les textes des paroles prononcées sous réserve de quelques-uns non parvenus.

 

 

Santo-Estello à Bergerac (Dordogne), du 18 au 22 mai 2018.

 

 

***

 

Cet article a été publié par

Agenda

< 2018 >
Octobre
LMMJVSD
1234567
891011121314
151617181920
  • 15:00 -18:00
    20-10-2018

    Cent-cinquantenaire du discours « Ço que voulèn »

21
22232425262728
293031    
© Le Felibrige Tous Droits réservés | Réalisation Dream Media® 2016 - Mentions légales et crédits