Lou Felibrige – la Revisto » : N° 299

« Lou Felibrige – la Revisto » : N° 299  –  Mars-Avril 2017

 

Vous pouvez commander la revue du Félibrige : « Lou Felibrige » à : Felibrige  –  Parc Jourdan  –  8 bis  Av. J. Ferry  –  13100 Aix en Provence  –  Prix : 5,00 euros ; Abonnez-vous pour : 1 an – 6 numéros : 26, 50 euros. Établissez un chèque à l’ordre de : Felibrige. Pour vous abonner, il n’est pas nécessaire d’être membre du Félibrige.   Courriel : contact@felibrige.org  –  Visitez notre site : www.felibrige.org

 

Résumé des articles dont nous rappelons qu’ils sont entièrement écrits en langue d’oc.

 

 

Editorial du Capoulié Jacques Mouttet. La belle année du 150ème anniversaire de la Coupe et de Calendal, a commencé avec un brillant colloque, organisé par Le Cirdoc, la Société Archéologique de Béziers et le Félibrige, présenté par d’éminents spécialistes et universitaires, qui saluèrent le travail du romaniste Jules Ronjat. 2017 sera encore riche d’évènements de toutes sortes : le 12 mars la 5ème édition de la Librejado, le 30 juillet à Avignon les célébrations du 150ème anniversaire de la Coupe et de Calendal, puis le spectacle-concert « langue et musique » au mois de septembre, et le colloque consacré au « Félibrige dans la guerre de l4-l8 » prévu le 4 novembre. Souvenons-nous qu’en 2017, cela fait 140 ans que l’existence du Félibrige fut approuvée par le préfet des B.D.R. : « Depuis l’ordonnance de Villers-Cotterêts en 1539, où François 1er défendait d’employer pour les actes publics tout autres parler que la langue française, …c’est la première fois qu’un acte officiel du gouvernement français relève notre langue de sa déconsidération, en lui reconnaissant le droit de se protéger » dit Mistral en 1877. Cela fait 140 ans aussi que les écoles félibréennes prirent leur essor : Lou Flourege,  l’Escolo dis Aup, l’Escolo de Lar, l’Escolo de la Mar, l’Escolo dóu Parage, en portent aujourd’hui encore témoignage. Nous profitons des célébrations de Calendal et de la Coupe pour affirmer confiance et espoir, pour s’enrichir que plus de la didactique, de l’engagement, du patriotisme mistralien. La Coupe et Calendal, tout au long de l’année, guideront nos coutumes, nos gestes, affirmeront encore plus la grandeur, l’ardeur et la vertu du Félibrige.

 

Le Félibrige, Pierre-Paul Riquet, le canal du Midi et la langue d’oc. Texte du majoral Henri Barthès :

III – Seconde époque des échos poétiques de Riquet et du canal.

Le 19ème siècle – Conditions historiques, la statue monumentale de Paul Riquet.

La Révolution française fit tomber le statut féodal du Canal du Languedoc, la famille de Paul Riquet s’en trouva dépouillée. En 1804 l’ingénieur général Andreossy s’en prit à l’œuvre et à la personne de Riquet, la famille répondit en 1805, par un ouvrage sérieux Histoire du Canal de Languedoc, rédigée sur les pièces authentiques conservées à la Bibliothèque Impériale et aux Archives du Canal par les descendants de Pierre-Paul Riquet de Bonrepos. D’autre part, les villes traversées par le Canal, pendant le Directoire, le Consulat, l’Empire et la Restauration, s’étaient plus ou moins endormies. Béziers surtout souffrait grandement : dépouillée de la présidence et de l’univers de la Justice en faveur de Montpellier,  de l’évêché, des séminaires et des instances de l’Église, des couvents, de la bibliothèque et des écoles conventuelles, privée de l’Académie des belles-lettres et science fondée en 1722 et morte en 1790, s’endormait placidement. En 1834, ses survivants de l’Académie décédée, ainsi que des jeunes s’unirent dans l’esprit académique pour fonder, la Société Archéologique, scientifique et littéraire de Béziers.  Sa tache n’était plus de donner de l’élan à la langue française contre le patois, ni d’étudier l’astronomie ou la médecine, comme au temps de l’Académie, mais de conserver, défendre et faire connaître les témoignages de la vie et de l’histoire de Béziers, que les révolutionnaires de 1790 et 1793 avaient maltraité.

Les premiers sociétaires commencèrent de rassembler les pierres gravées, les parchemins, les livres, monter des collections pour fonder le premier Musée à Béziers, et publièrent dans leur Bulletin, les textes fondateurs de l’histoire de la ville. Jacques Azais (1778-1856) en fut le fondateur principal, médecin et avocat, latiniste et auteur d’œuvres, poésies, satires,  languedociennes, ouvert à la modernité et acharné à faire renaître son Béziers endormit. Dès les années 1830 il était en relation avec les Provençaux : Joseph Désénat, Joseph Roumanille et d’autres.

Jacques Azais et la Société Archéologique, rencontrèrent la famille de Paul Riquet, pour faire reconnaître et enrichir le souvenir de l’auteur du Canal. De cette rencontre naquit le projet de faire à Béziers, une statue monumentale de Paul Riquet, sur la nouvelle allée, centre de la ville, rassemblant autour de ce projet toutes les forces et volontés de la Ville. Le sculpteur David, d’Angers, se mit l’œuvre. Le 20 septembre 1836 ils posèrent le piédestal.

L’inauguration de la statue.

La Couronne poétique, au mois de mai 1838.

La fête de l’inauguration avait commencé le 23 octobre 1837, par une Couronne poétique en l’honneur de Paul Riquet. Poètes et rimailleurs envoyèrent leurs œuvres, 32 dont 2 en patois, qui ne furent pas rejetées par le Jury.

  1. Le premier honora une œuvre d’Étienne Louis Villars, commençant par une défense de la langue du Midi.
  2. Le second couronné fut une œuvre de Jean-Antoine Peyrottes, « L’Apoteosa de Paul Riquet » en 3 chants. Cette distinction le mit en relation dès 1840 avec Désénat et Roumanille, qui publia ses œuvres dans Li Prouvençalo.

Le Concours poétique.

Le sculpteur David, d’Angers, étant  malade, l’inauguration de mai 1838 fut reportée au mois d’octobre. Pendant ce temps les critiques se déchaînèrent dans Béziers, contre la statue, contre David d’Angers, contre la Société Archéologique, jusqu’à Paris. Pour contrer l’attaque, la Société Archéologique, le duc de Caraman et la famille de Paul Riquet lancèrent un second concours poétique, avec une couronne de laurier en argent, des fleurs en or et argent et des médailles pour prix, avec une session pour les œuvres en langue d’oc ouverte officiellement.

  1.  Le premier prix revient à Bruno Azais, pour une poésie dans un style satirique qui voulait venger la statue de Paul Riquet de ses détracteurs et de leurs critiques.
  2. La médaille du second fut donnée à Dominique Daveau.

Pour clôre sur Paul Riquet.

Le 12 décembre 1847, Jansemin vint à Béziers déclamer ses vers. Pour honorer Paul Riquet il écrivit spécialement une œuvre originale :  Pol Riquet

D’estatuyos pertout se mastron e luzisson,

Lou temp sur elos passo, e debàt soun trabal,…

 

 

BAGNÈRES-DE-BIGORRE – Cette ville qui accueille la Santo-Estello -1- (texte en français)

AGENDA :

Du 17 décembre 2016 au  6 février 2017, le Capoulié du Félibrige a honoré de sa présence 4 manifestations, et un certain nombre de majoraux ont représenté le Félibrige lors de nombreux évènements.

ACTUALITÉS

Jules Ronjat (1864-1925) un linguiste européen précurseur,  le 28 janvier 2017 la Société  Archéologique, scientifique et littéraire de Béziers, le Cirdoc et le Félibrige conviaient à un colloque animé par de brillants intervenants :

  • Gabriel André ouvrit la séance en lui donnant une belle hauteur de pensée,
  • Pierre Fabre  parla de Devoluy et de son amitié avec Ronjat,
  • Patric Sauzet nous entretint du félibre et du linguiste,
  • Jean Thomas parla du romaniste genevois,
  • Jean-Claude Bouvier essaya de dénouer les fils qui liaient Ronjat à la dialectologie occitane,
  • Pierre Escudet parla des liens entre les langues, les apports du bilinguisme,
  • Aurélien Bertrand, présenta sur un écran les archives que le Cirdoc possède de Ronjat.

Une belle journée, en présence en particulier de Sylvie Courbet venue en mémoire de son époux Jean-Marc, initiateur de ce colloque.

Librejado le 12 mars 2017 à Trets (Pays d’Aix) – Salle des Colombes. Pour la 5ème année, le Félibrige propose de rassembler tous ceux qui écrivent aujourd’hui dans notre langue (des Alpes au Vidourle), pour montrer que l’écriture provençale est d’actualité, que les auteurs entretiennent une littérature toujours riche. La Librejado est jumelée avec le « Salon des écrivains de Provence ».

 

Enseignement.  La ministre de l’éducation Nationale a signé le 26 janvier 2017 à Toulouse, une convention-cadre « pour le développement et la structuration de l’enseignement contribuant à la transmission de l’occitan dans les académies de Bordeaux, Limoges, Montpellier, Poitiers et Toulouse » applicable jusqu’au 31 décembre 2022 pour les 5 académies des régions qui relèvent de l’OPLO. En 2017 le budget de L’OPLO s’élève à moins de 2.2 M d’euro, répartie comme suit : Occitanie 1 195 998 euros dont 125 000 euro pour le fonctionnement ; Aquitaine 871 000 euros dont 143 000 euros pour le fonctionnement. L’État participe à hauteur de 65 000 euros.

Anniversaire de la mort de Frédéric Mistral,

célébré à Maillane le 25 mars 2017, à 10 h messe , puis cérémonie au cimetière devant la tombe du Maître, hommage de la Nation Gardiane, Moun Toumbèu dit par Philippe Reig, maître d’œuvre, discours du capoulié. À midi accueil de la municipalité avec la participation des enfants de l’école Frédéric Mistral. À 15 h au Centre Frédéric Mistral, conférence du maître d’œuvre Gérard Baudin sur la Coupe et une heure après, la Compagnie Choisi présentera un spectacle « de Marcel à Pagnol ». Repas sur réservation au 04 32 61 93 86.

Avis du Palais du Roure – Une importante rénovation nécessite sa fermeture au public pour quelques mois. Il sera répondu aux demandes des chercheurs et des visiteurs au 04 13 60 50 01 ou par courriel

palais.roure@mairie-avignon.com – ces travaux permettront de retrouver un lieu rafraîchi mais conservant son âme  authentique. Les visiteurs sont attendus nombreux à partir de la réouverture, qui leur sera dûment signalée.

Les savoir-faire liés au parfum de Grasse patrimoine culturel de l’humanité ? Le 17 décembre 2016 se déroulait au Musée International de la parfumerie à Grasse (06) une rencontre amicale pour célébrer l’annonce officielle, par madame Audrey Azoulay ministre de la Culture, de la candidature au patrimoine Culturel de l’Humanité pour le cycle biannuel 2017/2018 des savoir-faire liés au parfum en Pays Grassois. Une longue démarche commencée en 2008, entreprise par le sénateur Jean-Pierre Leleux (félibre), président de l’association : Patrimoine Vivant Pays de Grasse dirigée par madame Nadia Bedar et le soutient du maire de Grasse Gérôme Viaud (félibre). Les maires des communes du Pays grassois avec les territoires voisins soutiennent ardemment cette demande. Pour en savoir plus sur les plantes à parfum spécifiques consulter le site : http://savoirfaireparfum.paysdegrasse.fr/

 

 

Echos des maintenances

 

Aquitaine

Nouvelles du Bornat pour 2017 en Périgord. À la suite de l’A.G. le 22 janvier dernier, le C.A. a élu un nouveau président en la personne de Didier Dupont, qui est également secrétaire de la maintenance d’Aquitaine. Les activités du Bornat vont continuer avec : la félibrée annuelle qui se déroulera à Saint Astier, le programme complet suivra ; la parution prochaine des œuvres du majoral Jean Fournier « Au Soulei Perigord » ; la journée de culture occitane ; la participation à la journée d’anniversaire des 20 ans du musée du costume de Tocana au mois de mai ; les animations à la foire-exposition de Périgueux.

Début février, le majoral Valéri Bigault a donné 2 conférences, une sur le majoral Fournier et l’autre sur Lo Bornat.

 

Los Drollassons de Bel Solelh – Sur une idée de trois associations de Bergerac : Los amics de la Lenga d’Oc à Bergerac, Les Cigales Forcelaises et Las ‘Belhas de Brageirac un atelier d’initiation aux arts et traditions populaires fut mis en place à Bergerac depuis novembre dernier, dans une salle de la calendrette Bel Solelh, rue Leconte de Lisle, les mercredis de 13 h 15 à 15 h. Les petits apprennent les chants, danses, comptines en occitan et découvrent les instruments traditionnels (vielle, cabrette et accordéon diatonique). Contact ‘Belhas de Brageirac (05.53.22.78.01) ou  Cigales Forcelaises (Gladys : 06.84.17.12.11)

Auvergne

A.G. sous la présidente du syndic Michel Bonnet, en présence du trésorier du Félibrige le majoral Guy Revest et de l’assesseur le majoral Noël Lafon, le 11 février 2017 à Aurillac. Après l’hommage au maître en gai savoir Jean-Marie Gaston, et l’ordre du jour habituel, vint l’annonce de la démission du bureau de la maintenance qui avait décidé de passer la main. Le syndic Michel Bonnet indique que son équipe et lui demeurent membres de l’école de la Haute-Auvergne et du Haut-Midi, de continuer La Cabreta et la radio. Il remercia Georges Maurice Maury, en un vibrant hommage, Radio Pays d’Aurillac, Gérard Castèl pour l’aide dans les émissions et les musiques. Résultat du vote à bulletins secrets : Syndic Noël Lafon, vice syndic Sylvia Laygues, Claude Descombèls, Michel Fay et Jean-Marie Laborie. Le majoral Guy Revest présenta les excuses du capoulié retenu, salua le travail de Michel Bonnet, complimenta le majoral Noël Lafon et parla de la force du Félibrige.

 

Gascogne-Haut Languedoc

Projet de l’avancement de la statue de notre Maître de Maillane pour Toulouse ! La souscription avance doucement, nous venons d’atteindre 8 110 euros. Le majoral Jean-Bernat Plantevin organise, avec son orchestre, des concerts de soutien au profit de la statue à Toulouse le 25 mars, le 23 avril dans le Var. La souscription est prolongée jusqu’au 31 octobre 2017. Les donateurs pourront récupérer les médailles au congrès de la Santo-Estello de Bagnères-de-Bigorre.

Languedoc-Roussillon :

Avis – L’A.G. de la maintenance se déroulera le 22 avril à Vendargues, salle Tessier, à 10 h. Un repas suivra, participation 25 €, réservation au plus tard le 16 avril, contact : 04 66 53 46 65 ou 06 24 71 33 41.

Un car pour la Santo-Estello de Bagnères-de-Bigorre, le syndic Gabriel Brun et son épouse Michèle proposent un voyage pour un prix avantageux : du 2 au 5 juin, 220 € / personne – 3 nuits + 3 petits déjeuner (non compris le supplément en chambre individuelle, les repas et l’assurance annulation). Inscription, renseignements, prendre langue auprès de Michèle Brun – tel. 04 66 53 72 49 vo 06 25 08 32 97.

Echo de la maintenance : L’A.G. du 22 avril sera un jour important, avec l’élection du syndic et des vices syndics, une charge importante, mais c’est un honneur d’en avoir la gouvernance. La maintenance a à son bilan 12 écoles, 220 élèves, depuis 2015/2016 elle a 4 escouleto qui réunissent 107 élèves. Nous appelons escouleto, une école associée, qui n’est pas encore école félibréenne, mais qui a pour but d’enseigner comme ses sœurs. Nous vous encourageons à créer des cafés provençaux, comme le syndic-majoral Gabriel Brun l’a fait depuis 2009 à Saint-Laurent-d’Aigouze, comme ceux qu’il a parrainés, à Jonquière et à Mazan. C’est une initiative majeure qui n’apporte que du positif.

Limousin :

Limouzi, Revue régionaliste et félibréenne du Limousin. Comme promis à la suite du décès de son président, le C.A. de la Société Historique et régionaliste du bas-Limousin, réuni le 3 septembre 2016 a décidé de poursuivre l’œuvre du majoral Robert Joudoux. Le n° 218 de la revue paraîtra au début de mars.

Renseignements, adhésion, abonnement : Lemouzi, Centre Robert Joudoux, ZAC de la Solane 19000 Tulle – Tel : 05 55 20 86 48 – Courriel : lemouzi @ orange.fr

La lenga de chas nos per los pitits : Frédéric et Jean Loup  dialoguent pour présenter un atelier de l’école Albert Pestour, les mercredis de 17 à 18h , destinés aux enfants pour leur faire découvrir la langue régionale, chansons et scénettes, d’une façon ludique, selon les évènements du calendrier, l’Avent, la chandeleur, Pâques, Noël, le premier de l’an, autour d’un programme pédagogique.

Provence :

Activités de la maintenance de Provence – Quand le majoral Guy Revest fut élu syndic, il se promit de donner à la poésie une place plus importante parmi les textes publiés en prose dans les diverses revues provençales. En 2016, Alain Brunaud, félibre poète, aujourd’hui maître en gai savoir, reprit son idée. Un comité de lecture fut mis en place avec Jean-bernard Plantevin et René Raybaud, dirigé par Alain Brunaud maître d’œuvre de cette action. Le majoral-syndic Guy Revest est fier de nous annoncer que les moyens techniques et financiers ont été mis au point, et que le projet de créer une revue poétique a pris forme. Il ne reste plus qu’à séduire les lecteurs.

 

Azur la revue poétique du Félibrige maintenance de Provence – Le bulletin du mois de mars  de la maintenance de Provence, Prouvènço Mantèn ! offrira à ses lecteurs, à jour de ses  cotisations, le premier numéro de la revue AZUR consacré à la poésie provençale d’aujourd’hui. La revue propose des poèmes qui viennent de quasiment tous les cantons de Provence. Ils évoquent la passion pour la région, les sentiments, la nature, la vie, l’amour, la mort. Les poèmes sont  présentés dans notre langue avec le texte français en regard, par souci d’ouverture. Pour la plupart, les traductions sont celles des auteurs, lorsque l’espace et le sujet le permettent les poèmes sont accompagnés d’une illustration originale. De plus pour marquer son attachement aux grandes œuvres félibréennes, la revue présente un manuscrit de Léon de Berluc-Pérussis. Commander AZUR au prix de 5 €, port compris, payement à réception, s’adresser à Félibrige Maintenance de Provence – 148-150 avenue François Cuzin – 83000 Toulon.

A la Verdière… pour la statue de Toulouse, un concert de Jean-Bernard Plantevin, organisé par Li Barjacaire Varois du Verdon, salle Font-Vielle, Espace Frédéric Mistral, le 23 avril 2017 à 15 h. Prix d’entrée 10 €.

La convention du Forum d’Oc de Provence-Alpes-Côte d’Azur sur le thème « Construire une communication efficace pour le Forum d’Oc » s’est déroulée le 18 mars 2017 à Pertuis, à la Maison de la Culture et des Associations, 167 rue Resini.

 

FELIBRIGE

Syndicat maintenance d’Auvergne. Nous adressons nos félicitations au majoral Noël Lafon et l’assurons de tous nos vœux de réussite et d’énergie, après son élection, succédant ainsi au mainteneur Michel Bonnet élu en 2006.

 

Présidence

Los Espers d’Isle – Escola felibrenca Jan Deblois a élu à la fonction de présidente, le mainteneur Catherine Blancheton. Nous lui adressons nos félicitations et nos souhaits de réussite.

Lo Bornat dau Perigòrd, le 28 janvier 2017, a élu président Didier Dupont en remplacement du mainteneur Olivier Boudy, qui ne se représentait pas. Le Félibrige lui adresse ses compliments, et l’assure de son soutien et de ses encouragements.

 

Félicitations !

En séance du 19 janvier 2017, l’Académie des Jeux Floraux de Toulouse a élu Maître en Jeux Floraux le majoral Henri Barthès. Le Félibrige lui adresse ses compliments.  Il rejoint dans ce cercle très fermé, le précédent capoulié Pierre Fabre et le majoral Jean-François Costes. Le majoral Georges Passerat, depuis 2002, est « Mainteneur » titulaire du fauteuil 33.

La jeune félibresse Jeanne Genovese de Menton vient d’obtenir brillamment le grade de docteur en Droit de l’Université Côte d’Azur avec sa thèse « L’influence du temps sur le droit immobilier ».

Le 10 février 2017, la félibresse Florence Lanliard, maire du Plan de la Tour s’est vue remettre les insignes de chevalier de la Légion d’honneur. Le Félibrige lui adresse ses compliments cordiaux et sincères.

 

Assemblée des jeunes

Culture et identité, sans frontières. Dans une année d’élections à travers le monde, où on parle du monde qui bouge, on se sent un peu perdu, perdu à oublier son pays du cœur, sa culture, sa langue. On ne peut préserver une langue sans quelqu’un pour la faire vivre. « Vivre ensemble » c’est respecter toutes les cultures et les comprendre, l’unité est aussi de se sentir chacun, libre et fier de vivre la culture de son petit pays, libre de se déplacer d’un endroit à un autre, sa culture chevillée au cœur pour aller à la découverte de la culture de l’autre. Un article de Paulin Reynard.

Langue vive ! Certains pensent aujourd’hui que le Provençal est une langue morte, peu parlée uniquement par des anciens sur le banc d’un village des Alpilles. Le meilleur d’une langue vive est son évolution, on pense qu’une langue est morte quand elle est figée dans le temps et qu’elle n’évolue plus depuis des millénaires. Selon les avis populaires, le Provençal est un patois, une langue minoritaire, semblable au latin qui n’évolue plus depuis des siècles. Heureusement il

en est pas ainsi. À l’école le Provençal est un cours très vivant, avec de nombreuses interactions, à l’inverse de son voisin du mont Palatin dont les dogmes semblent un peu gravés dans le marbre. Allons non, pour tous les maldisants de notre langue et de notre culture, le Provençal n’est pas mort. Article d’Enzo Del Corso.

Bilan Chansonnettes. La collecte conduite par l’équipe de Provençal langue vive sur Ulule s’est achevée le 11 février. Une réussite puisque l’argent donné par plus de 70 personnes va permettre d’enregistrer encore 4 chansonnettes dans l’été. Ce sont les collégiens de Virginie Bigonnet-Balet qui font les collectages de chansonnettes,  avec les volontaires de leur famille ou village. Un travail musical se fait avec des professionnels pour conserver une mélodie, puis il faut choisir les textes et les versions. Un rude travail qui a pour but de ne pas oublier ces chansonnettes et surtout de les faire entendre et chanter aux plus jeunes pour parler la langue. À voir ou suivre sur You Tube Cansouneto. Il y en a plus de 200 dans la liste à enregistrer !

LIBRAIRIE

« Mirèio Mireille Muereglie », Mirèio en provençal, en français et en francoprovençal – Ed. Livres EMCC – 256 p. 21×15 – 15 € commander à Félibrige 8 bis avenue Jules Ferry 13100 Aix-en-Provence.

« Armana de Lousero 2017 » – 9 € – commander à Lou Païs, M. Jean L. Brunel, 14 résidence les Prés Hauts, avenue de la Margueride, 48130 Aumont-Aubrac – 04 66 31 09 41 – Abonnement à la revue Lou Païs (Armana e n°hors série compris) 26 €.

La 3ème édition  revue et augmentée du Lexique Français-Mentonnais vient de sortir. On peut l’acheter  à la SAHM,  3 rue Longue,  06500 Menton prix 20 € (+ 5 € de port).

« L’Âme de la terre » de Michel  Pellegrino – Éditions Restanques – 36 p. en 14,5 x 21 – français et provençal –  illustrations + un CD – 18 € port compris, exemplaires à tirage limité, dédicacé et numéroté – commander à l’Assouciacioun Restanco, 260 Chemin des Bords du Gapeau,  83400 Hyères. (chéque à l’ordre des Éditions Restanques)

Le CREO de la Talvèra, propose deux outils pédagogiques :

« Sus las pesadas de Rainal » – 12 € – 48 p. – Lambert-Lucas editor, 4 rue d’Isly, 87000 Limoges

« Sur les pas de Renard » ( id. )

« Molière l’occitan » – VO e VF – 15 € 84 p. – même éditeur (cf.  Lou Felibrige n°285, p. 29)

« Un Marin Prouvençau », de Alain Brunaud – Éditions Culture et langue d’oc – 60 pages en 15 x 22, bilingue – 10 € port compris – commander chez l’auteur : Alain Brunaud – Les Jardins du Roy (B1) – 60 rue du soldat Ferrari – 83400 Hyères

 

« Théâtre d’Oc en Drôme : Recueil de pièces choisies » – Ed. LivresEMCC – 269 p. 11×17 – 12 € – commander au Félibrige 8 bis avenue Jules Ferry 13100 Aix-en-Provence.

 

« Brout de Mentastre »– 17,5 x 22,5 – 226 pages – 12€ + 3 € de port – commander aux  Nouvello de Prouvènço, 42, bd Sixte Isnard 84000 Avignon.

Cent-cinquantenaire de la Coupe

Journée anniversaire à  Avignon le 30  juillet 2017 avec la participation de la Nacioun Gardiano. Au programme : hommage – inauguration – messe – réception – banquet commémoratif – séance solennelle  avec communication et concert.

Pour célébrer le cent-cinquantenaire de la Coupe

Il est proposé aux écoles et aux organisateurs d’évènements :

– vidéos-conférences et expositions de document et objets par le Conservatoire Documentaire et Culturel Frédéric Mistral dirigé par le maître d’œuvre du Félibrige  Gérard Baudin. Contact Gérard Baudin : 1 av. Jules Cantini 13006 Marseille – 04 91 80 34 29 – 06 60 50 34 29 – cdcmistral@free.fr

Pour célébrer le cent-cinquantenaire de Calendal

Il est proposé aux écoles et aux organisateurs d’évènements :

– spectacle, création de l’ensemble folklorique La Capouliero, école félibréenne. Contact : La Capouliero, site Picasso, route de Lavera, 13500 Martigues – 04 42 81 78 20 – la.capouliero@gmail.com

Cet article a été publié par

Agenda

< 2020 >
Août
LMMJVSD
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
© Le Felibrige Tous Droits réservés | Réalisation Dream Media® 2016 - Mentions légales et crédits