Lou Felibrige – la Revisto » : N° 296

Vous pouvez commander la revue du Félibrige : « Lou Felibrige » à : Felibrige – Parc Jourdan – 8 bis Av. J. Ferry – 13100 Aix en Provence – Prix : 5,00 euros ; Abonnez-vous pour : 1 an – 6 numéros : 26, 50 euros. Établissez un chèque à l’ordre de : Felibrige. Pour vous abonner, il n’est pas nécessaire d’être membre du Félibrige. Courriel : contact@felibrige.org – Visitez notre site : www.felibrige.org

Résumé des articles dont nous rappelons qu’ils sont entièrement écrits en langue d’oc.

Editorial du Capoulié Jacques Mouttet. En prenant la suite de la publication du même nom (Lou Felibrige) « Bulletin mensuel sous la direction de Jean Monné » paru de 1887 à 1909 et des quelques numéros sortis grâce à Joseph Fallen, c’est au troisième trimestre 1916 que parut le premier numéro de la revue Lou Felibrige. En couverture de ce n° 1, il est question de l’ignominie de la guerre, sous le titre « Notre travail ». Dès le début de sa parution, « Lou Felibrige » est salué avec beaucoup d’intérêt par un grand nombre de gens et de journaux de l’époque.

cuberto_296-b34bf

« Lou Felibrige – la Revisto » : N° 296 – Septembre-Octobre 2016

Vous pouvez commander la revue du Félibrige : « Lou Felibrige » à : Felibrige – Parc Jourdan – 8 bis Av. J. Ferry – 13100 Aix en Provence – Prix : 5,00 euros ; Abonnez-vous pour : 1 an – 6 numéros : 26, 50 euros. Établissez un chèque à l’ordre de : Felibrige. Pour vous abonner, il n’est pas nécessaire d’être membre du Félibrige. Courriel : contact@felibrige.org – Visitez notre site : www.felibrige.org

Résumé des articles dont nous rappelons qu’ils sont entièrement écrits en langue d’oc.

Editorial du Capoulié Jacques Mouttet. En prenant la suite de la publication du même nom (Lou Felibrige) « Bulletin mensuel sous la direction de Jean Monné » paru de 1887 à 1909 et des quelques numéros sortis grâce à Joseph Fallen, c’est au troisième trimestre 1916 que parut le premier numéro de la revue Lou Felibrige. En couverture de ce n° 1, il est question de l’ignominie de la guerre, sous le titre « Notre travail ». Dès le début de sa parution, « Lou Felibrige » est salué avec beaucoup d’intérêt par un grand nombre de gens et de journaux de l’époque.

cuberto_296-b34bf

1916-2016 – la revue Lou Felibrige a cent ans – par le Capoulié Jacques Mouttet.
- Très remarquable article qui a demandé des heures et des heures de recherche pour nous fournir un document exceptionnel sur cent ans de parution de la revue « lou Felibrige ». Tout son histoire y est minutieusement expliquée, avec ses hauts et ses bas, ses succès et ses difficultés, ses différents responsables et ses rédacteurs, ses contenus ; une histoire qui en dit — très — long sur la ténacité du Félibrige pour faire entendre sa voix et exprimer ses idées, pour faire vivre culture et langue d’oc. En résumé le Capoulié dit : Il nous a paru intéressant, à l’occasion du centenaire de la revue, de faire le bilan. Nous avons étudié l’ensemble des 7230 p. de la publication félibréenne parue depuis 1916 ; ce ne fut pas une mince affaire, voici l’essentiel de nos observations :

lou_felibrige_no1-7353a

- Premier numéro septembre 1916, format 16,3 x 24,7 – LOU FELIBRIGE Bulletin mensuel – propagande mistralienne, régionaliste – Dirigé par Mme Marie Mistral avec l’aide des Félibres, siège à Maillane. On trouve des rubriques diverses : « Gents et choses du Félibrige, Échos de Tout et de Partout, Bibliographie, Journaux, Revues, ainsi que les échos de la guerre, des maintenances, des commémorations mistraliennes, des Santo-Estello…
- Cet article propose puis un inventaire fouillé : parutions, nombres de pages, imprimeurs, censure, influence et changements intervenus sous la direction des Capouliés qui se sont succédés (parution, format, couverture, couleur…).
- Avec le Capoulierat de Jacques Mouttet, en 2006 la publication prend un nouvel essor, le baile Jean-Marc Courbet en est le gérant, la revue est bimestrielle, avec une couverture créée par Éric Sulpice qui combine le bleu et le jaune, le portrait de Mistral, des éléments de la Coupe et l’étoile félibréenne.

lou_felibrige_no256-defac

- Que retenir ? La revue a fait un beau parcours, preuve vivante du chemin de nos idées et de la pénétration du Félibrige dans tous les milieux. A l’origine organe de presse de guerre, mêlant les échos du grand massacre et l’actualité du Félibrige, la revue Lou Felibrige recueille aujourd’hui la belle et fameuse histoire des cent dernières années de notre prestigieux mouvement.

2016 – centenaire de la mort de Jean Monné : une figure marquante du Félibrige, qui dirigea les 22 numéros de l’ancienne revue du même nom Lou Felibrige. Poète, Maître en Gai Savoir en 1877, Majoral en 1881. Très impliqué dans l’administration du Félibrige il fut secrétaire adjoint du chancelier Marieton, secrétaire puis syndic de la maintenance de Provence, président de la Fraternité Provençale. Il serait bien long de décrire la totalité de son œuvre et ses multiples fonctions. Son œuvre inédite est aussi considérable, poésie, ode et sirventès, théâtre, pastorale, étude sur les verbes irréguliers, etc. Son souvenir donne l’exemple de l’engagement, de la ténacité, du dévouement et réveille notre foi.

Un personnage qui sentait le souffre
- … celui des philosophes ; Antoine Joseph Pernety né il y a 300 ans à Roanne en 1716, bénédictin de la congrégation de Saint-Maur, d’où l’appelation de Dom Pernety. En sa qualité de savant il accompagna Bougainville, jusqu’aux îles Malouines. A son retour il quitta la robe puis fut initié à la franc-maçonnerie, en Avignon, où il étudia l’alchimie. Puis il partit pour la Prusse, Frédéric II l’accueillit et le nomma conservateur de sa bibliothèque. Pernety reprit ses recherches sur le Grand Œuvre, se passionna pour les études mystiques du suédois Swedenborg et fonda la société des « Illuminés de Berlin ». Il revint ensuite à Avignon, installé dans un lieu discret près d’Avignon appelé « Temple du Mont-Tabor », il rassembla une centaine de disciples dans la société des « Illuminés d’Avignon ». Avec ses frères ils communiquaient avec les anges qui lui donnaient les réponses de Dieu, nommé la Sainte-Parole. Peu à peu la société des Illuminés disparut sans héritiers. Aujourd’hui le domaine du Mont-Tabor est détruit, mais il y avait il y a peu de temps encore, les restes d’un atelier d’alchimiste … ! article de C. de Z.)

AGENDA :
- Du 23 juin au 04 août 2016, le Capoulié du Félibrige a honoré de sa présence 6 manifestations, et un certain nombre de majoraux ont représenté le Félibrige lors de nombreux évènements.

ACTUALITÉS En communion avec Nice : De nombreux félibres se sont émus et ont pris des nouvelles au lendemain de l’attentat de Nice. La destinée fit que la famille félibréenne ne fut pas marquée. Le Capoulié au nom du Félibrige témoigna sa solidarité au maire, aux élus et au peuple de Nice, exprimant sa profonde compassion aux familles des victimes.

En 2016, le Félibrige commémore le centenaire de la guerre 14-18 à Lavercantière – programme sur le site www.felibrige@org ou contact@felibrige.org

5_-_estivada_2016-22b46

Estivada de Rodez : depuis 2008 le Félibrige y tient son stand, c’est un lieu d’échange, de rencontres, où nous avons le devoir et … le plaisir ! d’assurer notre présence.

L’Aubrac : les écoles félibréennes Les Amis du Païs et l’Escolo Gabalo viennent de sortir un remarquable numéro H.S. de la Revue régionale du Gévaudan et des Cévennes, Lou Païs, consacré à l’Aubrac dans toute sa diversité, 150 p. « L’Aubrac » Lou Païs n° 429 HS, commander à Jean L. Brunel – 14 Res. les Prés Hauts – Av. de la Margueride – 48130 Aumont-Aubrac – 04 66 31 09 41 – 12 € + port.

6_-_flyer_mistral_recto-01-a78d5

Une statue de Frédéric Mistral pour Toulouse : à l’initiative de la Maintenance Gascogne-haut-Languedoc conjointement avec Convergence-Occitane, et en lien avec la ville de Toulouse. La création de cette statue, de taille réelle, en bronze a été confiée au sculpteur Sébastien Langloÿs. Les donateurs qui souhaitent contribuer à ce projet peuvent consulter le site www.langloys-sculpteur.com

Au Paradou : les Amis de Charloun Riéu fêteront le 170ème anniversaire de la naissance du poète et les 70 ans de l’association, les 8 et 9 octobre 2016 – entrée gratuite – contact : Henri Graugnard, 06 27 44 79 07 – henri.graugnard@sfr.fr

Echos des maintenances

8_-_dsc_0043-4f07b

Aquitaine
- Félibrée de Saint-Aulaye 2016 : organisée par le Bornat dau Perigord fut une réussite grâce à la participation de 350 bénévoles, créateurs de 400 000 fleurs pour plus de 40 km de guirlandes, en présence du Capoulié Jacques Mouttet, de la Nation Gardiane. Chaude ambiance musicale, cour d’amour, proclamation des résultats des concours littéraires, en somme tout le savoir-faire du Bornat. (Mainteneur Jacques Lascaux).
- Assemblée plénière à Bordeaux de la nouvelle région Aquitaine : La Maintenance était représentée par son Syndic le Majoral Valéry Bigault et son secrétaire, Olivier Boudy, président du Bornat dau Périgord. Furent évoqués le bilan des actions passées, les projets, la stratégie culturelle à mettre en place pour la diffusion de notre langue. Le président de la nouvelle Aquitaine a remercié tous les participants. Le Périgord fête Nadau : le 1er octobre 2016 au parc des expositions de Marsac à Périgueux, pour un concert exceptionnel. Réservations et renseignements pour ce rdv exceptionnel au 05 83 81 78 04 ou 06 85 23 27 93.

Auvergne
- L’avenir de La Cabreta, qui fêtait l’an passé ses 120 ans, devient sombre… le dernier numéro a paru, mais il manque des auteurs, des articles, des finances ! Nous avions déjà évoqué les difficultés de rédaction. La revue est en danger, qui pourra prendre une décision pour l’avenir de notre « Cabreta » ?

12_-_affiche-f8dd6

Gascogne-Haut Languedoc
- Félibrée de Toulouse les 23 et 24 septembre, contact Evelyne Auban, Syndic de la Maintenance : linoun.auban@gmail.com
- Réunion plénière et régionale : le 1er juillet 2016, mise en place depuis le 22 mars 2016. On y présentait les diverses commissions : Développement numérique de l’occitan, Politique linguistique, Tourisme et cours pour adultes. Bonne nouvelle, les subventions vont aller en croissant au lieu de baisser.
- Quand un évènement de notre époque rencontre la culture traditionnelle : à l’occasion du passage du Tour de France, les 8 et 9 juillet 2016, au col d’Aspin, les Pastourelles de Campan accueillies par M. Gérard Holtz, donnèrent un spectacle de danses traditionnelles, mettant à l’honneur le costume de Bigorre, liant le temps d’une halte, les traditions populaires et une manifestation d’aujourd’hui.
- La Confrérie des Marioles de Campan, a été crée en 1991 par la majorale Baylac-Serret, après une présidence de plusieurs années, elle est aujourd’hui présidente d’honneur.
- Le 10 juillet 2016, en présence d’un public de touristes venus nombreux, la confrérie, avec d’autres groupes folkloriques, rendait hommage au célèbre soldat de Napoléon-Bonaparte Dominique Gaye-Mariolle, avec des danses et prestations sur des musiques gasconnes de Bigorre.
- Saint-Justin du Grelh rouergàs à Entraigues, une belle fête : le 6 août 2016 à Entraigues (12), pour honorer un enfant de la montagne le botaniste Jean Carbonel (1864-1942). Le Majoral Zefir Bosc parla de la vie et de l’œuvre de l’herboriste. Jean Carbonnel, petit-fils de l’herboriste fit honneur à la mémoire de son aiëul en parlant de lui avec émotion. L’œuvre de Jean Carbonel est riche d’un herbier de plus de 8000 plantes, donné à la commune d’Entraigues, et conservé aujourd’hui à l’institut botanique de Montpellier.

Languedoc-Roussillon :

17_-_per_la_revisto-743fd

- La grande félibrée des écoles : la Maintenance en organise sa 3ème édition le 24 septembre à Fourques (Gard). Tous et toutes sont cordialement conviés, contact : felibrige.languedocroussillon@orange.fr
- Hommage à André Chamson : comme chaque année, le 6 août 2016, devant sa tombe, en présence de la famille de l’académicien, au col de la Luzette.

Limousin :

18_-_joudoux_0798-975d9

- Hommage au majoral Robert Joudoux : le 24 juin 2016, en la cathédrale de Tulle, le Majoral Paul Valière dit quelques mots au début de la cérémonie. De brillantes études le conduisent à être Maître ès-lettres classiques et docteur en études latines et civilisation antique. Il obtient par la suite de nombreux titres et nominations : Lauréat de l’Académie française en 1973 ; Majoral du Félibrige (1982) ; Maitre ès-jeux floraux de Toulouse (1992) ; Membre du Conseil national des langues et cultures régionales (1988). Issu d’une vieille famille de paysans limousins, Robert Joudoux était viscéralement attaché à cette terre limousine qui l’a vu naitre, à ses racines, à tout ce qui touche l’histoire de cette province, à son patrimoine et surtout à sa langue et à sa littérature. Il était aussi Officier de l’ordre du mérite (1994) et Commandeur des Arts et des lettres. Il était directeur et animateur de la magnifique revue Lemouzi.

Provence :

Deux journées à ne pas manquer :
- 1 – Musique et langue provençale de la mer : le 15 octobre 2016 au Musée de Château-Gombert (Marseille), grande journée consacrée à la musique provençale maritime. Organisée par le Félibrige, avec le soutien de la Maintenance de Provence, du Grihet de Plan-de-Cuques et du Musée de Château-Gombert. Contact : Jean-Michel Turc 06 62 10 77 90 – jean.michel.turc@gmail.com

r_jouveau-188b9

- 2 – Hommage au Capoulié René Jouveau : à l’initiative de la Maintenance de Provence, le 5 novembre 2016 à Beaurecueil (13), pour ouvrir une « Année Jouveau 2017 », en l’honneur de celui qui fut Capoulié de 1971 à 1982. Grand colloque avec quatre communications, et participation de Guy Gedda « le Pape de la cuisine provençale ».

Invitation aux poètes, pour publier une revue poétique en Provence : avec le concours de la Maintenance de Provence, Alain Brunaud, Maître en Gai Savoir veut faire revivre la poésie provençale qui sommeille un peu. Seule la graphie mistralienne sera acceptée. Renseignements : Alain Brunaud – Les Jardins du Roy (B1) – 60 rue du soldat Ferrari – 83400 Hyères – Tel. 04 94 14 39 47 / 06 86 02 16 69 – alain.brunaud472@orange.fr

- Concours littéraire de l’Eissame : ouvert à tous ceux qui écrivent en graphie mistralienne, quel que soit le parler (alpin, maritime, rhodanien) – trois catégories : poésie, prose, théâtre. Clôture le 22 octobre 2016 – Contact : Bertrand de La Tour d’Auvergne : 04 90 56 33 17 – fadeben@orange.fr

Pierre Pascal poète et chanteur provençal vient de nous quitter. Né en 1928 nous avons tous en tête son brillant répertoire de chansons qu’il interprêtait dans les années 1980-1990. Félibre en 1979, il fut nommé Maître en Gai Savoir en 1993

LIBRAIRIE

Mistral au bistouri et au pinceau : J-Yves Casanova professeur à l’université de Pau nous avait étonné par la profondeur des analyses psychologiques de Mistral dans un premier livre paru en 2004. Un second volume revient sur la psychologie de Mistral, sur l’influence des frustrations qui ont mené à l’écriture de ses grands poèmes. Une deuxième partie est consacrée aux parallèles entre Mistral et d’autres écrivains ayant eu le même genre de source d’inspiration.
- « Frédéric Mistral, l’ombre et l’écho » par J-Y Casanova – Ed. classiques Garnier – 390 p. en 15 x 22 cm. – En librairie.

Fabre en Corse : Document sur le séjour de Fabre, enseignant à Ajaccio (1849-53), photos, reproductions de documents. Très intéressant car il nous renseigne sur un épisode peu connu de la vie de l’entomologiste. Le passage de Fabre en Corse a été vite oublié là-bas en dehors d’une célébration en 1927 due à l’initiative d’Émile Ripert.
- « Jean-Henri Fabre en Corse » par A. Gauthier – Ed. albiana – 144 p. en 16,5 x 24 cm. – 18 € port compris –
- Commander à l’éditeur : 4 rue Emmanuel Arène – 20000 Ajaccio

Lexique français-provençal : Pour apprendre ou réviser les fondamentaux du vocabulaire d’une façon agréable, mais efficace ; 4 000 mots, 300 images, 207 exercices.
- « Zóu, bouleguen-si » par J.-Michel Turc – Ed. Ellipses – 160 p. en 14,5 x 21 cm. – 12,50 € – en librairie.

Il était valet de ferme : le Majoral Zephyr Bosc nous conte son « premier emploi », valet de ferme, berger, une vie rude mais malgré tout assez heureuse, très éloignée de la plupart des métiers actuels … !
- « Memòrias d’un vailet de boria » par Z. Bosc – Ed. Cercle Occitan du Haut-Rouergue – 12 € franco – Payer et commander à Zefir Bosc – Lo Bosc Nalt – 12140 Espeyrac

Nouvel(lo) escrivan(o) : un nouvel auteur se fait connaître avec un recueil de 11 nouvelles très attrayantes, d’une langue riche, de contes bien construits tout pleins de notre culture. La plupart de ces écrits ont déja récompensés dans divers concours littéraires.
- « Au cascai de la font » par Rolande Falleri-Garoste – 224 p. en 15 x 21 cm. – 19 € port compris. Payer et commander à : R. Falleri – 258 Av. St-Martin – 84210 Pernes-les-Fontaines.

Patois en Vivarais : Yves Gourgaud nous présente ici un second livre des œuvres de l’abbé Sévenier sur son héros Francesou. Un des intérêts du livre est l’étude par Y. Gourgaud sur la langue, la graphie de Sévenier ainsi que sur les mentalités de l’époque.
- « Chroniques patoises du bas-Vivarais » de F.-A. Sévénier – Ed. EMCC – 10 € port compris, payer et commander à : EMCC – Luc Perrin – 18 rue Childebert – 69002 Lyon – 04 78 29 76 22 – lperrin@le-tout-lyon.fr

DOULOUREUX ECHOS :
- Majoral Robert Joudoux : Né le 15 avril 1939 à Brives, décédé le 21 juin 2016 ; le Majoral Robert Joudoux a été une grande figure du Limousin, de notre culture et de notre langue d’oc, il avait relancé en 1961 la revue « Lemozi » en sommeil depuis 1931, cette revue était une de ses passions, son enfant !
- Sont donnés les hommages : du Majoral Michel Tintou à ses obsèques ainsi que celui du Majoral Jan Fourié. Est donné également un discours du Capoulié Jacques Mouttet de 2009 où il s’adressait au Majoral pour lui rendre hommage

Cet article a été publié par

Agenda

< 2017 >
Février
LMMJVSD
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728     
© Le Felibrige Tous Droits réservés | Réalisation Dream Media® 2016 - Mentions légales et crédits