la Revisto » : N° 284

« Lou Felibrige – la Revisto » : N° 284 – Septembre – Octobre 2014

Vous pouvez commander la revue du Félibrige : « Lou Felibrige » à : Felibrige – Parc Jourdan – 8 bis Av. J. Ferry – 13100 Aix en Provence – Prix : 4 euros ; Abonnez-vous pour : 1 an – 6 numéros : 22, 50 euros. Établissez un chèque à l’ordre de : Felibrige. Pour vous abonner, il n’est pas nécessaire d’être membre du Félibrige. Courriel : contact@felibrige.org – Visitez notre site : www.felibrige.org

Résumé des articles dont nous rappelons qu’ils sont entièrement écrits en langue d’oc.

Editioral : Compte rendu de la Sainte-Estelle d’Aigues-mortes :
Résumé des discours du Capoulié Jacques Mouttet le samedi et le dimanche à midi :
-Après un rappel historique depuis Saint-Louis, le souvenir de Marie Durand, jusqu’à la dernière Sainte-Estelle de 1898, le Capoulié profite de la commémoration nationale du centenaire de la mort de Frédéric Mistral pour dire : Que serions-vous sans Mistral ? sans doute un peuple sans âme, orphelin de la culture et de son histoire ; nous sommes tous les messagers du miracle mistralien, nous devons mettre en pratique l’article premier des statuts félibréens : « Exalter la culture, la civilisation des pays de langue d’Oc, fraterniser et inciter tous ceux qui se reconnaissent dans la Pensée et l’œuvre de Frédéric Mistral ».

Sainte-Estelle 2014 : 6 au10 juin derniers. L’école félibréenne « Le Cercle de Langue d’Oc d’Aigues-mortes » a su organiser de main de maître notre congrès, grâce à son président, le syndic G. Brun et ses amis, à qui le Félibrige exprime toute sa gratitude. G. Brun, remercie tous ceux qui d’une façon ou d’une autre ont pris part à la réussite de la manifestation.

Dans le souvenir de Mistral : Hommage rendu au Maître de Maillane. En plus des expositions, un colloque avec interventions de MM. : P. Laurent, Maire de Sceaux, Vice-Président de l’Association des Maires de France, Shunsuke Nakata, professeur à l’université de Tokyo et du Majoral Alain Costantini. Ils parlèrent respectivement de : la régionalisation et la réforme territoriale, la présence de la langue d’oc au Japon, la doctrine mistralienne en 2014. Autres moments dédiés à Frédéric Mistral :
-Inauguration d’un rond-point « Estello dóu Félibrige » en souvenir de son fondateur et des Saintes-Estelles de 1898 et 2014 ; la troupe de théâtre « La Rampe » donna une pièce créée en partenariat avec le Félibrige « Mistral tout ou rien », devant un public très nombreux ; une conférence à deux voix « Eugène Burnand et Frédéric Mistral ». par MM. H. Niggeler et J-B. Plantevin, accompagnés à la viole par Mme Niggeler.

Le programme grand public :
– Vendredi soir : table ronde sur « Le pays d’Aigues-mortes, son histoire, ses ressources », animée par F. Soulié de FR3, et les intervenants (MM. R. Vianet du Parc naturel régional de Camargue, F. Siemens, du Bureau de Recherches Géologiques et Minières, Mme A-L. Chevalier, guide naturaliste et chroniqueuse, MM. S. Colombaud, du Centre du Scamandre, G . Boudet, conseiller du président des Salins du Midi) se succèdèrent pour présenter le Grand Site de Camargue, la géologie, les zones humides, les salins, les cultures, la bouvine. Ils évoquèrent aussi l’évolution, la transformation de la Camargue au long des siècles, les problèmes actuel.
– Samedi soir : grand spectable « Le chantre de Camargue » en hommage à Baroncelli avec la troupe de Renaud Venuesa, où cavaliers, chevaux et taureaux eurent grand succès devant un public fasciné.
– Dimanche : grand messe concélébrée par P. Lombard curé d’Aigues-mortes, avec les majoraux abbés G. Passerat et M. Desplanches. Messe achevée, la Reine Angélique au bras du Capoulié prit la tête de l’imposant défilé des groupes d’arts et traditions populaires venu des différents Pays d’oc, à travers les rues de la cité. A midi, au pied de « La Pounchudo », le Maire d’Aigues-mortes accueillit officiellement les félibres et le Capoulié lui fit ses remerciements.
– A 15h, dans la salle Flamingo, pleine de monde, la Reine Angélique ouvrit la court d’amour avec des paroles chaleureuses ; danses traditionnelles par les groupes d’arts et traditions populaires.
– Puis tous se retrouvèrent à « L’Oustau » pour l’éloge du majoral Jean Fay prononcé par le majoral J-François Costes, en présence notamment des enfants du majoral Fay, MM. et Mmes Michel Fay et Serge Meyer.

Les réunions félibréennes :
-le samedi :
– à 9h le Bureau Général,
– à 9h30 séance du Consistoire, avec un ordre du jour très chargé, après les propos du Capoulié, on évoqua les affaires générales, les orientations prochaines et les projets, l’élection de deux nouveaux majoraux : Guy Chaptal et Alain Costantini. Pendant ce temps les félibres visitaient la cité d’Aigues-mortes, ou étaient au cinéma pour voir le film Aigues-mortes un port pour les croisades. À midi, apéritif de bienvenue offert à tous.
-Le dimanche matin : le Capoulié avait réuni l’ensemble des membres des bureaux des maintenances pour échanger, pour leur dire le rôle qu’ils ont de jouer dans l’organisation félibréenne pour attiser les énergies.
-Le lundi 9 juin, quelques 300 félibres étaient rassemblés à l’Oustau, pour la séance du Conseil général du Félibrige. Après les points d’usage, le Capoulié prononça le dernier rapport moral de son deuxième mandat, qui fut adopté à l’unanimité et longuement salué par des applaudissements.
– Rapport d’activités de l’année félibréenne 2013-2014, rapport financier, vote du budget pour l’année prochaine et rapports des 6 syndics (responsables) des maintenances.
– Ont été également adoptées les propositions et décisions prises par le Consistoire dans ses réunions des 23/11/2013 et 7/06/2014 comme la motion concernant la réforme territoriale (Le Félibrige n° 283 – p. 14).
– Election du Capoulié. Le Capoulié Mouttet prit la parole, disant qu’il avait assuré la fonction, du mieux possible, avec disponibilité, foi et conviction. Sans autre candidature, pour la 3ème fois, il se présente pour la fonction. Il fut élu à l’unanimité moins une voix (la sienne!). Les félibres lui firent belle et longue ovation. Le Capoulié Mouttet, très ému, avec sincérité remercia ses proches et dit sa volonté de poursuivre la tâche avec ses moyens et ses possibilités. Il annonça enfin que les majoraux A. Gabriel et G. Resvet étaient maintenus comme secrétaire général et trésorier.
– Les assesseurs du Félibrige furent réélus à l’exception du majoral J. Fourié, remplacé par la majorale M-Noële Dupuis. À cette occasion le Capoulié dit toute sa reconnaissance au majoral Fourié.
– on évoqua la Réorganisation du secrétariat administratif, l’Estivada 2014, l’hommage aux félibres morts à la guerre de 14-18, le 24 août 2014, sur la commune de St-Saturnin-de-Lucian et de l’organisation en 2015, un voyage à Bidestroff pour s’incliner devant le monument élevé en hommage au XVème Corps.
– Sur proposition du Trésorier et du Consistoire, le Conseil général du Félibrige adopta une augmentation des cotisations et abonnements, à compter du 1er janvier 2015. Les tarifs s’établiront ainsi :
– cotisation-abonnement mainteneur : 25 €
– cotisation-abonnement majoral : 35 €
– abonnement seul, sans adhésion : 26,50 €
– adhésion-abonnement association : 26,50 €
– adhésion sans abonnement : 25 €
-La séance s’acheva avec l’affiliation comme école félibréenne de l’association Les Gens de Bufalon de Manduel, la nomination de 3 nouveaux membres associés : Mme Maria Cretu de Roumanie, Ciril Hershon d’Angleterre, Shunsuke Nakata du Japon. La Sainte-Estelle prochaine a été évoquée mais sans certitude pour 2015, et M. J-L. Oheix, félibre et élu de la ville de Sceaux, donna un bref compte-rendu de la félibrée de Sceaux qui se déroulait la semaine auparavant avec une superbe reconstitution de la venue de Frédéric Mistral en 1884, rôle tenu magnifiquement par Jean-Bernard Plantevin.

Discours de la Coupe : du Capoulié Jacques Mouttet « … Nous voici à Aigues-mortes, terre d’histoire, d’accueil, de tradition. Il y a ici un enthousiasme, une force, un esprit propre qui aide à engendrer les aspirations qui nous animent…. Il y a cent ans la voix triomphante de Frédéric Mistral s’éteignait, et pourtant, les générations qui ont suivi tressaillent encore à l’évocation du Maître… ». Le Capoulié évoqua la Ste-Estelle de 1914, après le décès de Mistral, les félibres morts à la guerre de 14-18, l’infâme humiliation du XVème corps, le 150ème anniversaire du décès de Jasmin, avant de poursuivre : « … le devoir de mémoire nous commande d’agir … montrant notre détermination intacte à accomplir la tache félibréenne … le Félibrige est un modèle de considération, une école d’éducation qui cache en son sein les clés de la sagesse, de l’intelligence, de la conscience d’un peuple. Le Félibrige, nous pouvons le dire sans trop de fierté, est l’âme du peuple dans ce qu’il a de profond, d’authentique et de magnifique. Nous en sommes les gardiens, nous en sommes les missionnaires, nous en sommes les garants, nous sommes ceux qui donnons l’émulation. Votre rôle est capital, il est grave : ce n’est pas un amusement, un passe-temps du dimanche ou une illusion. Au fond de l’esprit de tout félibre bout l’envie de suivre le projet félibréen, l’envie, le besoin, l’impulsion de donner, de se donner. C’est avec cette énergie que nous réussirons à imposer nos idées, que nous ferons gagner enfin le rêve tant passionné de nos illustres précédesseurs… ». Pour conclure le Capoulié lève la Coupe à Frédéric Mistral, à la glorieuse mémoire des soldats de la guerre de 14, au Félibrige aigues-mortais, à tous les félibres qui avec foi et enthousiasme donnent du souffle au Félibrige, et à la Reine Angélique.

Discours de la Reine Angélique : Après des jours sombres, elle remercie publiquement, parce qu’elle n’a pas eu la force de répondre à chacun, tous ceux qui lui ont témoigné une marque d’ affection. Lettres, courriels, coups de téléphone lui ont redonné courage. La Reine Angélique a été très touchée par l’amitié qu’elle a ressentie, l’amour, ces sentiments qu’elle a reçus, font partie de la force du Félibrige. Amour de la langue, des traditions ; mais l’avenir du Félibrige ne peut se concevoir qu’à travers la transmission. Transmettre est un devoir, un leitmotiv.

M. Jean-Claude Campos, adjoint à la Culture, représentant le Maire d’Aigues-mortes, à son tour lève la Coupe, s’adressant au Capoulié et aux félibres, il dit « le bonheur et la fierté qui fût la nôtre de recevoir en nos murs cette 139ème Santo-Estello…qui revêt cette année un caractère particulier en raison de la célébration du centenaire de la disparition du Maître Frédéric Mistral … Pour ma part, cette nouvelle expérience m’aura permis d’approcher des femmes et des hommes d’une grande justesse d’esprit, d’une grande honnêteté intellectuelle, animés d’une force inébranlable en leur mission … »

Ensite levèrent la coupe, les nouveaux majoraux, G. Chaptal et A. Costantini, MM. Mmes : Niggeler, Oheix, Occelli Sadaillan, Dupuis ; les syndics : Pontalier, Valière et Brun, les majoraux : Raybaud et Raynal. Entonné par le Maître en Gai-savoir J-Bernard Plantevin, le Chant de la Coupe fut chanté avec foi et respect. Enfin le Capoulié, passa la Coupe de main en main aux très nombreux félibres qui vinrent y boire.

Belle fin : Plus d’une centaine de félibres se retrouvèrent le mardi au R.d.V. des cars en partance pour l’excursion du Pont du Gard. Après le repas, pris sur place, et une belle félibrée, c’est au retour sur Aigues-mortes, que le Maire, reçut une dernière fois les félibres, avec des paroles chaleureuses. Le Capoulié prononça les ultimes remerciements, salua les congressistes, et proclama la fin de la Sainte-Estelle 2014.

Souvenir de la Sainte-Estelle : pour garder un souvenir de la Sainte-Estelle d’Aigues-mortes, vous pouvez demander des objets édités expressément pour l’évènement : cartes postales, marque page, porte clé pour 10€ seulement, port compris. Contact : 06 24 71 33 41 – 06 47 55 75 99 – gb.boca@orange.fr

Mistral et le Félibrige en Rouergue : le majoral Bosc retrace l’histoire des félibres, poètes, écrivains qui ont éclairés par leurs œuvres le paysage félibréen. Quelques brillants intellectuels intéressés par la langue locale, ancienne ou écrite par des linguistes, établirent des relations avec des Provençaux et correspondirent avec Mistral : Baptiste Vézy, Antoine Villiers, le comte François d’Armagnac de Castanet, Louis Alvernhe, Antoine Bouviale, François Fabry, Léopold Constans, premier majoral du Félibrige du Rouergue élu en 1889, et l’abbé Justin Bessou. Sa chronique s’achève avec Henri Mouly, créateur en 1921 de la revue « Lo Grelh Roërgàs ».

AGENDA :
-Du 18 juin au 10 août 2014, le Capoulié du Félibrige a honoré de sa présence 13 manifestations, et un certain nombre de majoraux ont représenté le Félibrige lors de nombreux évènements.

ACTUALITÉS

Estivada 2014 et présentation de l’OPLO : Le festival « l’Estivada » de Rodez s’est déroulé dans une atmostphère conviviale. Le Félibrige, bien présent, a accueilli énormément de visiteurs, qui ont pu prendre connaissance de ses actions. Le point fort fut la présentation de l’Office Pour la Langue Occitane — OPLO —, le 25 juillet en Mairie de Rodez. Proposé par les régions Aquitaine et Midi-Pyrénées, il s’agit d’un groupement d’intérêt public commun de politique linguistique, ayant pour vocation :
– Mise en œuvre d’une politique linguistique, avec coopération inter-régionale renforcée en faveur de la langue d’Oc,
– Poursuivre avec les opérateurs, un travail de partenariat pour la promotion de la langue,
– Création d’un observatoire de la langue d’Oc et d’un comité consultatif de l’office.

À vos plumes ou stylos : Non la République n’est pas en danger, le Français demeure la langue officielle, commune à tous les habitants, mais cela n’exige pas qu’elle soit unique. Comme nous conservons nos monuments, nous devons nous mobiliser pour préserver la langue de nos pères, la langue d’oc. Je la comprends, je l’écris un peu, mais je ne la parle pas … ! En deux générations la langue s’est perdue ! Une langue est un univers mental ; travaillons pour la servir, la restaurer, ce n’est pas s’enfermer dans un passé achevé, ni un repli sur soi. C’est œuvrer pour la transmission d’une histoire partagée, d’un savoir. Par M-Thérèse Nemrod Bonnal.

Forum des langues de France à Langon : 6ème édition le 21 juillet, organisé par M. P. Lavaud. Il avait pour objectif de faire un bilan de la politique et des initiatives parlementaires en faveur des langues régionales. Le maire Ph. Plagnol ouvrit la séance, puis le député G. Savary prit la parole pour assurer qu’il n’y avait pas de désintérêt de la classe politique, de droite ou de gauche, pour la ratification de la charte, avant de terminer par un bel exposé sur les langues et leur usage. Mme M. Faure, députée de Gironde et présidente du Forum des langues de France, parla des changements nécessaires de la constitution, des réticences qui diminuent grâce au travail incessant de quelques députés, mais … le chemin est encore long et difficile. Paul Molac, Co-président du groupe d’études sur les langues régionales à l’Assemblée Nationale évoqua la réforme de l’école et la complexité d’avoir une loi pour la culture. Mme C. Capdevielle députée des Pyrénées Atlantiques, parla d’un statut juridique des langues régionales (enseignement, culture média). Enfin David Grosclaude, conseiller régional d’Aquitaine, et des représentants de la culture et des écoles bretonnes et basques, débattirent sur : « Perspectives et orientations stratégiques 2014-2015 ». Par Pierre Martial, maitre d’œuvre.

Quand l’édition parisienne boude Mistral : En 2004, puis en 2011, il a été demandé et à nouveau en 2012, aux éditions Gallimard de publier en 2014 les œuvres complètes de Frédéric Mistral dans la prestigieuse collection « La Pléiade ». Au cours d’une rencontre venait une réponse négative d’un responsable de chez Gallimard : « … Frédéric Mistral, aujourd’hui, n’a plus la renommée qu’il avait dans un temps … la valeur littéraire de ses œuvres, trop attaché à un territoire, a été exagérée… De plus nous ne sommes pas sûrs aujourd’hui que l’œuvre de Mistral intéresserait beaucoup de personnes dans le monde ! » Une chose est sûre, c’est le centenaire de la mort de Mistral, il est célébré dans plus de 500 manifestations, et pas seulement en pays d’oc. L’édition parisienne a fait une faute en refusant de publier les œuvres d’un Prix Nobel de littérature déjà traduit dans une trentaine de langues. Cigale de Zani.

Centenaire de la mort de Frédéric Mistral : la grande médaille du centenaire, éditée par le Félibrige, grâce à la collaboration du mainteneur M. Gourillon, président de la Société Provençale de Numismatique, sera disponible pour les journées mistralienne des 13 et 14 septembre 2014 à Maillane. Médaille de 68 mm en bronze florentin, estampée par Arthus Bertrand et gravée par Pierre Lovy.
Prix 49 €, (+ 10€ de port), commander au Félibrige, 8bis avenue Jules Ferry – 13100 Aix-en-Provence.
-Notre félibre numismate, M. Gourillon propose aux félibres et abonnés à la revue Lou Felibrige, un abonnement à la Société Provençale de Numismatique soit : « Revue Provence Numismatique de Provence », 40 p. couleurs, 2 fois par an, et les annales du groupe Numismatique de Provence, de plus un index des publications depuis 1975 sera envoyé gratuitement. Abonnement tout compris : 20 € par an, adresser et payer à l’ordre de : Société Provençale de Numismatique – 1 av. Colbert – 83000 Toulon.

Le Club Méjanes : Mme Michèle Ricard, créa en 2007, le Club Méjanes pour perpétuer la mémoire et les idées de son père Paul Ricard et sa passion pour la Camargue. Le 19 juillet, le Club s’associa aux commémorations du centenaire de l’année Mistral et rendait un hommage solennel à Frédéric Mistral, en cette circonstance le Félibrige fut mis à l’honneur pour ses actions. Le Capoulié Mouttet fut convié à l’inauguration du quai de la gare du domaine Paul Ricard, il porte désormais le nom de « Quai Frédéric Mistral ». Il reçut ensuite ainsi que la majorale M-N. Dupuis, la médaille du Club Méjanes des mains de Mme M. Ricard. Lire l’article sur le site www.destimed.fr (cliquer sur « Provence », puis sur « société »).

Echos des maintenances

Aquitaine
-Vertelhac une félibrée dans la tradition et la modernité ! : dans une règle il y a toujours une exception, c’est le cas de la félibrée de Vertelhac, avancée d’une semaine à cause d’une course cycliste nationale ! Thème de cette année : « les céréales ». Dès le vendredi, rassemblement des élèves de la Dordogne qui étudient l’occitan dans les calandretas et des élèves des classes primaires du canton. Accompagnés de leurs enseignants, ils visistèrent les quelques 50 métiers anciens et artisanaux (mais toujours d’actualité) présents pour montrer leur savoir-faire. Après le repas, les 850 élèves allèrent écouter un groupe de trad’rock Talabast, pour leur montrer que la culture occitane n’est pas que du passé ! Samedi : la félibrée ouvrit les portes de la ville, sous la présidence du capoulié Jacques Mouttet, avec le président du Bornat Olivier Boudy, et le président du comité François Gendron. Après l’inauguration d’une place Frédéric Mistral, le Capoulié dit son attachement à la félibrée du Périgord. Le dimanche 20 groupes défilèrent, plus de mille personnes ont participé au banquet du dimanche, et les groupes : Los de Bazats, de Gironde, Moussu T e lei jovents de Marseille, ont animé la manifestation. Majoral François Pontalier, syndic.

Le Félibrige et le Bornat sur le tour de France : Le tour de France est passé pour un contre la montre entre Bergerac et Périgueux. Sur proposition du président du Bornat, fut organisé une animation dans un village sur le passage du tour, par les groupes de l’association. Initiative intéressante, reprise par les médias locaux, et régionaux. Un Bornat en bois de 2m de haut fut installé au bord de la route et les groupes, ensemble ou séparément, ont animé ce Bornat, avec des bannières du Félibrige. Une bonne publicité !

Auvergne
-Le 22 juin la Société de la Haute Auvergne organisait une sortie culturelle en l’honneur des Amis du Pays de St-Céré. Le matin à Vièla, devant la maison natale de Vermenouse, le majoral Lafon présentait l’illustre poète, le Félibrige et dit Las soas menetas.

Vire vire… La chorale del Convise vient d’enregistrer un CD qui comprend 18 chansons d’Auvergne, rappelant la fierté d’être auvergnat, la mémoire, le rire, la malice, l’homme et la femme de toujours. Amélie Castèl y interprête une de ses compositions Regret de l’an 2000. Parmi les choristes, plusieurs félibres et dans la liste des auteurs de chansons beaucoup de noms connus : Raymond Four, Eugène Pagès, Louis Debrons, Pierre Redon, Jean-Marie Gaston, Zéfir Bosc. Majoral Noël Lafon.
-18€ (+ port 2€). Librairie locales ou Lo Convise – 9 place de la Paix, 15012 Aurillac cedex – chèques à Lo Convise – 04 71 43 16 16.

Gascogne-Haut Languedoc :
-Une belle félibrée en Comminges : le 6 juillet organisé par l’escolo félibréenne Nati Vati à Saint Bertrand, pour le 100ème anniversaire de la mort de Mistral. Conférences de P. Martial, maître d’œuvre sur les œuvres de Frédéric Mistral et de Nadège Saint-Martin sur « les écoles des Pyrénées », le Capoulié Mouttet remit la cigale de maître d’œuvre à Eveline Auban, présidente de Nati Vati.

Languedoc-Roussillon :
-Une journée remarquable : Organisé le 20 juillet, par le club taurin « Le Sanglier », à Frontignan, pour la présentation officielle des Muscats de Frontignan, médaille « Muscat du Monde 2014 », l’intronisation à la confrairie et chapitre de la Commanderie des Toursado de quelques personnalités et parmi elles celle de G. Brun, syndic de la maintenance.

Limousin :
-Notre Limousin : en raison d’un plan gouvernemental aussi arbitraire qu’artificiel, qui voudrait rattacher le Limousin à la région « Poitou-Charentes » il y a eu de nombreuses protestations. Aujourd’hui de nombreuses pétitions circulent par villes et campagnes. Il faut signaler particulièrement le collectif « Touche pas à mon Limousin » qui est le plus proche de nos principes. Si l’intérêt matériel a de l’importance, nous ne devons aucunement passer devant l’autenticité du pays et le remplacer par un monolite sans personnalité et sans âme. Par le majoral Michel Tintou.
-NDRL : le 9 juillet 2014 on annonçait que le Limousin, enfin, devrait être rattaché à l’Aquitaine.

Provence :
-Journée à la Barthelasse : Sur les traces de Mistral et de ses amis : Samedi 4 octobre, la maintenance de Provence organise une journée à Avignon, sur l’île de la Bartelasse, « encore très imprégnée des chansons d’Aubanel ». En cette année anniversaire de la mort de Mistral, il est bon de rappeler les liens étroits que le poète maillanais et ses amis félibres de la première heure entretenaient avec ce lieu.
Programme :
-9h30 : accueil au Centre de loisirs de la Barthelasse, 8 ch. de la Barthelasse – Avignon.
-10h30 : excursion, sur les pas de Mistral et des primadiés, lectures du Poème du Rhône, avec le Majoral Costantini et des membres du Flourège.
-12h : repas, 25 €, inscrirption avant le 25 septembre auprès de : Alain Guioni – 04 42 61 43 48 – alain.guiony@orange.fr – , il n’y a pas plus de 100 places !
-14h15 :
– film sur le pont d’Avignon, de Jean-Paul Trinquier.
– « Le Poème du Rhône » par Régis Bertrand, professeur émérite d’Aix-Marseille université,
16h :
– Film sur la remonte du Rhône au temps des bateliers, de Bruno Eyrier.
– Le Rhône fleuve d’innovation, au temps de Mistral et aujourd’hui, par Michel Raffin,
– Le fantastique et le merveilleux dans le Poème du Rhône, vu par Jean-Pierre Sichère, présenté par le majoral Costantini.

Remise de pervenches dans les Alpes-Maritimes : le 28 juin, à Grasse, deux élus des A.-M. ont reçu la pervenche de mains du majoral J-L. Caserio, il s’agit de : Mme Danièle Tubiana, Conseillère Régionale et M. Jérome Viaud, maire de la ville de Grasse.

LIBRAIRIE
-Des histoires pour l’Histoire : Les éditions Actes sud viennent de publier un livre nouveau sur la Camargue. Emouvant reliquaire de souvenirs, d’histoires, vécues il y a plus de 60 ans par les hommes qui vivaient et travaillaient dans ce rude pays et qui fréquentaient le mythique Bois des Rièges.
« Le bois des Rièges, cœur de Camargue » d’Annelyse Chevalier – Ed. Actes sud – 322 p. en 19 x 21 cm. – 30 € – En librairie – www.actes-sud.fr

Poèmes de pâtre : Un berger des Alpilles, vient de sortir un recueil de poèmes et deux pastorales « Janet l’oufanèu » et « La pastouralo dis gènt dis Aupiho » en trois et cinq actes. D’une écriture agréable, simple et savoureuse, ces œuvres font honneur à notre littérature dans les traces de nos poètes paysans.
-« Les escrit d’un pastre » par Marcel Cazeau – 150 p. en 15 x 21 cm. – 15 € + 4 € de port – payer et commander à l’auteur – Lou Cigaloun – Quartier des Imbernières 13890 Mouriès – 04 90 47 50 73.

Mémoire en Comminges : Un collectage de souvenirs qui constituent une mémoire du canton de Saint-Béat en Comminges. Transmission orale transcrite, composée de récits parfois très courts, concernant la vie quotidienne.
-« Memòrias deth parçan de Sent-Beat – Mémoires du canton de Saint-Béat » – 112 p. en 15 x 21 cm. – 18 € + 4 € de port – adresser à : Nati vati toti Comengesi – Escarrouch – 31440 Bezins-Garraud.

Une félibresse cévenole : un ouvrage sort de l’oubli Léontine Goirant (1853-1923). Biographie de celle qui se fit remarquer avec un poème « L’aucelounet » et qui gardera le pseudonyme de felibresse d’Arene. En 1882 elle publie un recueil de poèmes « li Risènt de l’Alzoun ». Avec les poèmes de l’auteur et d’autres félibres.
-« Leontina Goirand – estela limpaira d’Arena » par Marinette Mazoyer – Ed. à compte d’auteur – illustré – bilingue – 500 p. en 16 x 23 cm. – 30 € port compris – payer et adresser à l’auteur : 235 rue M. Bertrand – 30100 Alès – 04 30 38 40 56

FELIBRIGE

Les nouveaux majoraux : le consistoire a élu,
-Guy Chaptal, de Vendargues, capitaine de la Nation Gardiane, 5ème titulaire de la Cigale Latine portée précédemment par Lucien Laporte jusqu’en 2012.
-Alain Costantini, d’Orange, vice-syndic de la maintenance de Provence, président de l’Ecole du Cièri, du Flourège, et de la Société Les Amis d’Orange, titulaire de la Cigale du Trelus ou de Saint Maime, portée précédemment par Charles Roure.

Les nouveaux membres : le Conseil Général du Félibrige a élu 3 nouveaux membres associés (Sòci) à la Sainte-Estelle d’Aigues-mortes :
-Mme Maria Cretu de Roumanie, professeur, bibliothécaire au Lycée National Vasile Alecsandri de Bacau.
-M. Ciril Hershon, d’Angleterre, professeur, spécialiste en langue et littérature romane.
-M. Shunsuke Nakata, professeur de français à l’Université des langues étrangères de Tokyo.

Présidence : la félibresse Michèle Latour fut élue, il y a quelques temps, présidente de l’école félibréenne Les Cigales Forcelaises. Le courrier doit être adressé désormais au 26 Rte de Bosset – 24130 La Force.
-Le 26 juin, l’Ecole félibréenne de Lar d’Aix-en-Pce s’est donné un nouveau président en la personne du mainteneur Hervé Berenguier ; son siège est fixé au 8bis av Jules Ferry à Aix.

Avis : les majoraux et syndics doivent noter que la réunion des syndics se fera le samedi 22 novembre, le matin et que l’après midi du même jour le Consitoire du Félibrige tiendra séance, du côté de Rodez.

Echo de douleur : le 5 août 2014 le majoral Adolphe Viani nous quittait, il avait 85 ans. Titulaire de la cigale du Ventoux depuis 1987. Professeur de mathématiques et docteur ès-lettres. A publié une étude sur le parler de la Vésubie ainsi qu’un dictionnaire Français-Niçois. Il était azussi membre de l’académie des langues dialectales de Monaco et membre de l’Association pour les langues et cultures européennes menacées.

Nous sommes en 2014 ! n’attendez pas pour payer votre cotisation, abonnement (21€) ou votre abonnement seul (22,50 €) Faites abonner vos amis, associations et médiathèques. Mai saren, mai faren ! (Au plus nous serons, au plus nous ferons !) Chèque à : Felibrige, adresser à : Félibrige – parc Jourdan – 8bis Av. jules Ferry – 13100 Aix-en-Provence.

AVIS :
Si vous souhaitez rencontrer la secrétaire ou venir chercher quelque chose à notre siège administratif à Aix-en-Provence, prenez rendez-vous. L’accueil téléphonique 04 42 27 16 48 du lundi au jeudi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h. Pour tout renseignement, demande ou commande, le plus simple est d’utiliser l’adresse internet : contact@felibrige.org

Cet article a été publié par

Agenda

< 2019 >
Novembre
LMMJVSD
    1
  • 10:00 -13:00
    01-11-2019

    http://www.felibrige.org/?p=2945&preview=true

23
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930
  • 11:00 -16:00
    30-11-2019

    http://www.felibrige.org/2019/11/06/moubilisacioun-generalo/

 
© Le Felibrige Tous Droits réservés | Réalisation Dream Media® 2016 - Mentions légales et crédits