Santo-Estello AIGUES-MORTES

A Aigues-Mortes une belle Santo-Estello

Cité historique de Camargue, entre mer et étangs, en plein pays de bouvine, Aigues-Mortes qui fête cette année le huitième centenaire de Saint Louis, accueillait du 6 au 10 juin la Santo-Estello, congrès-festival du Félibrige.
-Quelques 600 félibres (membres du Félibrige) venus de tous les pays d’oc, se sont rassemblés à Aigues-mortes pour participer à des réunions de travail, bien sûr, mais aussi pour profiter de nombreuses manifestations festives qui font de ce congrès un véritable festival de la culture et de la langue d’oc. Bien entendu la plus grande partie de la population, des quantités de sympathisants et aussi de nombreux « touristes » se sont joints aux félibres pour partager ces moments de fraternité, d’amitié, d’enthousiame autour de la culture et de la lengo nostro.
-Lors de ce Congrès le Capoulié (Président national) M. Jacques Mouttet a été réélu à l’unanimité, pour quatre ans, à la tête du Félibrige sous les ovations des félibres.

Il a proposé une motion, adoptée à l’unanimité qui dit entre autres : S’il s’avère comme une necéssité de réduire le nombre de régions, celles-ci, devront absolument refléter une cohérence de territoires et de cultures.
-La région quelle que soit sa grandeur, doit demeurer une entité qui corresponde à des limites conformes à son histoire, à ses « pays » et respectueuse également de ses marques linguistiques régionales …
… A la lumière de ce qui vient d’être édicté par le bon sens et par une naturelle vision de la société, le Félibrige demande solennellement que les nouvelles régions soient établies autant que possible en conformité avec les multiples repères sociaux, culturels et linguistiques du pays, qu’elles prennent corps et s’organisent inspirées par la haute pensée et les idées avancées de Frédéric Mistral et de ses amis félibres qui les premiers ont parlé de décentralisation.
-Le dimanche les groupes d’arts et traditions populaires représentant les 6 régions du pays d’oc ont défilé dans les rues, et l’après-midi ont donné un grand spectacle de danses traditionnelles devant quelques 1 000 spectateurs.

Le lundi, au cours du « Banquet solennel de la Coupo », le Capoulié remerciait les Félibres et les encourageait à poursuivre leurs actions en faveur de la culture et de la langue d’oc, il disait en provençal : « N’oublions jamais que le Félibrige est un modèèle de considération, une école d’éducation qui renferme en son sein les clés de la sagesse, de l’intelligence, de la conscience d’un peuple. Le Félibrige, nous pouvons le dire sans trop d’orgueil, est l’âme du peuple dans ce qu’il a de profond, d’authentique et de pleinement beau. Nous en sommes les gardiens, nous en sommes les missionnaires, nous en sommes les garants, nous en sommes les animateurs. »

Au cours de ce congrès également deux nouveaux Majoraux ont été élus :
– M. Guy Chaptal, capitaine de la Nation gardiane, de Vendargues (30), impliqué dans la sauvegarde des races de chevaux et taureaux Camargue, animateur infatigable des traditions camarguaises il est aussi très soucieux d’écologie et de préservation d’un milieu naturel fragile et menacé par toutes sortes d’agressions naturelles et humaines.
– M. Alain Costantini d’Orange, responsable des associations félibréennes d’Orange et d’Avignon, conférencier remarquable, collaborateur régulier de divers périodique en lengo nostro, et aussi poète.
-Puis ont été nommés Sòci (membre associé) : Maria Cretu de Bacau en Roumanie, Cyril Hershon d’Angleterre, Shunsuke Nakata jeune professeur de l’université de Tokyo.

Au cours de la réunion du Conseil général du Félibrige ont été évoqués certains évènements particuliers :
– Célébrations pour le 100è anniversaire du décès de Frédéric Mistral, au moins 450 manifestations : expositions, concerts, inaugurations, colloques, théâtre, éditions, dans tout le Midi, mais aussi à Paris, en Suisse, en Catalogne ou en Roumanie … ! Un bilan spectaculaire qui a presque étonné le Félibrige par son intensité … !
– L’Etat a reçu officiellement le Félibrige en Préfecture de Région, à Marseille pour célébrer ce centenaire
– le Président du Conseil régional de Provence, M. Michel Vauzelle était présent à Maillane le 25 mars, puis a reçu le Félibrige à l’Hôtel de Région le 15 mai, également pour cet anniversaire
– Le Félibrige a participé avec trois de ses Majoraux au grand colloque national des Sociétés historiques à Nimes.
– Deux ouvrages ont été édités : « Actes du colloque Xavier de Fourvière » et « Li Primadié » ; la revue Lou Felibrige continue d’être publiée régulièrement chaque deux mois.

Des projets d’avenir ont été envisagés :
– Le Félibrige continuera de participer aux réunions du Congrès permanent de la langue d’oc ainsi que les réunions de la coordination inter-régionale pour la culture et la langue d’oc.
– Les Félibres se rendront le 24 août au bois des Félibres, près de Clermont-l’Hérault, pour se recueillir à la mémoire des félibres tombés au champ d’honneur pendant la guerre de 14, car ce sera l’anniversaire exact des calomnies proférées contre les soldats du XVè corps.
– L’an prochain un voyage est prévu dans la région de Dieuze en Lorraine où les soldats du XVè corps, se battirent avec vaillance et courage, bien qu’ils étaient été injustement calomniés.

Au cours de ce Congrès les félibres ont pu participer à des activités “festivalières” :
– Colloque sur la vie quotidienne, les problèmes, l’avenir du Pays d’Aigues-mortes ; spectacle équestre sous les remparts d’Aigues-mortes à la mémoire de Folco de Baroncelli ;
– Colloque sur : la décentralisation, la présence de la langue d’oc au Japon, la doctrine mistralienne au travers des écrits du Maître de Maillane
– pièce de théâtre « Mistral, tout ou rien » superbement interprétée par le Théâtre La Rampe
– Conférence à deux voix illustrée dee nombreuses projections, par le suisse Henri Niggeler et Jean-Bernard Plantevin sur les relations entre l’illustrateur suisse de Mireille, Eugène Burnand et Frédéric Mistral.

Enfin le mardi 10 les félibres se sont rendus au Pont-du-Gard pour visiter le monument et le musée qui lui est consacré. La Santo-Estello s’est terminée par les allocutions d’au-revoir à l’Hôtel de Vile d’Aigues-Mortes et un vin d’honneur.

Pour plus d’informations : www.felibrige.org et majourau.courbet7@orange.fr

Cet article a été publié par

Agenda

< 2019 >
Février
LMMJVSD
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728   
© Le Felibrige Tous Droits réservés | Réalisation Dream Media® 2016 - Mentions légales et crédits