la Revisto : N° 279

Vous pouvez commander la revue du Félibrige : « Lou Felibrige » à : Felibrige – Parc Jourdan – 8 bis Av. J. Ferry – 13100 Aix en Provence – Prix : 4 euros ; Abonnez-vous pour : 1 an – 6 numéros : 22, 50 euros. Établissez un chèque à l’ordre de : Felibrige. Pour vous abonner, il n’est pas nécessaire d’être membre du Félibrige. Courriel : contact@felibrige.org – Visitez notre site : www.felibrige.org

Résumé des articles dont nous rappelons qu’ils sont entièrement écrits en langue d’oc.

Editioral : Le 8 septembre dernier, on célébrait à Maillane le 183e anniversaire de la naissance de Frédéric Mistral. Devant le tombeau, le Majoral Pierre Imbert dit magnifiquement l’évocation de Calendal et M. Jacques Mouttet, Capoulié du Félibrige, prononça son discours inspiré de son retour de Suisse, où il participa au Colloque international du franco-provençal à Bulle. Il rappela les liens étroits qui unissaient le pasteur Alfred Cérésole et Frédéric Mistral, liens basés sur un même idéal, celui de sauver, de défendre ce qui constitue le fondement des peuples : leur civilisation, leurs traditions et par-dessus tout leur langue. Il y eut entre les deux hommes des liens fraternels évidents, affectifs bien sûr, des liens quasiment familiaux qui les unissaient par la pensée, dans la volonté commune d’élever les libertés ancestrales et le génie du peuple.

Léon d’Astros mourut à Aix, il y a 150 ans : Celui que les poètes du pré-Félibrige, s’empressèrent de proclamer président du Congrès d’Arles en 1852 était né en 1780 à Tourves. Médecin reconnu, il laissa des écrits scientifiques. Dès 1823 il commença à publier ses fables. L’ensemble de ses œuvres fut publié après sa mort chez Remondet-Aubin, l’imprimeur du T.d.F. Une plaque posée en 1953, signale sa maison au 6 rue Cardinale à Aix, et la date de sa mort le 31 décembre 1863. Le Dr d’Astros fut un grand précurseur du Félibrige, qu’il a eu l’honneur de voir naître.

Le point de vue du linguiste sur l’identité provençale : un article détaillé de Jean-Claude Bouvier, Professeur émérite de langue et culture d’oc Aix-Marseille Université : après avoir clairement montré qu’il y a une seule langue d’oc riche de ses nombreuses variétés il ouvre des perspectives d’avenir à notre langue : « … Aujourd’hui en ce début du 21e siècle, il semblerait qu’il y ait encore de grandes difficultés pour que les langues régionales de France soient reconnues, pourtant il semblerait qu’une renaissance nouvelle soit en train de naître. Il ne faut pas rêver, mais on voit de plus en plus de jeunes qui apprennent, parlent et écrivent la langue, sans honte et essaient de la faire vivre. Cela est positif.… Tous ceux qui sont passionnés par la quête de l’identité provençale, ou par l’identité gasconne, limousine, etc. et cela est légitime ! doivent bien comprendre que, pour être fructueuse, cette quête a besoin d’être accompagnée d’une vision très claire de la nature réelle de la langue qui dit son identité…. C’est en restant unis et solidaires que les hommes et les femmes des pays d’oc pourront donner à cette langue l’énergie pour vivre dans le monde d’aujourd’hui et de demain, pour aider le développement, plus que plus nécessaire du plurilinguisme dans l’Europe ».

Santo-Estello 2014 : Elle se déroulera dans la ville d’Aigues-Mortes (30) du 6 au 10 juin 2014. Elle s’était déjà déroulée, dans cette cité en …1898 !
-Dès à présent pensez à retenir votre hébergement en contactant directement la ville d’Aigue-mortes : www.ville-aigues-mortes.fr , pour obtenir les renseignements sur les hôtels, chambres d’hôtes, camping ; vous pouvez aussi téléphoner à l’Office de tourisme au 04 66 53 73 00.

Un centenaire – Fernand Moutet (1913-1993). « Heureux ceux qui feront un bout de chemin avec Moutet, ils sont sûr de faire un beau voyage dans la poésie de ce monde » disait René Jouveau,
un hommage lui sera rendu le 1er décembre à Vence, organisé par l’association La Brissaudo, en collaboration avec le Félibrige. Contact : www.labrissaudo,over-blog.com – tel. 06 85 81 20 03. Article du félibre mainteneur Gilles Désécot.

Le romanche, une langue de Suisse : Cet article de Jean-Jacques Furer, Vice-président de la Fundaziun retoromana, donne un résumé sur l’histoire, l’actualité et … le devenir de cette langue « … langue néo-latine, écrit depuis près de 500 ans, il possède une littérature vivante d’une ampleur, diversité et qualité étonnantes par rapport à la population qui le parle ; chanson traditionnelle ou moderne, rap compris ; emplois multiples…. Il connaît un développement admirable. Mais la dissolution de l’aire et de la population romanches se poursuit, et s’accélère. Et si une nouvelle génération est en train de grandir avec le romanche comme langue maternelle à côté de l’allemand, il est impossible de prévoir dans quelle mesure elle transmettra encore le romanche à la génération suivante. »

Catalogne et Portugal : « des deux côtés de la péninsule ibérique, nous trouvons le même fait historique : deux peuples bien caractéristiques qui vécurent toujours face à la mer. Portugal et Catalogne sont une sorte de jumeaux qui se méconnaissent mutuellement. Les différences majeures entre eux furent la viabilité et la chance, car si pour le Portugal, l’Atlantique fut un heureux déterminisme, la Méditerranée et les Pyrénées furent au contraire la faiblesse congénitale de la Catalogne. » Commentaire du Mèstre d’obro Alain Costantini.

AGENDA :

Du 17 août au 16 octobre 2013

2013, le Capoulié du Félibrige a honoré de sa présence 14 manifestations, et un certain nombre de majoraux ont représenté le Félibrige lors de nombreux évènements.

ACTUALITÉS

Les félibres rencontrent les députés du groupe d’étude des langues régionales : pour redéfinir une politique publique en faveur des langues régionales et de la pluralité linguistique en prévision de l’entretien entre ces députés du groupe d’étude et la ministre de la culture le 9 octobre dernier. Le Félibrige ainsi fait entendre sa voix.

En Suisse romande. « Pour fêter son 60e anniversaire, l’Association vaudoise des Amis du patois avait décidé d’honorer Alfred Cérésole, l’un des précurseurs du renouveau patoisant en Pays de Vaud.
Rappelons que le pasteur Cérésole fut l’un des rares citoyens d’Helvétie que le Maître de Maillane rencontra personnellement lors de son unique voyage en Suisse. Afin de célébrer et commémorer dignement cette rencontre, le Capoulié Jacques Mouttet, invité à participer à la Fête internationale des patois franco-provençaux se déroulant à Bulle les deux jours suivants, honora de sa présence cette manifestation tenue à St-Légier sur Vevey, le 23 août 2013. Cette Fête internationale des patois franco-provençaux magnifiquement organisée par la Société cantonale des Patoisants fribourgeois se termina par des productions de groupes participant à la journée du dimanche 25 août 2013. » par Henri Niggeler Sòci dóu Felibrige.

Sceaux : Le 9 octobre un programme d’exception à la Mairie :
– Conférence sur la bataille de Muret par M. Philippe Martel, professeur de civilisation occitane à l’Université de Montpellier et M. Martin Motte, maître de conférence à l’université Paris IV à l’école militaire de Saint-Cyr-Coëtquidam.
– Remise de la cigale d’or au nouveau majoral Jean-François Costes, président des Félibres de Paris et des Amis de la langue d’oc, par le Capoulié Jacques Mouttet.

Grand Prix littéraire de Provence 2013 : Le jury de l’association culturelle provençale de Ventabren que présidait le professeur Jean Chelini a récompensé cette année le majoral Jean-Marc Courbet en reconnaissance de l’ensemble de son œuvre écrite (nombreux articles, traductions , le roman « Proujèt Frederi » et le récit « Prouvènço e Catalougno …
-Le jury a remis le prix en langue française au Professeur Henry de Lumley-Woodyear et le prix des jeunes à des écoles de Digne, Cazan et Marseille.

Rapport Alfonsi : Le 11 septembre au Parlement européen le rapport relatif aux langues régionales était voté à une majorité spectaculaire : sur 700 votants, il y eut 645 pour, 29 abstentions et 25 contre, en particulier celles d’un certains nombre de députés français et celles de l’extrême droite. Ce rapport, élaboré essentiellement par le député européen corse François Alfonsi, dit en particulier : «L’Europe doit se porter aux côtés des communautés linguistiques concernées pour les soutenir, pour les aider, à mettre en œuvre les politiques adéquates qui leur permettront de transmettre leur patrimoine culturel et linguistique … … Le Parlement européen pourra ainsi enclencher une dynamique nouvelle, porteuse d’espoir pour les dizaines de millions d’Européens qui possèdent un héritage, une langue et une culture apprise de leurs aïeux, et qui désirent pouvoir en assurer la transmission aux générations futures.»

Langues du monde en danger : le 28 septembre la chaine de télé ARTE proposait une série de documentaires, de reportages, de films, d’interviews, à propos des langues en danger de disparition, sous le titre « Ces langues qui ne veulent pas mourir. » D’ici la fin du 21e siècle, la moitié des langues connues disparaîtront, soit entre 2500 et 3000 et celles qui resteront à la fin du 22e siècle ne seront que quelques dizaines. Leur disparition est due à la pression des grands groupes industriels et financiers avides de richesses naturelles, qui bouleversent les milieux naturels, à l’attraction exercée par les villes où les gens croient trouver une vie facile, à la pression des « grandes » langues.

Notre musique dans un monument historique exceptionnel : le groupe « le Condor » a eu très gran,d succès au théâtre antique d’Orange ; il mènera la Provence à Paris, à l’Olympia, le 8 mai 2014, à 20 h dans cette célèbre salle.

Echos des maintenances

Aquitaine :

– Après plus de 2 ans de travail, notre ami le félibre Yannic Cleyrac vient de nous signaler que la commune d’Antonne et Trigonant a placé à l’entrée de la ville, le panneau d’entrée de ville en langue d’oc. Cette commune est située sur la RN 21 à la sortie nord de Périgueux.

– Une lettre de félicitations au magasin Auchan à Périgueux Marsac pour son engagement pour la langue d’oc. C’est le nouveau directeur Patric Danais, qui reçut les membres du Félibrige et du Bornat en présence d’une partie du personnel et du président de Novelum.

– La cigale d’argent et le diplôme de Maître d’œuvre (Mèstre d’obro) ont été remis à Mesdames Magui Lariviere et Annie Samouillan, à l’ouverture de la félibrée de Bergerac, par le Capoulié Jacques Mouttet.

– La maintenance au Forum des associations a présenté ses activités en Aquitaine et surtout en Périgord. Ce fut l’occasion de présenter aux autorités et au maire, l’année Mistral.

– Le prix d’occitan de l’Académie des arts et lettres du Périgord est allé au félibre Jean Rigouste pour l’ensemble de son œuvre. Occitaniste et latiniste de renom disait le papier de présentation, c’est ce qu’a développé Jean-Claude Gugros, nouveau membre de l’Académie des Lettres et des Arts du Périgord, qui a fait l’éloge du primé.

Le majoral Jean-Claude Dugros entre à l’Académie des arts et lettres du Périgord, dans sa réponse à Bernard Lesfargues qui l’avait présenté, le nouvel académicien a rappelé « les valeurs de la civilisation et de la langue d’oc, qui s’est trouvée à la pointe du développement de l’Europe » comme disait Fr. Engels et qui fut pour Simone Weil, « une civilisation qui aurait pu avec le temps constituer un second miracle, aussi élevé que celui de la Grèce antique ». Il exprima encore tout son amour pour notre langue, « la belle et rebelle langue d’oc » et remercia ses maîtres. Jean-Claude Dugros saura défendre et illustrer, avec foi et conviction les valeurs et le patrimoine du peuple d’oc.

Auvergne :

Sur les pas des Chapteuil : à 17 km à l’est du Puy-en-Velay, Saint-Julien-Chapteuil est un village plaisant, classé parmi les plus beaux de France, favorisé par son site entouré de monts et de sommets, et le souvenir de son troubadour Pons de Chapteuil. Par le Majoral Noël Lafon.

Gascogne – Haut Languedoc :

– A. G. de la maintenance le 5 octobre, pour améliorer la communication entre les félibres répartis sur 8 départements, après le blog et la page Facebook, la maintenance aura sa liste de diffusion par internet gnl@sympa.cco-oc.org.

– L’association « Lo Paissel » de Saint-Rome-de-Tarn dans l’Aveyron vient de publier un livre sur la vie d’Édouard Galy, maître d’œuvre du Félibrige et ancien président du Grelh Roergàs. Pour bien marquer cet évènement, le Grelh Roergàs s’est réuni les 9 et 10 août à Saint-Rome-de-Tarn pour sa fête annuelle de la Saint Justin et rendre hommage à Édouard Galy.

Hommages :
– à Bernard Sarrieu lors de la dernière A.G. de l’association Nati Vati’ le 31 août à Vedins Garraus.
– à Philadelphe de Gerde, le premier septembre dernier.

L’Escloupette de Rodez a fêté ses 60 ans le 28 septembre, la soirée a permis de féliciter les deux présidents ; Th. Poujade et P. Mazenc, pour l’œuvre accomplie dans la défense et la transmission du folklore du Rouergue.

Languedoc-Roussillon :

Camargue d’hier et d’aujourd’hui : ou l’histoire de la formation géologique du pays de Camargue entre les deux bras du Rhône, une étude très intéressante qui nous fait mieux comprendre les caractéristiques de ce pays très particulier. Proposée par Jean-Marie-Chauvey, félibre mainteneur.

Limousin :

Le Majoral Paul Valière, fait le point sur la langue limousine à travers le forum du 14 septembre et la Quinzaine occitane organisée par le PNR Périgord-Limousin.

Provence :

Une journée de la maintenance s’est tenue à Lorgue (Var) le 9 novembre, sur le thème « La Journado di matematico » pour faire mieux connaître la beauté des équations et la joie que sa résolution procure, les mystères de l’inconnu x et les secrets de l’hypoténuse.

Anen, o !
-Le colloque du 30 novembre au palais du Faro à Marseille « Un avenir pour notre langue, la langue d’Oc-occitan, dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur à pour but, avec l’aide des autres régions (Bretagne, Catalogne, etc.) de faire le point avec les élus et les forces vives de Provence sur la situation de notre parler provençal. -N’oublions pas que ce seront eux qui auront en main les pouvoirs de décider de son avenir. Il nous faut donc, félibres, être nombreux à cette réunion. Les places seront nominatives et nous vous demandons de vous faire connaître auprès de votre vice syndic ou de la secrétaire.
Vous étiez nombreux à manifester à Béziers ou à Carcassonne avec Anen O ! nationaux, continuez le combat en étant présents avec Anen, O ! Provence à Marseille ce jour-là.

Les écoles :
-Échanges fraternels entre l’escolo di lavando de Montségur (Drôme) et l’escolo de Caràmi de Brignoles (Var), le 3 octobre où une cinquantaine de Brignolais se retrouvaient à Grignan avec ceux de Montségur pour visiter le château de la fille de la marquise de Sevigné. Après le repas, l’après-midi s’achevait avec la visite de la maison de la truffe à Saint-Paul-Tricastin. Lors de l’Assemblée générale, quelques jours après, le syndic de Provence Guy Revest avait fait le déplacement, en quelques paroles fortes, il complimenta les écoles, insista pour entretenir des liens étroits avec le Félibrige, et de vivre en permanence dans l’esprit félibréen.

Lou Pichoun Gréu : fidèle à sa tâche de défendre et de faire briller notre culture, il organisera le 21 décembre le spectacle « Noël en Provence », à 16h30 sur la grande scène du théâtre de Draguignan.Pendant 2h de temps, danses provençales, musiques, chants, conteurs enchanteront le public qui, pourra goûter les 13 desserts et boire le verre de l’amitié. Une très bonne soirée à vivre ensemble. Réservation à la billetTerie du théâtre 04 94 50 59 59.

FELIBRIGE

Publication du prêche de la Sainte-Estelle, du 19 mai, en la Collégiale Saint Martin de Saint-Rémy de Provence, par le majoral Michel Desplanches.

Mariage du majoral Pierre Imbert avec Sandra Ros, le 27 juillet à Solliès-Pont. Le Félibrige adresse ses félicitations aux nouveaux mariés et leur souhaite une longue vie de bonheur.

Décès : Le Capoulié Jacques Mouttet a eu la grande peine de perdre son père le Mainteneur Raoul Mouttet, le 31 août dernier. Les félibres et la rédaction l’assurent de toute leur sympathie.

LIBRAIRIE

« I raro de l’estiéu » de Pierre Millet : un beau livre bilingue, où l’on retrouve tout un pan de l’histoire de notre littérature, de l’histoire du théâtre en provençal avec la troupe du Bastardèu de Caderousse que dirigeait Paul Marquion, des réflexions sur la poésie vraie et l’art de la composer. Éd. Félibrige-Maintenance de Provence et les Presses du Midi – 230 p. en 14 x 21 cm – 23 € port inclus ; chq. à l’ordre du Félibrige – Maintenance de Provence – commander à Alain Guiony – 53 av. Mirabeau- 13350 Trets – 04 42 61 43 48 – alain-guiony@orange.fr.

« Sant-Troupez» de Paul Preire, l’auteur est un passionné de notre parler provençal et en particulier de l’idiome parlé à l’est des Maures. Il habite dans le village de La Garde en regardant le golfe de Saint-Tropez. Un livre à lire et à relire pour les amoureux de la nature et du vrai. – à commander chez Paul Preire, 1 impasse des Aires – 83680 La Garde-Freinet – prix 12 € + 3,50 € de port.

« Dins lou tèms semoundu » de Annette Bergèse. Les 22 textes marquent la maturité d’une expression poétique nous semble importante dans un temps, le nôtre, où la parole est devenue si abondante en quantité comme œuvre en qualité. Annette Bergèse choisit de parler peu, mai profond, et chaque poème doit être lu avec attention et amour. Ed. Aigo Vivo – 48 p. en 14 x 21 cm. – 5 € . (Commander aux Éditions Aigo Vivo avec un chèque à l’ordre de Yves Gourgaud, 56 av. du 8 mai, 30520 Saint-Martin-de-Valgalgues

« L’académicien et le général » il s’agit de la correspondance de Marcel Pagnol et de Mrg Calmels qui fut abbé de l’abbaye de Frigolet, 60 lettres enflammées de 1954 à 1974, mort de Marcel Pagnol. En lisant ces lettres nous sommes émus de voir comment un laïc convaincu et un homme d’Église peuvent se lier d’amitié et s’apprécier. Nous y voyons même une évolution dans l’esprit de Marcel Pagnol et surtout nous sommes fascinés par l’humour des deux hommes, humour tout en finesse.
-« L’académicien et le général, lettres présentées et annotées par Bernard Ardura » – 165 p. – Éd. Desclée de Brouwer.

Cet article a été publié par

Agenda

< 2019 >
Novembre
LMMJVSD
    1
  • 10:00 -13:00
    01-11-2019

    http://www.felibrige.org/?p=2945&preview=true

23
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930
  • 11:00 -16:00
    30-11-2019

    http://www.felibrige.org/2019/11/06/moubilisacioun-generalo/

 
© Le Felibrige Tous Droits réservés | Réalisation Dream Media® 2016 - Mentions légales et crédits