la Revisto : N° 275

Lou Felibrige – la Revisto : N° 275 – mars-avril 2013

Vous pouvez commander la revue du Félibrige : « Lou Felibrige » à : Felibrige – Parc Jourdan – 8 bis Av. J. Ferry – 13100 Aix en Provence – Prix : 4 euros ; -Abonnez-vous pour : 1 an – 6 numéros : 22, 50 euros. Établissez un chèque à l’ordre de : Felibrige. Pour vous abonner, il n’est pas nécessaire d’être membre du Félibrige. Courriel : contact@felibrige.org – Visitez notre site : www.felibrige.org

Résumé des articles dont nous rappelons qu’ils sont entièrement écrits en langue d’oc.

Santo-Estello 2013

La Sainte-Estelle 2013 se tiendra à Saint-Rémy-de-Provence du 17 au 21 mai. (Voir le programme pour le public dans l’autre document attaché à ce message)

Editioral : M. Jacques Mouttet, Capoulié du Félibrige s’exclame : «… L’action est un soleil qui lutte contre l’ombre avec une franche audace. Faire des actions entre félibres, c’est placer lumière contre lumière. C’est dans l’obscurité qu’il faut rentrer et qu’il faut faire jaillir des étincelles. L’obscurité c’est la nonchalance ou la lâcheté de nos compatriotes ; c’est la sottise ou la mauvaise foi de nos ennemis. C’est là avant tout qu’il faut porter le flambeau, sans avoir peur de s’y roussir les mains … »

Aux pieds des Alpilles, de Glanum à Saint-Rémy, d’après Marie-Mauron – 1966
Elle y évoque la richesse culturelle, le patrimoine architectural depuis l’antiquité grecque jusqu’aux hôtels particuliers de l’age classique.

Régis Michalias (1844-1916) présenté par le majoral Noël Lafon : après des études à l’Ecole Supérieure de Pharmacie à Paris, Régis Michalias s’est installé à Ambert comme pharmacien. Au moment de prendre sa retraite, il s’est révélé fin poète lyrique, auteur de deux recueils publiés Èrs de losu Suts (1904) et Èrs de d’uen païsan (1908), d’une grammaire publiée en 1907 Eléments abrégés de Grammaire auvergnate, dialecte des environs d’Ambert, et d’un Glossaire de mots particuliers du dialecte d’oc de la commune d’Ambert (1912) réédité en 1978 qui fait toujours référence.

Mistral pour étudier le français de Pierre Martial fait suite à l’article Mistral en modèle (Lou Felibrige n° 273). S’il est vrai que’on trouve peu de textes de Mistral dans les libres scolaires, il y a quelques exceptions :
– Le Cours de langue française publiée par les éditions « Ecole et Collège » en 1942 destiné aux cours élémentaires classes de 9ème et 8ème contient un extrait de « mémoires et récits » intitulé « Une crèche de Noël »
– Lectures sur les provinces de France est un livre pour les écoliers du Certificat d’études et Centres d’apprentissages (Librairie Armand-Colin 1953) qui fait le tour des régions de France. Pour la Provence, en plus de textes de Jean Giono et d’Alphonse Daudet, il y a un poème de Mistral, en provençal et traduit en français, intitulé « L’Hymne au soleil ».

À travers le pays avec les taureaux, de Guy Bourneton : les taureaux ont aussi des tempéraments divers et variés, l’aptitude de certains à rassembler est utilisée par les gardians pour déplacer les troupeaux. Nous retrouvons ainsi Sang-Fla, Fadòli, Joli-Cœur, Catoun, Balzac, Saint-Rémois… dans des aventures camarguaises.

La ballade des petits ventres, du majoral Michel Tintou : chaque année depuis 1973, le troisième vendredi d’octobre, à Limoges, il y a une animation extraordinaire organisée par des bouchers rassemblés sous le vocable de Notre Dame de Pitat, plus connue sous le nom de la Confrérie des Petits Ventres, qui proposent à plus de 35000 visiteurs, venus retrouver les parfums et les saveurs d’autrefois, de la charcuterie et des tripailles.

A Aix, l’étoile aux sept rayons : Gaspard Gregoire publia un livre en 1777 sur les jeux de la Fête-Dieu (institués par le Roi René en 1462) ; son fils Paul Gregoire y ajouta des gravures représentant la plupart des jeux. Sur l’une d’elles, qui représente le jeu de la Belle Étoile, on voit un personnage qui tient au bout d’un bâton une étoile à sept rayons… ! Est-ce un hasard, bien avant la création du Félibrige ?
-Mistral en 1851 assista à la reconstitution des jeux de la Fête-Dieu il en parle dans Calendal (Chant X) ; deplus il a dû lire le livre de Gaspard Grégoire, et voir les planches en fin d’ouvrage, cela l’a-t-il inspiré pour la création d’un des signes majeurs du Félibrige ?

Vieux papiers, vieux auteurs, le beau temps des originaires, par le majoral Jean Fourié : une recherche fouillée sur les publications publiées en particulier, par l’association des Enfants d’Aude à Paris depuis 1882, et la période la plus intéressante du journal L’Aude à Paris (1910 et 1924) sous la direction du poète Casimir Clottes, rédacteur en chef.

École romane française et méridionalisme texte en français de Francesca Celi : l’auteur y expose les analogies, mais aussi les différences, entre l’Ecole romane fondée par Jean Moréas et quelques amis et les écrivains du sud, essentiellement les félibres.

Qui a été le premier ? Français ou occitan ? Une étude de Hans Stroh, membre associé du Félibrige où il donne les dates d’aparition en Oc et en français de : la première charte ; la première grammaire, la première poétique …

AGENDA :

De fin 2012 au 15 février 2013, le Capoulié du Félibrige a honoré de sa présence 11 manifestations, et un certain nombre de Majoraux ont représenté le Félibrige lors de nombreux évènements.

ACTUALITÉS

Au Journal officiel, du 13 novembre 2012, a paru une réponse claire du ministre de la Culture et de la Communication à une question posée par le député de la haute Loire, Monsieur Jean-Pierre Vigier ; question, touchant la désignation de la langue pratiquée dans les pays d’oc. Il n’y a qu’une langue, la langue d’oc ou occitan avec ses variétés ; cette position s’oppose « aux tendances au repli et à la fragmentation ».

Lettre au ministre de l’Éducation Nationale, du Capoulié Jacques Mouttet en date du 21 janvier passé. C’est une protestation contre l’absence de mention de l’enseignement des langues régionales dans la future loi d’orientation de l’éducation antionale.

Architecture et spiritualité, dans le cadre de Marseille-Provence 2013 capitale européenne de la culture, l’association a organisé diverses rencontres œcuméniques, dont une le 18 janvier dans le temple d’Arles de l’Église protestante unie de France, autour du pasteur Cécile Plaâ en présence des représentants des églises Chrétiennes, Evangéliques et Ortodoxes, ainsi que de nombreuses associations dont le Félibrige.

Échos du Conseil de l’Écrit Mistralen, en 2011, le travail commencé cinq ans plus tôt fut présenté. Aujourd’hui, avec deux ans de plus, nous pouvons certifier que le travail ne se ralentit pas et qu’il continue sur le bon chemin. Si vous voulez prendre contact avec nous et vous associer à notre travail, vous pouvez nous écrire à C.E.M. Félibrige – 8 bis av. J. Ferry – 13100 Aix-en-Provence.

CREDD’O un programme labélisé Marseille-Provence Capitale européenne de la culture 2013 :
– Les 13 et 14 avril à l’espace culturel de Graveson, grand colloque.
– un second se déroulera dans la sale polyvalente d’Eirargues les 28 et 29 septembre.
– Promenade à travers les rues « Bestiaire » et bal : le 25 mai à Châteaurenard.
Renseignements au CREDDO : 04 32 61 94 06 – ass.creddo@wanadoo.fr

L’homme qui eut un rêve ! L’association « de Mirèio à Mireille » veut mettre à l’honneur l’opéra de Gounod en commémorant son centenaire en 2013-2014, une idée de Marcel Blanc.

Saint-Gervasy « Rencontre 2013 » 16 courts métrages et 4 films ont été présentés les 1er et 2 février, évoquant la réalité culturelle et économique dans le Midi.

Les Indiennes à Paris : exposition jusqu’au 23 juin au musée de la Toile de Jouy à Jouy en Josas (78350) sur le thème « Indiennes sublimes – Indes, Orient, Occident, costumes et textiles imprimés des 18 et 19ème siècles ».

Échos des maintenances

Aquitaine :

Remise de la cigale d’argent de maitre d’œuvre à Noël Rebeyrol, membre de l’école félibréenne Las Belutas dau Canton.
-Veillée occitane à Cornille, à l’initiative de l’association Los Blats d’Aur et de Jacqueline Nicot animatrice de 4 ateliers de langue d’oc, pour adultes.
-Un nouveau bureau élu au Bornat : président Bernard Sendres, secrétaires Maguy Lariviere et Colette Zacharie, trésoriers Christane Guiraud et Laëtitia Bigault.

Auvergne :

A.G. de la maintenance : le 2 mars à Aurillac et en projet les 6 et 7 avril, hommages aux majoraux Clément Besombes et Jean Fay.

Gascogne – Haut Languedoc :

Pour la langue : la ville de Toulouse a lancé un site internet d’informations locales Toulouse Info consacré à la langue d’oc.

Enseignement : pour palier un manque de professeurs certifiés d’occitan-langue d’oc, l’Académie de Toulouse a proposé à des professeurs du secondaire d’autres matières, mais qui ont une connaissance de la langue, de passer une habilitation, qui leur permet de reconnaître leur niveau en langue d’oc et surtout d’enseigner la langue (sur la base du volontariat) en complément de services. Une dizaine de professeurs (souvent jeunes et sortis de toute la région) ont passé avec succès cette habilitation le 13 février dernier.

École des Pyrénées : le 24 janvier à Villeneuve de Rivière, conférence du professeur Philippe Martel sur la formation du mouvement félibréen, la création de l’école des Pyrénées en 1904 par Bernard Sarrieu.

Languedoc-Roussillon :

Les gents d’ici : une émission, en langue d’oc, sur les ondes de Delta F.M. d’Aigues-Mortes, à l’initiative de Éliane Laporte, animée aujourd’hui par les membres du Cercle de Langue d’oc.

Les fêtes de saint Louis à Aigues-Mortes : chaque année pendant 3 jours autour du 25 août la ville vit au 13ème siècle. Cette fête est très populaire.

La dictée occitane à Paris, le 26 janvier à la faculté de droit du Panthéon-Sorbonne, organisée par les Amis de la langue d’oc, l’Aperoc, le CREO, l’IEO-Paris.

Limousin :

A.G. de la maintenance le 6 avril à Pierre-Buffières.

Écho de l’école félibréenne « Lou Gerbassou d’Ambazac », une année 2012 festive pour marquer l’anniversaire de sa fondation en 1962. Bal traditionnel, expositions de costumes, d’archives, spectacle en limousin avec chanteurs, musiciens, danseurs …

Provence :

La pastorale du vieil homme, une pastorale un peu oubliée de Louis Bayle présentée par l’école de la Targo, le 1er février 2013.

Assemblée Générale de la maintenance, le 13 avril à Pertuis.

Mistral 2013, diverses expositions : à St-Rémy lors de la Sainte-Estelle, à Aix pour le centenaire de la venue de Mistral, à Mouriès également, voir le site du Félibrige : www.felibrige.org

Centenaire de la venue de Mistral à Villeneuve : à l’occasion de la fête traditionnelle de la St Marc, le 26 avril, exposition, conférence sur les félibres marquants des rives du Rhône et présentation d’un CD « Bruno Eyrier raconte Villeneuve ».

LIBRAIRIE

Lo Benaurat Sant Branda : texte du 13ème , sur le voyage mythique et initiatique de St Brandan, transcrit en langue d’oc moderne par Zéphir Bosc.

Antebrun, Crépucules dernier ouvrage de la majorale Paulette Cherici-Porello de Monaco ; poésies, théâtre, nouvelles : ed. Académie des langues dialectales de Monaco – 132 p. en 16 x 24 cm. – www.ald-monaco.org, info@ald-monaco.org

Mistral chez les Cevenols : J.L. Rouyre, passionné de Mistral et de Chamson, réunit tous les textes où Chamson parle de Mistral, de « Mireille » et de notre langue, préface de Frédérique Hébrard.
-67 p. – 9 € sur le site : nombre7.fr

Répertoire des Almanachs marseillais (1889-1906 et 1928-1937), collecte de Bernadette Zunino. Ed. Aigo vivo – 52 p. en 15 x 21 cm. – 5 € franco, chèque à Y. Gourgaud (56 av. du 8 Mai, 30150 Saint-Martin-de-Valgalgues).

Alphonse Daudet, Oubreto prouvençalo : écrits en provençal, La chèvre de Monsieur Seguin, suivi de La mule du pape et d’une biographie de l’auteur par la majorale Pierrette Berengier – Ed. L’aucèu libre – 104 p. en 17,5 x 10 cm – 12 €, lauceulibre@gmail.com

Contes de mon village : une suite de contes sur le pays nyonsais où l’imaginaire et le merveilleux nous entrainent sur les chemins entre Drôme et Ventoux. Par Catherine Lavaud – Éd. Dédicaces – 104 p. en 15,5 x 23 cm – 16 € – chez l’auteur : la Croze – 84110 Buisson – lavaud.catherine@yahoo.fr

Prénoms de Provence : par Bernard Mondon, plus de 60 prénoms bien provençaux avec leur histoire, leur origine, leur signification et aussi 300 prénoms français traduits en provençal – Ed. Équinoxe – 180 p. en 15 x 21 cm – 19, 50 € – en librairie.

Mirèio e autour de Mirèio par un collectif d’auteurs ; actes du colloque de Marseille en 2009. Des communications de grande qualité données par des conférenciers généralement universitaires – Ed. Les Nouvelles de Provence – 176 p. en 17,5 x 22,5 cm – 15 € – commander et payer à l’éditeur : 42 Bd Sixte-Isnard – 84000 Avignon

L’eau dans la ville – quatre siècles d’histoire à Pont-St-Esprit par un collectif d’auteurs – Histoire du captage des sources et de l’adduction de l’eau potable dans la ville, une histoire qui est celle de toutes les villes.
-Ed. Renaissance du vieux Pont-Saint-Esprit – 96 p. format 21 x 29, 7 cm + photos et plans – 21 € – chez l’éditeur – 22 rue P. Taillant – 30130 Pont-St-Esprit

Elzear Genet, dit Carpentras, un musicien pour Dieu par Pierre Avon. Un des plus grands musiciens de son temps (1470-1548), musicien du Pape et du roi de France ; à l’origine des notes de musique modernes en « goutte d’eau »
– Ed. Études comtadines – 18 €, – commander chez l’éditeur : ch. de Fontblanque – 55 les Meyrennes 2 – 84210 Pernes les fontaines – www.etudescomtadines.com

Rimar l’an, rimaràn par Guy Mathieu petits poèmes quotidiens, inspirés par l’actualité, un petit chef d’œuvre d’observation et d’humour
– Ed. de la Rispa – 48 p. en 15 x 21 c. – chez l’auteur : 3 rue Roubo – 75011 PARIS – gui.mathieu-oc@wanadoo.fr

Disquerie

Tron de disque par J-Bernard Plantevin et ses musiciens – publié avec l’aide du Félibrige, le nouveau disque de J-Bernard Plantevin enchantera tout le monde par la qualité des textes et aussi celle des musiques ; il comprend la chanson primée par le Félibrige lors des Grands jeux floraux sepetennnaires en 2011. 14 chansons 53 min. 48 s – 18 €
– commander à : Ass. Croupatas – chez Mme Yvette Plantevin – 84110 Le Crestet – jb.plantevin@free.fr – www.jbp.free.fr

Du coin du feu au bout du monde par Irène et Yves Chiavassa – Le duo nous propose 14 chansons nouvelles entourées de reprises de leurs meilleures chansons. Coffret de 2 CD, 48 chansons, 2h30 – 22 €
– commander à : lei troubaire de Madelano – 5 Av. de Brignoles – 83170 Rougiers – madelano@free.fr

Sian tóuti prouvençau par le groupe Escamandre – Un jeune groupe de la région avignonaise qui propose quelques chansons traditionnelles, mais aussi des créations de qualité, c’est leur premier disque, à suivre ! 14chansons, 46 min. 12 s. – 15 € – -commander à : Roger Delor – 29 rue des Aires – 84270 Vedène – rogerdelor@sfr.fr

Cet article a été publié par

Agenda

< 2019 >
Juillet
LMMJVSD
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
© Le Felibrige Tous Droits réservés | Réalisation Dream Media® 2016 - Mentions légales et crédits