la Revisto : N° 264 – mai – juin 2011

Lou Felibrige – la Revisto : N° 264 – mai – juin 2011

Vous pouvez commander la revue du Félibrige : « Lou Felibrige » à : Felibrige – Parc Jourdan – 8 bis Av. J. Ferry – 13100 Aix en Provence – Prix : 4 euros ; Abonnez vous pour : 1 an – 6 numéros : 22,50 euros. Établissez un chèque à l’ordre de : Felibrige. Pour vous abonner, il n’est pas nécessaire d’être membre du Félibrige. Courriel : contact@felibrige.org – Visitez notre site : www.felibrige.org

Résumé des articles dont nous rappelons qu’ils sont entièrement écrits en langue d’Oc.

Editorial : Le Capoulié Jacques Mouttet, le 25 mars, lors de l’anniversaire du décès de Frédéric Mistral rappelle que devant le tombeau du Maître de Maillane on doit profiter de la paix, du silence qui en émanent, loin du vacarme de la vie quotidienne ; ceci afin de mieux comprendre les idées de Mistral et mieux accomplir la tâche qui nous revient.

Marie Mauron : La félibresse « des fraises et des violettes » nous retrace la vie et l’engagement de Marie Mauron pour la langue, la culture et l’environnement qui ont été ses raisons d’être pendant sa vie.

Parnasse et Félibrige : Nous donnons la suite de cette étude de Mme Francesca Celi, doctorante à l’Université de Montpellier, qui nous parle de l’évolution parallèle des mouvements parnassien et félibréen ; elle conclut en écrivant : « Leur rejet unanime du symbolisme de même que toute sorte de littérature septentrionale rapproche encore davantage les idéologies des deux mouvements.

Retrouver son pays : le félibre G-M. Mauri nous donne un beau poème où il fait remarquer que c’est en pratiquant la vraie langue de son pays qu’on peut le comprendre véritablement et l’aimer.

La Garde (Freinet) et le Fraxinetum : Une belle étude du Mèstre d’obro Paul Preire sur les mystères qui entourent l’établissement d’un camp de sarrasins aux environs de La Garde Freinet au 9è siècle et la naissance d’un village médiéval à cet endroit.

Un Felibre « rouge » – Clovis Hugues : M. Claude Vallet nous donne un petite biographie de Clovis Hugues, né en 1851 dans une famille modeste. Homme politique, anti-clérical, ami de Jaurès et V. Hugo, il a participé à tous les combats progressistes de la IIIème république. Il écrivit aussi en provençal, élu Majoral du Félibrige en 1898, il était un félibre « rouge », un républicain convaincu comme Félix Gras, Alphonse Marin, J-H. Fabre, L. Charrasse ou plus récemment Marcel Bonnet.

Manger aux Saintes-Maries au moyen-âge : Le Père Paul Amargier, membre associé du Félibrige, spécialiste d’Hisoire médiévale, nous parle de l’alimentaion au moyen-âge et en particulier d’un règlement écrit en 1286 aux Saintes-Maries de la mer portant sur les obligations d’hygiène à respecter par les habitants, les artisans (bouchers, boulangers, poissonniers …) afin d’éviter le plus possible les dommages causés à la santé de la population.

Vieux papiers, auteurs anciens : Nous trouvons ici la suite de l’article du Majoral Fourié qui nous rappelle le souvenir de Jules Azema et de ses actions au sein du Félibrige à Narbonne et dans sa région avec l’association « la cigale narbonnaise » ; il collabora avec le poète de langue d’oc Paul Albarel et le prosateur Charles Pélissier qui obtint en 1920 le Grand Prix des jeux floraux septennaires du Félibrige.

LES NOUVELLES :

Agenda du Capoulié : du 5 mars au milieu avril, le Capoulié Jacques Mouttet a participé à une quinzaine de manifestations, célébrations, réunions de travail, de Lunel à Saint-Yrieix, de Pellegrue à Adé en passant par Paris et Pierre-Buffière.
-De très nombreux Majoraux ont participé à une douzaine d’autres manifestations, réunions, célébrations.

ACTUALITÉ

Le Capoulier et le Baile à Paris : suite à une invitation du député Marc Le Fur, le Capoulié Jacques Mouttet et le Baile Jean-Marc Courbet se sont rendus à Paris. Ils ont rencontré les députés Marc Le Fur, puis Armand Jung afin de parler d’un loi en faveur des langues régionales ; rencontres fructueuses où le Félibrige a pu faire faire part de ses idées concernant la sauvegarde, la promotion et la transmission de nos langues, de la langue d’oc en particulier. Pour compléter cette journée, ils ont aussi rencontré M. Xavier North, Délégué général à la langue française et aux langues de France ainsi que M. Michel Alessio responsable pour les langues de France ; il y a été précisé et admis implicitement l’unité de la langue d’oc dans le respect de la variété de tous ses parlers.

Nouvelles de nos membres associés et amis du Japon : Après la catastrophe du tsunami au Japon et les risques nucléaires encourus, le Capoulié et d’autres membres du Félibrige ont pris contact avec les personnes que nous connaissons au Japon ; ceux-ci apportent leurs témoignages et précisent qu’ils n’ont subi personnellement que peu de dommages, ils livrent par ailleurs d’amères pensées quant aux causes et conséquences de la catastrophe.

En Roumanie : Mme Maria Cretu a organisé pour des élèves de collèges et lycées de Bacau et d’autres villes un concours de « ex-libris » sur le thème « Frédéric Mistral et Vasile Alecsandri – deux amis » ; le Félibrige a participé au jury Grosu Maria stefan et Pinzaru Bogdan sont les lauréats de ce concours. Une excellente façon de rappeler les liens entre Provence et Roumanie.

Sceaux à l’heure méridionale : Du 2 au 5 juin se dérouleront à Sceaux les traditionnelles fêtes méridionnales et félibréennes organisées essentiellement par M. J-Louis Oheix conseiller municipal délégué à la culture méridionale. De ce fait Sceaux demeure une enclave méridionale en région parisienne ! Tous renseignements au : 01 41 13 32 52 – culture@sceaux.fr – www.sceaux.fr

Jordi Barre nous a quitté : Le chanteur Jordi Barre, figure emblématique de la Catalogne nord (française) vient de décéder à l’age de 90 ans. Le Félibre Jaume Llong nous retrace sa vie au service de la langue, de la chanson, de la culture, catalanes ; il illustre cet article de souvenirs personnels montrant la gentillesse de ce grand homme resté simple, humble et passionné.

Félix Ziem : On fête cette année le centenaire de la mort de ce grand peintre un peu atypique ; le majoral Lucien Durand nous donne une petite biographie de cet artiste qui était venu se fixer à Martigues ; la ville lui a consacré un musée de son vivant qui s’est enrichi plus tard au moyen d’un legs spectaculaire d’environ 3 500 œuvres, dont 174 toiles ; à voir !

Calendrier :
– 14 mai : à Espalion, soirée littéraire et musicale autour de Frédéric Mistral
– 25 mai, à Aix : commémoration du centenaire de François Vidal « ouvrier » du Tresor dóu Felibrige e rénovateur du galoubet-tambourin.
– 4 & 5 juin : à Sceaux fête méridionale et félibréenne
– 10 au 14 juin : aux Stes Maries de la mer : Congrès et festival de la Santo-Estello
– 24 juin à Cuers et 30 juin à Avignon : remise du prix Louis Vouland à l’école bilingue de Cuers
– 2 & 3 juillet : Félibrée du Bornat du Perigord à Belvès

LES MAINTENANCES :

Gascogne-Béarn
-L’Assemblée générale de la Maintenance de Gascogne-Béarn s’est déroulée à Adé le 2 avril en Présence du Capoulié Jacques Mouttet assisté du Baile J-M. Courbet et du Clavaire G. Revest. Un nouveau Sendi a été élu en la personne de Paulette Baylac-Serret ; le groupe « la pastourelle de Campan » représentera la Maintenance lors de la Santo-Estello, un délégué de la Maintenance a été désigné pour le Conseil général du Félibrige.

Guyenne-Perigord
-Ginette Valprémy : Le Majoral J-Cl. Dugros rappelle le souvenir de cette Mestresso d’obro décédée le 21 mars dernier. Elle avait créé le groupe de danse traditionnelle « les chabridous », à Périgueux, qui rapidement atteint un très haut niveau de qualité, puis participa au groupe « les Ménétriers du Massif central » pour la musique et les danses traditionnelles. Elle a enseigné également la confection des costumes et coiffes traditionnels. Elle devint mestresso d’obro en 1977. Pour rassembler des costumes traditionnels elle a créé en 1966 le musée du Costume de Saint-Apre (24)

Limousin
-FRemise de la cigale de Majoral à Paul Valière : le 16 avril, à Pierre-Buffière, en présence du Capoulier Jacques Mouttet et d’une quinzaine de Majoraux, les amis et parents de Paul Valière ont participé à la belle après-midi au cours de laquelle lui a été remise sa cigale d’or de Majoral du Félibrige, il est titulaire de la cigale de l’Ort ou de Lansargues.

Languedoc :
-Archives : Les anciennes archives de l’Escolo de la Tour magno (de Nîmes) conservées jusque là par M. Armand Brunel ont été remises au siège du Félibrige à Aix en Provence.

Assemblée générale de la Nacioun gardiano : elle s’est tenue à Barbentane, présidée par son capitaine, M. Guy Chaptal. Rapports moral et financier se sont succédés suivis de l’examen des projets pour l’année à venir. Le Capitaine s’est montré satisfait de l’état de l’association et de son travail remarquable pour le maintien des traditions camargaises et provençales.

Rond-point Pierre Causse : A Lunel un rond-point a reçu le nom du majoral-abbé décédé récemment, Pierre Causse ; il avait été un des principaux artisans de la rédaction des textes en provençal pour la célébration des messes, aumonier des gitans et propagateur infatigable de notre langue.

Provence
-Ecole de Caràmi à Brignoles : Pour la vingtième fois cette Ecole felibréenne a organisé sa grande soirée où les participants ont dit et récité de petites œuvres de leur composition, ils ont montré ainsi la vitalité du provençal.

Hommage au Capoulié Paul Pons : le 9 avril à Digne s’est déroulé un remarquable colloque à la mémoire de Paul Pons qui fut Capoulié du Félibrige de 1989 à 1992. Les intervenants, nombreux, ont dévoilé les différentes facettes d’un homme passionné, érudit et attachant. Ensuite une plaque à sa mémoire a été inauguré sur sa maison natale. Un concert en soirée termina cette belle journée.

Deuils : Le Félibrige déplore la perte de deux Mèstre d’obro qui ont beaucoup fait pour le renom du Félibrige : Claude Tourniaire qui pendant des années a présidé l’Escolo de la sedo à Lyon, et l’écrivain provençal René André de Villeneuve-lès-Avignon.

LIBRAIRIE

Contes de Mchel Chapduelh : plus de vingt-cinq contes traditionnels en langue d’oc du Périgord, ont été revus, retravaillés, arrangés par M. Chapduelh pour les adapter à notre temps ; un bel exercice où se révèle le talent de l’auteur.
-La fada multicarta e autres contes persistents par Michel Chapduelh, ed. letras d’òc, 2011, 143 p., 16 €.

Société d’Etudes de Draguignan : Le bulletin de 2010 de cette société vient de paraître pour la première foi en version bilingue Français-provençal ; cette initiative a pour but de montrer la permanence de notre langue et sa vitalité ; Goeorges Gayol président de cette Société s’en explique dans un bel editorial.

Les arlésiennes en peinture : Mme Danièle Raspini après avoir peint dans un style surréaliste, a découvert la beauté et la grâce des costumes traditionnels des arlésiennes. Elle s’est mise à les peindre ainsi que leur environnement des traditions camargaises dans un style très réaliste qui met en valeur ces costumes.
-Elle a publié aux éditions Equinoxe : « Arlésiennes – Femmes de Provence – Femmes de Camargue » – 100 p. en 17 x 17 cm. – 25 €

Histoires noires et pourpres : Après nous avoir offert la traduction en langue d’oc de « l’âpre verdeur des légendes » de Cl. Seignolle, le Majoral J-Cl. Dugros nous donne la traduction en oc des « Contes fantastiques d’Occitanie et d’ailleurs » du même Cl. Seignolle. Il s’agit de contes, créés de toute pièce, mais qui savent parfaitement retrouver l’esprit et l’essence des contes traditionnels des veillées au coin du feu : histoire de sorciers, d’envôutements, d’animaux aux pouvoirs fantastiques, de choses bizarres, d’évènements étranges où la réalité se mêle au surnaturel, à l’extra-ordinaire.
-« Contes fantastiques d’Occitanie … et d’ailleurs » de Cl. Seignolle traduit en Oc par J-Cl. Dugros – Ed. de l’anguis – 200 p. en 16 x 24 cm. – 20 € envoi compris – chèque à : Jean-Claude Dugros – 35, chemin du château de Rosette – 24100 Bergerac

La langue d’oc avant le Félibrige : avant la naissance du Félibrige, ça et là, des écrivains se passionnaient déjà pour la langue d’oc. Le Cévenol Emile Daudé de Lavalette en 1841 écrit des lettres où il montre une connaissance certaine de ceux qui depuis longtemps quelquefois avaient écrit ou écrivaient en langue d’oc.
-« Un renaissantiste cévenol en 1841 : Emile Daudé de Lavalette », par Y. Gourgaud – Ed. aigo vivo – 5 € envoi compris – 56 Av. du 8 mai – 30520 St Martin de Valgalgues.

Un roman historique : Un beau récit en provençal qui conte l’histoire de protestants pousuivis par les troupes du roi au moment de la grande peste de Marseille en 1720-21. Une véritable leçon de tolérance et de respect.
-« Lou cascavèu » pèr Michèu Mazan – Ed. à compte d’auteur – 140 p. en 15 x 21 cm. – 18 € envoi compris – Chèque à : M. Michel Mazan – les deux tilleuls – 515 ch. du cheval blanc – 84270 Vedène

En pays d’oc, la société au moyen-age : Un petit livre très bien fait, nous donne les clés pour mieux apréhender la société méridionale au moyen-âge, mieux la comprendre. Il définit ce qu’étaient : larguesa, prètz, mercé, paratge, convivéncia, fin’amor, ces définitions s’appuient sur des exemples précis tirés des écrits des troubadours.
-« Les valeurs de la société de Cortesia en pays d’oc au 12è e 13è siècles » par M. Stenta – Ed. dau chamin de Sent Jaume – 60 p. en 12 x 18 cm. – 11 € envoi compris – chèque à : Michèle Stenta – 19 rue Clair matin – 34200 Sète

Fintadas : Un CD qui nous présente une vingtaine de sketches de l’humoriste Clamenç, tout en langue d’oc, avec des histoires cyniques, comiques, pleines d’esprit, un excellent moment à passer en sa compagnie.
-« Fintadas » : CD-Rom à commander et payer à : André Clément – 326, Avenue de l’Europe – Résidence Vert Parc – Bâtiment A2 – 34170 Castelnau-le-Lez – Tél. : 06 86 96 09 03 – andre.clement@wanadoo.fr

Almanach provençal 2011 : comme chaque année, l’Armana prouvençau vous apporte contes, poésies, récits historiques ou fantastiques ; une « institution » qu’on acquiert et qu’on garde pour toujours !
-« Armana prouvençau 2011 » ed. Felibrige-Mantenènço de Prouvènço – 120 p. en 13 x 19 cm. – 12,3 € envoi compris – chèque à : Mantenènço de Prouvènço dóu Felibrige – Mme Dempton – apt 53 – 5 all. De Provence – 04100 Manosque

Almanach cevenol 2011 : il se veut continuateur des Armagna cevenòu parus autrefois avec des contes, histoires comiques, poèmes et liste de prénoms cévenols typiques, il reprend des textes pleins de saveur parus autrefois dans divers armana.
-« Armagna cevenòu 2011 » – Ed. aigo vivo – 5 € envoi compris – 56 Av. du 8 mai – 30520 St Martin de Valgalgues.

Nous avons lu :

Etudes comtadines: une fois de plus dans cette revue d’histoire régionale nous avons remarqué de très interessants articles sur : le Comte de Raousset-Boulbon ; la chapelle romane de N-D. d’Aubune ; la famille Sobirats ; l’ascension du Ventoux par Pétrarque. Pour s’abonner: -« Etudes comtadines » – 2 numerò pèr an – 160 p. en 15 x 21 cm. – 26 € envoi compris – chèque à : Etudes comtadines – 392 ch. de Fontblanque – 84210 Pernes les fontaines

Le Réveil social : dans ce journal mensuel du Val d’Aoste nous avons lu avec intérêt le comte-rendu d’une conférence du professeur S-M. Gilardino, membre associé du Félibrige, à propos des langues minoritaires. De nombreux chiffres qui laissent craindre la disparition rapide d’un très grand nombre de langues minoritaires, pourtant très riches de vocabulaire, de lien social, qui véhiculent des cultures aussi grandes que celles des états-nations et permettent aux jeunes de mieux comprendre le monde. Une citation : « Celui qui dénigre une langue minoritaire est celui qui ne la connaît pas ».

Distinction : Le Majoral Charles Roure, de Chateauneuf-de-Gadagne a reçu la cravate de commandeur de l’ordre des Arts et des lettres. Le Félibrige le félicite pour cette distinction.

Santo-Estello : le Congrès et Festival du Félibrige se déroulera du 10 au 14 juin aux Saintes-Maries de la mer. Les assemblées de travail sont réservées aux félibres, mais tout le monde peut assister et participer aux festivités.
-Tous renseignements et inscriptions auprès de : Comité Santo-Estello 2011 : Felibrige – Office du Tourisme : 5, Av. Van Gogh – BP 73 – 13732 Les Saintes-Maries-de-la-Mer Cedex- Tel : 04 90 97 82 55 – Fax : 04 90 97 71 – info@saintesmaries.com – www.saintesmaries.com

Cet article a été publié par

Agenda

< 2020 >
Octobre
LMMJVSD
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 
© Le Felibrige Tous Droits réservés | Réalisation Dream Media® 2016 - Mentions légales et crédits