Le Capoulié du Félibrige en mission à Paris

Le Capoulié du Félibrige en mission à Paris

C’est à l’invitation de Marc Le Fur, vice-président de l’Assemblée Nationale, député du Finistère, qui a rédigé une proposition de loi en faveur de la défense et de la promotion des langues régionales, que Jacques Mouttet, Capoulié du Félibrige, accompagné du Baile du Félibrige Jean-Marc Courbet, s’est rendu à Paris à la fin de ce mois de mars.

La rencontre avec Marc Le Fur dans son bureau de l’Assemblée Nationale a été empreinte de beaucoup de cordialité. Marc Le Fur a bien pris note des souhaits du Félibrige quant au contenu de cette loi. A été évoquée en particulier la nécessité d’offrir systématiquement à tous les enfants la possibilité de suivre un enseignement de langue et culture régionale, sauf avis contraire des familles ; la nécessité aussi que les agents de l’administration puissent recevoir un enseignement de la langue régionale. Le Félibrige a par ailleurs exprimé des doutes quant à l’utilité d’un Haut Comité de défense et de promotion des langues et cultures régionales à moins que la composition et le fonctionnement de celui-ci soient clairement définis. Marc Le Fur de son côté a exprimé le souhait qu’un très grand nombre de députés co-signent la proposition de loi qu’il a rédigé.

Suite à cette rencontre, Jacques Mouttet et Jean-Marc Courbet ont rencontré également Armand Jung, député du Bas-Rhin (Strasbourg), président de l’inter-groupe parlementaire d’études sur les langues régionales et auteur d’une autre proposition de loi. Armand Jung a insisté sur le fait qu’il est très attentif aux différents communiqués que le Félibrige lui adresse et qu’il a tenu compte de ses remarques quant à la proposition de loi qu’il a déposée. Il a exprimé une certaine impatience face à la lenteur du gouvernement pour s’intéresser concrètement à une loi en faveur des langues régionales. Il a bien exprimé que cette loi est devenue nécessaire puis que la phrase insérée dans la Constitution sur le fait que les langues régionales font partie du patrimoine de la France n’a qu’une valeur déclarative et reste sans valeur législative. Il a exprimé également sa stupéfaction suite aux déclarations disant qu’une telle loi était un danger pour l’unité de la République.

Enfin, pour compléter cette journée parisienne, le Capoulié Jacques Mouttet et le Baile Jean-Marc Courbet se sont rendus à la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF) où ils ont eu un entretien trés chaleureux avec Xavier North, Délégué général et avec Michel Alessio, Chef de la Mission langues de France. Le Félibrige a réaffirmé son attachement à l’unité de la langue d’Oc dans le respect de la variété de tous ses parlers et Xavier North a implicitement approuvé cette position qui converge précisément dans le sens de la définition qu’en donne la DGLFLF. En ce qui concerne une éventuelle loi en faveur des langues régionales il a fait remarquer que plusieurs projets de loi sont à l’étude actuellement. Il faisait remarquer par ailleurs qu’il est trés important de mener des actions pratiques sur le terrain pour prouver la vitalité des langues régionales.

Finalement cette journée passée à Paris par le Capoulié et le Baile aura permis au Félibrige d’exprimer ses positions et sa détermination, de dialoguer sereinement et concrètement, de démontrer son rayonnement et sa permanente mobilisation dans le combat pour la défense et de la promotion des langues et cultures régionales et de la langue d’oc en particulier.

Cet article a été publié par

Agenda

< 2021 >
Avril
LMMJVSD
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
© Le Felibrige Tous Droits réservés | Réalisation Dream Media® 2016 - Mentions légales et crédits