la Revisto : N° 260

Lou Felibrige – la Revisto : N° 260 – septembre-octobre 2010

Vous pouvez commander la revue du Félibrige : « Lou Felibrige » à : Felibrige – Parc Jourdan – 8 bis Av. J. Ferry – 13100 Aix en Provence – Prix : 4 euros ; Abonnez vous pour : 1 an – 6 numéros : 22,50 euros. Établissez un chèque à l’ordre de : Felibrige. Pour vous abonner, il n’est pas nécessaire d’être membre du Félibrige. Courriel : -contact@felibrige.org – Visitez notre site : www.felibrige.org

N.B. Avec ce numéro est donné un dépliant donnant le règlement des Grands Jeux floraux septennaires du Félibrige, envois à faire avant le 31 janvier 2011

Résumé des articles dont nous rappelons qu’ils sont entièrement écrits en langue d’Oc.

Editorial : Lors de la Santo-Estello de Castillonès, M. Jacques Mouttet, Capoulier du Félibrige, félicite les membres des groupes d’arts et traditions populaires. Ceux-ci montrent à travers leurs danses, leurs musiques, leurs parlers, leurs chants, qu’ils ont la chance et le bonheur de pouvoir montrer leur attachement à leurs racines, à leur façon d’être, à leur terroir et à leur culture.

La Santo-Estello : elle s’est déroulée du 21 au 24 mai 2010 à Castillonès. Résumé de ce congrès où séances de travail et manifestations festives se sont succédés. Ce village a su parfaitement accueillir des centaines de félibres, des milliers de sympathisants, avec une remarquable efficacité et un sens peu commun de l’accueil. Des conférences remarquables sur différents aspects du pays et ses personnalités ; des spectacles de qualité avec conteurs, musiciens, chanteurs, et aussi cinéma et orchestres de bal. Le dimanche au cours d’une belle messe chantée le Majoral–abbé Georges Passerat a fait une homélie remarquable ; l’après-midi, ce sont les groupes folkloriques qui ont montré toute la variété des pays d’oc et de leurs traditions. Ensuite s’est déroulée la séance académique des éloges.
Se sont déroulées aussi de nombreuses séances de travail. Au cours de celles-ci le Félibrige a complété et adopté au sujet de la langue d’oc la déclaration suivante : « Le Félibrige retient comme seule terminologie pour être employée et défendue : la langue d’oc dans la diversité de ses parlers (Auvergnat, Gascon, Languedocien, Limousin, Provençal). Il rejoint en cela la définition établie par la DGLFLF (Délégation générale à la langue française et aux langues de France) observatoire des pratiques linguistiques du Ministère de la Culture et de la Communication : « Chaque variété [de la langue d’oc] est l’expression pleine et entière de langue qui n’existe qu’à travers ses composantes ».
Le Félibrige a également décidé de poursuivre sa participation à la Coordination « Anen, O !» , de redéfinir les limites des Maintenances, d’adopter le règlement des grands jeux floraux septennaires de 2011.
Au cours du Conseil Général (Assemblée des représentants des félibres de tous les pays d’oc) le Capoulier Jacques Mouttet au terme de son mandat de 4 ans a fait un bilan de ce qui a été réalisé au cours de ces quatre années, bilan remarquable qui a mené à sa réélection triomphale, ovationnée, pour un nouveau mandat de quatre ans.
Au cours du « Banquet solennel de la Coupe » le Capoulier a prononcé un discours où il rappelait l’histoire du pays, ensuite il critiquait fermement la réforme à venir des collectivités territoriales, faisant remarquer qu’elle risquait d’être un simple retour à la centralisation, mode de gouvernement qui ne correspond plus à notre époque ; il remarquait aussi que la décentralisation est une idée proposée par les félibres dès les années 1880-90, idée qui a toujours été défendue par le Félibrige : : « …la France tellement centralisée s’étouffe d’égocentrisme. Les principes de Mistral donneraient pleine vie au pays, il cesserait de se morfondre. Comprendront-ils enfin à Paris qu’au lieu de s’acharner dans l’archaïsme, une véritable décentralisation, pour ne pas dire une véritable régionalisation, ne serait que progrès et élévation ? Le Félibrige, depuis son premier jour, n’a jamis cessé d’en proclamer la nécessité …
– … Faire aux langues régionales la place qu’elles méritent, c’est le combat félibréen de tous les jours. Nous savons que laisser dépérir une culture, c’est laisser se gaspiller le patrimoine, et pourtant c’est le capital du peuple qui disparaît. Ceci est comme la régionalisation que nous ne devons pas voir s’amoindrir et que nous devons, sans découragement, promouvoir en suivant les traces de nos prédécesseurs. »
-Cette Santo-Estello s’est terminée le 25 mai par une excursion au pays de Duras avec visite du château, de bastides et dégustation de produits locaux.
-La Santo-estello de 2011 se déroulera aux Saintes-Maries de la mer du 10 au 14 juin.

LES NOUVELLES :

Agenda du Capoulié : du 19 juin au 16 août, le Capoulié Jacques Mouttet a participé à près d’une vingtaine de manifestations, célébrations, réunions de travail, d’Aigues-mortes à Castillonès, de Montignac à Mazan, de Rodez à Arles.
-De très nombreux Majoraux ont participé à quelques autres manifestations, réunions, célébrations.

ACTUALITÉ

Une loi pour nos langues : le texte d’une proposition de loi en faveur des langues régionales vient de paraître. Le Félibrige a consulté les Majoraux à ce sujet, une synthèse des réflexions des uns et des autres a été faite. La proposition de loi acompagnée de ces réflexions va être transmise aux parlementaires, en particulier ceux qui font partie de la commission de travail sur les langues régionales.

Congrès de l’AIDLCM : le 23è Congrès de l’Association Internationale de Défense des Langues et Cultures Menacées s’est déroulée à Barcelone au début juillet. Le Félibrige y était largement représenté. Conférence sur l’intérêt du bilinguisme à l’école ; colloque sur la situation des langues minoritaires en Europe ; table ronde sur « la globalisation, menace pour les langues minoritaires », ont formé l’essentiel du travail des congressistes.

2è forum des langues de France à Langon : organisé dans le cadre du festival « les nuits atypiques de Langon », ce forum a eu pour principal sujet la proposition de loi sur les langues régionales ; sa nécessité a été proclamée par tous, les participants ont insisté sur les difficultés d’enseignement et de transmission de nos langues régionales.

Un espoir : la Majorale P. Bérengier a noté en lisant le dernier numéro de la revue « langues et cité » que les gens sont généralement indifférents aux paroles d’une chanson chantée en anglais ou dans une langue étrangère, alors qu’ils réagissent, négativement ou positivement, aux paroles des chansons en langues régionales … Pourquoi ? une réflexion a développer ?

Nice française : Le Félibre Marcel Perona fait l’hisorique du rattachement du Comté de Nice à la France depuis la Révolution jusqu’en … 1947, quand furent opérées les dernières rectifications de frontières.

Estivada 2010 : du 27 au 30 juillet s’est déroulé à Rodez ce grand festival de la culture et de langue d’oc. Le Félibrige était présent tout au long de ces journées. Ce fut l’occasion de rencontres, d’échanges, de discussions, d’explications avec des amis qu’on a eu plaisir à revoir, et aussi avec des personnes « étrangères » à notre culture, souvent ignorantes de nos actions, de nos idées. Par ailleurs de remarquables spectacles se sont déroulés qui ont enchantés les dizaines de milliers de personnes qui ont fréquenté ce festival.

Au calendrier

– Fête en hommage à F. Mistral le 11 septembre à Marignane (13) – (04 42 31 11 11)
– Lou Galourin (rassemblement de tambourinaires) à Vidauban (83) le 11 septembre (06 62 26 60 87 – loupichoungreu@yahoo.fr).
– Hommage au Majoural P. Roustan à Puyméras (84) 11 septembre (loubaile@wanadoo.fr)
– Conférence sur Artaleto de Bèu-caire par la Majorale M-N Dupuis à Beaucaire (30), bibliothèque municipale, 11 septembre à 15h (04 66 59 26 98).
– 180ème anniversaire de la naissance de F. Mistral à Maillane (13) le 12 septembre (04 90 95 74 06).
– Centenaire du décès d’A. Vermenouze à Ytrac (15) le 18 septembre (04 71 46 41 37).
– Journée du Patrimoine de la Maintenance d’Auvergne le 19 septembre (04 71 46 41 37).
– Hommage au Maître en Gay-savoir Lucien Duc à Valaurie (26) le 25 septembre (04 75 98 51 28).
– Pélerinage de la Nation Gardiane à Lourdes les 23 et 24 octobre.

LES MAINTENANCES :

-Languedoc :
Programme d’été : différentes manifestations se sont déroulées dans cette Maintenance au cours de l’été qui prouvent la vitalité des félibres du pays.

-Limousin :
Saint-Germain de confolens : Le 6 juillet au cours d’une fête ce village a retrouvé son nom en Limousin : Sent-German-sus Vinanha

-Provence :
Marius André rayé des « Champs elyséens » : au cimetière de Vaugirard (Paris), par une erreur de l’administration, la tombe du Majoral Marius André a été détruite, et ses cendres mis en fosse commune. Une souscription est ouverte pour reconstituer la tombe et la placer dans son village natal de Ste-Cécile (84) – 04 90 30 86 41

Nuit littéraire : elle s’est déroulée à Carqueiranne (83), le 10 juillet une dizaine d’auteurs de langue d’oc ont participé à cette manifestation et lu des extraits de leurs œuvres devant un public nombreux et intéressé.

Escolo de la Targo : tout au long du mois de septembre, cette association organise le festival « les vendanges provençales ». conférences, théâtre, cours de cuisine, animation autour des vieux métiers, repas festif, rien ne manque à ce festival. (04 94 92 74 19 ou 04 94 08 00 98)

40è Concours littéraire de l’Eissame : cette association félibréenne de Salon (13) vous propose de participer à son 40è concours d’écrits en langue d’oc (graphie moderne) ; tous renseignements aux : 04 90 56 33 17 – fadeben@orange.fr

Sauvegarder la mémoire

A Valaurie : le 25 septembre, ce village de la Drôme provençale rendra hommage au félibre, Maître en Gay-savoir, Lucien Duc (1849-1915). Ces cendres rapatriées au village seront déposées au cimetière, son buste sera inauguré, ensuite repas festif et spectacle de danses et musiques traditionnelles.

A Puyméras : le 11 septembre, ce village du Vaucluse rendra hommage au Majoral Paul Roustan (1859-1938), historien et auteur de théâtre. Une conférence sera donnée par M. J-L. Ramel, docteur ès-lettres, une plaque sera inaugurée sur sa maison natale, suivi d’une « bravade » et d’un vin d’honneur.

Un homme du Midi, Albert André : né à Lyon en 1869, ce peintre de grand talent, ami de Renoir, a été conservateur du musée de Bagnols-sur-Cèze (30), grâce à ses relations il a énormément enrichi le musée de Bagnols où on trouve un grand nombre de ses œuvres mais aussi de Matisse, Renoir, Van Dongen, Valtat, d’Espagnat, Signac, Valadon, Marquet, Bonnard, Rodin, … Albert André, un peintre à découvrir.

Expositions

Jours de fête en Provence : aux archives départementales des Bouches-du-Rhône se déroule une exposition remarquable sur ce thème, jusuq’au 23 décembre. Parmi les objets et représentations de ces fêtes on remarquera le magnifique « Rouleau de Monheim », une peinture de 38 m. de long représentant la procession qui s’est déroulée en 1821 pour le centenaire de la fin de la grande peste de Marseille.

Hommage à Mirèio : le 10 juillet a été inaugurée à Maillane une exposition d’aquarelles illustrant 24 passages de Mirèio ; à voir au musée Frédéric Mistral.

Le petit musée de Marcel Cazeau : Marcel Cazeau habite Mouriès, Mèstre d’obro du Félibrige, il a été berger. Comme nombre d’entre eux, il a eu la passion de sculpter le bois, et a constitué petit à petit un musée de ses sculptures, son art est remarquable et vaut bien un détour.

LIBRAIRIE

La reiç de reviure : c’est le nouveau livre de Georges Mauri qui raconte la vie quotidienne dans la campagne auvergnate entre les deux guerres. Ouvrage riche d’une belle écriture, de de sensibilité, de valeurs morales, et aussi d’humour.
-« La reiç de reviure, occitan País Genciana », 360 p, avec photos. Ed. Lo Convise. – 26 €.
-En librairie et : Lo Convise – 9 place de la Paix – 15012 Aurillac cedex. – Tel 04 71 43 16 16. – lo-convise.com

Un chien à qui il ne manque que la parole : Dans une ferme isolée de la montagne varoise s’est déroulé autrefois un drame. La famille n’en parle jamais, mais le chien a tout vu, tout entendu. Un pâtre revient au pays et voudrait savoir …
-« Secrèt de chin » par R. Toscano – ed. Auba novela – 100 p. en 14 x 21 cm. – 12 € envoi compris. Payer et commander à : Auba novela – La Rouguière – 83143 Le Val

Mes proverbes : l’abbé Baldit (1800-1883) a versifié environ 400 proverbes en parler du Gévaudan, un véritable plaisir de lecture qui nous fait connaître les goûts et les gestes des lozériens du 19è s.
-« Mous prouverbes » de J. F. Baldit, ed. Aigo-vivo. 5 €, commander et payer à : Y. Gourgaud – 56 av. du 8 Mai – 30520 Saint Martin de Valgalgues.

Là-haut : après avoir édité un CD sur « le parler de Prelles » (près de Briançon), Michel Pons nous propose le livre contenant les textes de ce CD, témoignage remarquable sur le parler de cette région.
-Eïlamou : livre + CD – prix : 16 € payer et commander à : M. Pons – rue de la Préfecture – 04000 Dignes – tel. 04 92 32 46 72

Mémoires de pauvres : un recueil d’autobiographies en « patois » de gens modestes ayant vécu dans la première moitié du 19è s. entre Rhône et Garonne.
-“Mémoires de pauvres” publié par Ph. Gardy et Ph. Martel – ed. Garae Hesiode – 576 p. – prix : 22 €.

Toute la passion : passion pour les taureaux et chevaux de Camargue, mais aussi du terroir et de la langue. Le Mèstre d’obro Gabriel Brun par une série de textes nous introduit dans l’intimité des camarguais et nous fait mieux comprendre ce pays
-« Pèr la fe di biòu e l’amour de la lengo » par Gabriel Brun – ed. à compte d’auteur – bilingue – 110 p. en 15 x 21 cm. – 16 € envoi compris. Payer et commander à : G. Brun – Corbière – 30200 Aigues-mortes – 04 66 53 72 49 – gb.boca@orange.fr

Ecrits du Rouergue : Le Majoral Zefir Bosc a patiemment et longtemps épluché les archives du Rouergue. Il nous donne le résultat de ses recherches qui prouvent que depuis près de mille ans on écrit en « lengo nostro » dans ce pays. Textes du moyen-age, de la renaissance, de l’époque classique et des auteurs apparus grâce à la renaissance félibréenne.
-« Ecrits en langue d’oc & auteurs occitans du haut-Rouergue » par Zefir Bosc – ed à compte d’auteur – 330 p. en 17 x 24 cm. – 29 € envoi compris – payer et commander à : Zefir Bosc – le bosc nalt – 12140 Espeyrac – Tel 05 65 69 88 14

L’âpre verdeur des légendes : le Majoral Jean-Claude Dugros est devenu ami avec l’ethnologue Claude Seignolle. Il a obtenu l’autorisation de cet ami périgourdin de traduire en langue d’oc une grande partie des contes qu’il a recueilli. Nous disposons ainsi d’un remarquable ensemble de textes de tradition orale enfin publiés dans la langue du pays. Une traduction remarquable où vocabulaire, expressions, tournures de phrase montre la maîtrise du traducteur.
-« l’âpre verdeur des légendes » traduit par J-G. Dugros – Ed. de l’Anguis – 471 p. en 16 x 24 cm. – 30 € envoi compris – à payer et commander à : J-C Dugros – 35 ch. de rosette – 24100 Bergerac – Tel : 05 53 61 32 92 – courriel : jcdugros@orange.fr

Livret de poésie de Jean Ansaldi : 22 poèmes en mentonnais, 2 en rhodanien, 2 en languedocien, où l’auteur montre tout son attachement à une langue qu’il sait une et variée, mais où il veut rendre hommage à son parler natal qu’il a connu avant le français et dont il veut « qu’il garde la tête hors de l’eau »
-« Brandi mentounasc » par J. Ansaldi – Ed. : SAHM – 14,5 € envoi compris – payer et commander à : SAHM – 3 rue Longue – 06500 MENTON – : info@sahm06.com

Résister : Claude Lapeyre, ami de René Char pendant 25 ans, publie les « feuillets d’Hypnos » en provençal. Un tour de force ? pas forcément parce que Claude Lapeyre a remarqué que le provençal est très souvent en filigrane dans le français de Char.
-« Fuiet d’Ipnos » de R. Char, traduit par Cl. Lapeyre – ed. l’aucèu libre – 130 p. en 10 x 17,5 cm. – 12 € + envoi – L’aucèu libre – 18 rue des archives – 75004 Paris – lauceulibre@gmail.com

Un grand colloque : celui qui s’est déroulé à Sète en 2009 au moment de Total festum. Les communications essaient de montrer que la culture latine, méditérranéenne, peut encore apporter des idées et des chemins d’avenir au monde.
-« Actes du colloque : Latinité, méditerranée & Mondialisation culturelle » – ed. CIRDOC – 225 p. en 16 x 24 cm. – à demander à : CIRDOC – 1bis Bd Du Guesclin – BP 180 – 34503 Beziers cedex – 04 67 11 85 10

Provence et Catalogne : Historique des relations entre Provence et Catalogne, récit du voyage effectué par les félibres en octobre 2009 et discours prononcés à cette occasion, récit et analyse du voyage de Mistral et ses amis félibres en 1868 ; cet ouvrage fait le point sur les relations entre les deux pays et les liens qui les unissent.
-« Prouvènço e Catalougno » par J-M. Courbet – ed. Felibrige et Presses du midi – 140 p. en 14,5 x 21,5 cm. – 15 € envoi compris – payer et commander à Felibrige – Parc Jourdan – 8bis Av. J. Ferry – 13100 Aix en Provence

La langue des juifs du Pape : écrit en Yiddish et publié en 1948 aux USA, ce livre vient d’être traduit en français par M. Alessio. Un livre très intéressant qui nous montre la langue des juifs du comtat-venaissin lorsque celui-ci appartenait aux Papes, un livre qui nous montre aussi quels étaient les rapports entre chrétiens et juifs.
-« La langue des Juifs du Pape » par Z. Szajkowski, traduit par M. Alessio : 128 p. en 15 x 22,5 cm. – 22 € envoi compris – Ed. Vent Terral – Pôle d’activité Val 81 – 81340 Valence d’Albigeois – info@vent-terral.com

Pendant la guerre de 14 : un paysan du Comtat-venaissin était aussi photographe. On a retrouvé ses clichés sur l’époque de la guerre de 14. Un témoignage ethnographique, psychologique remarquable et souvent émouvant.
-“Louis Comte – paysan photographe” par Ch. Sylvestre et R. Forniès – ed. du Toulourenc – 80 photos commentées – 160 p. en 21 x 29,7 – 32 € – Ed. du Toulourenc – la poterne – 84390 Brantes – Tel : 04 75 28 29 13 – courriel : editoulourenc@aol.com

Revue d’Aveyron : tous les deux mois « Patrimòni » donne toutes sortes d’articles et informations sur le patrimoine aveyronnais, de plus quelques pages sont rédigées en aveyronnais.
-« Patrimòni » – Camin de Petitous – Ròca Talhada – 12490 Montjaux. – Tél. : 05 65 58 19 82 – patrimoni@wanadoo.fr

Revues félibréennes :
-Lo Bornat : cette revue du Périgord qui a plus de cent ans donne quatre fois par an des informations sur les activités de l’association éponyme, sur l’actualité artistique, littéraire, sur le Félibrige et l’environnement, les traditions …
-« Lo Bornat » – 36 p. en 16 x 21 cm. – 15 € /an – 13 rue Kléber – 24000 Perigueux

-Canta Grelh : revue des rouergat, elle donne, tous les 3 mois, des informations sur l’actualité mais surtout des textes en prose et en vers, des contes ou des études, tout cela en rouergat.
-« Canta Grelh » – 32 p. en 15 x 21 cm. – 17 € /an – Souloumiac – 12270 La Fouillade

Cet article a été publié par

Agenda

< 2019 >
Décembre
LMMJVSD
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
© Le Felibrige Tous Droits réservés | Réalisation Dream Media® 2016 - Mentions légales et crédits