la Revisto : N° 258

Lou Felibrige – la Revisto : N° 258 – mai – juin 2009

Vous pouvez commander la revue du Félibrige : « Lou Felibrige » à : Felibrige – Parc Jourdan – 8 bis Av. J. Ferry – 13100 Aix en Provence – Prix : 4 euros ; Abonnez vous pour : 1 an – 6 numéros : 22,50 euros. Établissez un chèque à l’ordre de : Felibrige. Pour vous abonner, il n’est pas nécessaire d’être membre du Félibrige. Courriel : contact@felibrige.org – Visitez notre site : www.felibrige.org

Résumé des articles dont nous rappelons qu’ils sont entièrement écrits en langue d’Oc.

Editorial : Le Capoulier, M. Jacques Mouttet lors de la commémoration, à Maillane du décès de Frederic Mistral, le 25 mars, rappelle l’importance de Mirèio pour les félibres, alors que les fêtes de son cent-cinquantenaire sont achevées. Il pose la question de savoir si les conseils regionaux nouvellement élus auront le courage de faire respecter notre patrimoine matériel, immatériel et moral, est-ce qu’ils inciteront à apprendre nos histoires et nos langues régionales ? Enfin il rappelle la mémoire de Joseph d’Arbaud qui fut un ardent promoteur d’un véritable régionalisme et un défenseur de la nature avant l’heure.

LES NOUVELLES :

Musée arlaten – Palais du Félibrige : Le 2 juin prochain, à Arles, à la chapelle de la charité, sera présenté le projet accepté de rénovation et mise aux normes du Museon arlaten. Cette présentation sera faite par le Président du Conseil Génral des Bouches-du-Rhône, M. J-Noël Guerini, qui a engagé 30 millions d’euros pour ces travaux, il s’agit d’en faire un musée très moderne tout en conservant tout le côté traditionnel.

Que signifie être étranger ? : Paul Granell, éditeur de livres en provençal, a vécu plus de vingt ans loin de France, en Asie, en Afrique, dans les îles du Pacifique. Il nous fait part de son expérience, de ce qu’il a ressenti tout au long de ses séjours dans différents pays. Il sait ce que veut dire faire partie d’une minorité, celle des blancs lorsqu’il sont dans un pays lointain. Il sait aussi ce que veut dire se sentir étranger dans son propre pays, « colonisé » ; et dans tout cela il y a le rôle de la langue comme signe d’identité ; langue qui souvent au contact des autres peut se transformer, se renouveler.

Les oiseaux dans « Miounèlo » de Jean-Marie Gaston : Le Majoral Lafon nous présente la première partie d’une étude sur ce thème très important dans « Miounelo ». Dans cette épopée inspirée de « Mireille » et « Béline », J-M. Gaston se sert de différentes espèces d’oiseaux pour faire des comparaisons avec des situations ou des actions : le verdier, la huppe, la chevêche ou même l’aigle ; l’étourneau, le chardonneret ou le pic-vert sont présents et bien d’autres encore, ils servent sans cesse de comparaison pour les sentiments ou les actions humaines. (à suivre)

La quadrature de la langue, ou « ils ont pêté les plombs » : Un Majoral fait part de ses réflexions à propos des controverses au sujet de la langue qui agitent certains. Il déplore qu’on se querelle sur des définitions au sujet de notre langue. Il estime qu’il vaudrait mieux se préoccuper de trouver les moyens nécessaires à la transmission de nos parlers aux générations qui viennent. Il fait remarquer aussi le danger de relier langue et identité, ce qui peut conduire à des dérives regrettables. Il aborde aussi le problème de la graphie, chacune a ses avantages et ses inconvénients, à son avis l’orthographe doit autant que possible s’adapter au parler de chaque pays.

Auguste Chabaud : La Majorale Berengier nous présente, à Graveson, dans les Bouches-du-Rhône, le musée consacré au peintre Auguste Chabaud, de renommée internationale. Etudiant aux Beaux-arts de Paris, marqué par Derain et Matisse, il est un des créateurs du Fauvisme. Peintre de la Provence, de la couleur forte et de la lumière, il a aussi écrit des poèmes en provençal. On peut regretter que parmi les 10 000 visiteurs annuels du musée, il n’y ait pas plus de provençaux !

Le premier vol de l’hydravion : Le Majoral Durand rappelle que le 28 mars 1910 s’envolait le premier hydravion « le canard » aux mains de l’ingénieur marseillais Henri Fabre. Ce premier hydravion fit un vol de 800 m. à 5 ou 6 mètres au-dessus de l’Etang de Berre. Décédé à 101 an, en 1984, Henri Fabre a pu rencontrer Alexei Leonov, le premier piéton de l’espace ! Son hydravion est visible à l’aéroport « Joseph Roumanille » de Marseille-Marignane.

Navigation en Méditérranée : La Majorale Berengier nous informe qu’on a découvert en Crète des outils de pierre datant de 130 000 ans. La Crète était déjà une île à cette époque, donc des hommes, différents de l’Homo sapiens pas encore apparu, ont dû naviguer en ce temps-là. Ceci modifie sensiblement les connaissances qu’on avait sur l’apparition de la navigation.

Le premier mai : le Majoral Rousset nous rappelle les origines de la fête du premier mai. A l’époque romaine on fêtait Maia, la mère nourricière et les celtes fêtaient le début du premier semestre de l’année, il rappelle la coutume de la Belle-de-mai, et celle de planter un arbre devant certaines maisons. Déjà les greco-romains estimaient qu’il ne fallait s’approcher des femmes ce mois-là ; les chrétiens consacrèrent ce mois mai à la vierge Marie et conseillèrent de ne pas s’y marier.

LES NOUVELLES

Agenda du Capoulié : du 23 février au 17 avril, le Capoulié Jacques Mouttet a participé à une dizaine de manifestations, célébrations, réunions de travail, des Saintes-Maries à Aurillac, de Lunel à Manosque.
De très nombreux Majoraux ont participé à quelques autres manifestations, réunions, célébrations.

ACTUALITÉ

Littérature provençale et Japon : Le 9 mars à la société académique « Académis d’Aix » le professeur Hirotaka Ogura fit une communication sur « la réception de la littérature provençale au Japon ». Dès 1895 les japonnais découvrent le poète provençal Anselme Mathieu et en 1905 c’est le tour de Mistral et Théodore Aubanel.

A l’orée des beaux jours : Le Majoral Raynal nous rapporte qu’au début avril s’est déroulé à Montpellier un colloque sur l’influence des troubadours dans la littérature d’oc contemporaine. A été rappelé l’immense rôle des troubadours dans le renouveau de la littérature européenne au moyen-age. Cette influence des troubadours s’est poursuivie jusqu’à nous et continue encore avec la reprise de grands thèmes comme le respect de la femme, l’amour courtois, mais aussi les relations avec les autres littératures d’Europe. René Nelli a été un de ceux qui ont été le plus marqué par les troubadours.

Maillane – une école bilingue : Mme Cornillon, maire de Maillane a annoncé le 25 mars, jour anniversaire du décés de Frederic Mistral, qu’une école publique bilingue se met en place à Maillane, le provençal y sera langue enseignée et enseignante, les enseignants de l’école ont suivi des formations pour cela et se sont montrés enthousiastes.

Le Musée se promène … : Le Museon arlaten propose une journée à Allauch le 29 mai, près de Marseille, consacrée à la fête de la St Eloi, en soirée spectacle sur le thème de St Eloi proposé par Guylaine Renaud et Michel Montanaro.
-A Maillane le 15 juillet, est proposée une « ethno-randonnée » autour de Mireille de Mistral et de Gounod, en liaison avec les Chorégies d’Orange. Renseignemenrts au : 04 90 93 58 11

« Sons du sud » – 25ème festival du tambourin : Les 25, 26 et 27 juin, pour ses 25 ans d’existence, le Festival du tambourin organisé par l’Escolo felibrenco Li Venturié, à Aix, devient « Sons du sud » encore mieux tourné vers l’avenir et la modernité. Au programme Moussu T e lei jovènts, Balèti avec Lo cepon ainsi que Escapado, animation par Li farandoulaire sestian. Renseignements aux : 09 79 73 34 62 ou 08 92 68 36 22

Au calendrier

– Santo-Estello de Castillonès – Congrès-festival du Félibrige : 21, 22, 23, 24 et 25 mai. Tel : 05 53 36 87 44
– Felibrée de Sceaux : 4, 5 et 6 juin. Tel : 01 41 13 32 52
– Hommage au Majoral Pierre Causse à N-D de Prime Combe – 11 juin 18h 30
– Felibrée du Bournat du Perigord à Mountignac : 3 et 4 juillet. Tel : 05 53 07 12 12
– Le Càrri de Mazan (84), fête traditionnelle exceptionnelle, 18 de juillet. Tel : 04 90 69 73 15
– Estivada de Rodez : 22 au 25 juillet
– Stage d’initiation à la langue d’oc/Limousin à Correze, 20, 21 22 août. Tel : 04 72 18 96 84

LES MAINTENANCES :

Auvergne
-Remise de la cigale d’or au Majoral Noël Lafon : Devant quelques 200 personnes, elle lui a été remise par le Capoulier Jacques Mouttet le 6 mars à Eytrac, en Auvergne, symboliquement dans le village du poète Vermenouze. Le Capoulier a loué les qualités du nouveau Majoral : écrivain, chercheur, conférencier, animateur, responsable de revue, musicien …
-La cérémonie s’est terminée par de nombreux discours d’hommage, et une animation par les groupes : Escolo Terradour flouricat et Lou Bouscas.

Guyenne-Périgord :
-Assemblée générale : elle s’est déroulée pour la première fois en Lot et Garonne, à Castillonès. Différentes manifestations auquelles ont participé les félibres de la maintenance, ou qu’ils ont organisé, ont marqué l’année écoulée : colloque à Langon , felibrée du Bornat, journée de la culture d’oc à Bergerac, manifestation de Carcassonne, colloque à la Sorbonne, Amassada d’Aquitaine, soirée de théâtre, édition.

Languedoc :
-Stage de formation d’enseignants : une vingtaine de félibres venus des deux rives du Rhône ont participé à une journée de formation à l’enseignement à Nîmes sous la direction de l’ex-Capoulier Pierre Fabre et de son épouse : Stratégie et organisation, apprendre la grammaire d’une façon ludique, quelquefois comique, passage facile de l’oral à l’écrit sans se servir de l’éternelle lecture et traduction.

Festival du film de « bouvine » : Il s’est déroulé, fin février, à St Julien de Malgouirès . Nombreux film dont un en particulier : « Souvenirs d’enfance » présenté par le cercle de Langue d’oc d’Aigues-mortes. Le lendemain hommage à Fanfonne Guillerme avec le film « la dame des gardians » sur la vie de cette manadière.

Assemblée générale de la Maintenance : Elle s’est déroulée à Bagnols s/Cèze. Riche rapport d’activité avec participation à toutes sortes de rassemblements, de fêtes, de célébrations. La Majorale-Sendi, Mme Dupuis, insiste sur le fait que les félibres doivent avoir conscience du patrimoine que représentent la langue et la culture d’oc, il faut être tolérant et défendre la diversité. Les projets ne manquent pas : hommage à Jeanne Barthès, participation à l’Estivada, à Total festum, fête des parlers du Gard, du Grelh roergàs, et à nouveau un stage de formation d’enseignants.

Le bois des félibres : Le 17 avril, à St Saturnin de Lucian, près de Clermont-l’Hérault, a été inauguré un sentier de grande randonnée passant par le bois des félibres, où ont été plantés autant d’arbres qu’il y eut de félibres morts à la guerre de 14. Ce terrain appartenait à la famille du poète Max Rouquette. Un panneau d’information explique aux passants ce qu’est le Félibrige, ce qu’est le bois des félibres. Merci à la Communauté de communes de la Haute vallée de l’Hérault d’avoir pris cette initiative.

Deuil : Armand Brunel, Cabiscòu de l’Escolo de la Tour magno, vient de décéder. Felibre depuis 1981, Mèstre d’obro depuis 1993. C’était un homme discret mais déterminé, passionné et franc. On se souviendra de sa gentillesse, de sa culture, de son esprit subtil et de l’amour pour son village natal et le Pont du Gard.

Limousin :
-Pour la langue d’oc du Limousin : A la maison de pays La Lemosina de Saint-Auvent, un atelier de langue d’oc-limousine se déroule chaque mardi pour 2 niveaux de connaissances ; atelier de conte, atelier de chant. Par ailleurs il y a un cours d’initiation à la langue dans les écoles primaires de la vallée de la Gore. Des fiches à thème en français et limousin sont en ligne sur le site www.maisondepays.org De plus à l’initiative du Sendi Paul Valière, un autre cours de langue a été créé pour les félibres, il est animé par le Majoral Ducourtieux pour une vingtaine de participants.

Provence :
-Remise de la cigale d’or au Majoral Serge Bec : Le 10 avril, à Apt, le Capoulier Jacques Mouttet épinglait la cigalo d’or de Majoral au revers de la veste du nouveau Majoral Serge Bec, devant quelques 250 personnes. Le Capoulier louait ses qualités de grand poète d’oc, puis disait : « L’avenir et la jeunesse ont besoin de de l’apaisement que vous portez, ils ont besoin d’un soutien comme vous, ils ont besoin de sage comme vous, qui valorisent l’héritage, qui ont le savoir et la connaissance … ». De nombreux éloges et témoignages d’amitié lui furent donnés par un grand nombre de personnes.

Assemblée Générale de la Maintenance : Elle s’est déroulée à Manosque le 17 mars en présence d’un très grand nombre de participants. Rapports moral, d’activité et financier ont montré la bonne santé de la Maintenance. Des activités à venir ont été données : école bilingue de Maillane, opéra Mireille au théâtre antique d’Orange, Festamb d’aix devient « sons du sud », l’initiation au provençal dans les écoles est menacé mais on peut tourner la difficulté en faisant une intiation aux arts et traditions populaires, création envisagée par le Conseil Régional d’un Conseil pour la culture et la langue d’oc, démarrage prochain des travaux de rénovation du Musée arlaten, soutien à l’association Prouvençau lengo vivo qui organise des stages d’immersion dans le provençal sur 5 jours.

Nans les pins : la Médiathèque de ce village du Var, a reçu le nom d’un félibre local, Maurice Bourgogne. Il fut assureur, capitaine pendant la guerre de 14, randonneur, spéléologue, dessinateur, conférencier et poète en provençal. Un cahier documentaire vient d’être publié pour lui rendre hommage, par l’association de Nans : Culture, patrimoine et rtradition.

La Targo – studio de cinéma : Une étudiante, dans le cadre de ses études a dû réaliser un film de 15 min. sur le dernier procès de sorcellerie qui s’est déroulé dans le Var au moyen-age. Il fallait que les acteurs parlent provençal, c’est donc l’escolo félibréenne de La Targo, de Toulon, qui a fourni costumes, locaux et … acteurs pour ce film original.

30 ans pour la Provence avec li Reguignaire dóu Luberoun : Cette association de Pertuis, menée par la Majorale Occelli a fêté ses trente ans d’existence : marché paysans, tambourinaire, défilé en ville, danses traditionnelles, concours de vitrine, repas de fête et cuvée spéciale, rien ne manquait à ce bel anniversaire.

LIBRAIRIE

Etienne Roux récompensé : le prix Jauffre Rudel est allé au recueil de nouvelles « lo Pont » écrit par Etienne Roux. Sa langue d’oc parle d’un univers cynique et fantastique, contemporain ou futur avec une langue simple et riche.
-« Lo Pont » par Estève Roux – 13 euros – commander à Novelum-IEO 24, – Centre social et culturel, 95 route de Bordeaux – 24420 Marsac sur l’Isle Tel : 05.53.08.76.50. corriel : ieo24@ieo-oc.org

Langues de France : Le 24 juillet dernier se déroulait un grand colloque sur « les langues de France » à Langon, ville de la député Martine Faure, présidente de la commission parlementaire sur les langues régionales. Aujourd’hui paraissent les actes de ce colloque qui donnent un bel aperçu sur la situation (peu reluisante !) des langues régionales de France.
-« Langues de France – actes du forum des langues de France » – Ed le castor astral et Nuits atypiques – 200 p. en 14 x 21 cm. – 22 € franco – chèque à : Nuits atypiques – commander à : Nuits atypiques – Mairie – 33210 Langon

Le provençal varois : Le Majoral Jean-Luc Domenge a tiré des archives de la ville de Draguignan un manuscrit, presque inconnu, d’Eugène Garcin « la robinsonne provençale ». Il publie cette œuvre, dont l’intrigue ne présente guère d’intérêt, mais qui est un témoignage remarquable sur le provençal varois du milieu du 19è siècle, avant la normalisation félibréenne de l’écriture de la langue. Le Majoral Domenge a joint à cet ouvrage un remarquable travail d’étude linguistique pour montrer toute l’originalité du parler varois de cette époque.
-« La Roubinsouno prouvençalo » par Etienne Garcin – Ed. A.V.E.P – 340 p. en 15 x 21 cm. – 34 € franco – chèque à : A.V.E.P. – commander à : A.V.E.P. – 57 rue de la république – 83210 La Farlède

Mireille sans fin : A la Santo-Estello de Salon en 2009 s’est déroulé un grand colloque international sur Mirèio. Aujourd’hui les actes de ce colloque sont publiés. Ils apportent un éclairage intéressant sur les échos de l’œuvre magistrale de Mistral tant dans les pays d’oc qu’à l’étranger.
-« Mirèio, un argument pour le Félibrige, une œuvre universelle » Actes du colloque de la Santo-Estello de Salon – 2009 – Felibrige edicioun – 110 p. en 15 x 21 cm. – 7 € franco – chèque à Felibrige – commander à : Felibrige – Parc Jourdan – 8 bis Av. J. Ferry – 13100 Aix en Provence

Armana 2010 : L’Armana prouvençau pour 2010 est paru avec ses poèmes, ses contes, ses documents. Une publication qui porte allègrement ses 156 ans et régale toujours autant les lecteurs.
« Armana prouvençau 2010 » – Ed. Mantenènço de Prouvènço dóu Felibrige – 120 p. en 13 x 19 cm. – 12,22 € franco – chèque à : Felibrige Provence – commander à Mme Brigitte Dempton, appart. 53 – 5 allée de Provence – 04100 Manosque

Histoire romaine : Saint-Paul 3 châteaux en Drôme provençale n’a pas de monument romain vraiment remarquable, mais un monument décrit cette ville à l’époque romaine, il s’agit d’un Atlas topographique de la ville à l’époque roumaine ; un ouvrage qui sort vraiment de l’ordinaire.
« Atlas topographique – Saint-Paul trois châteaux dans l’antiquité » sous la direction de Mylène Lert – Ed. Revue archéologique de Narbonnaise – 210 p. en 21 x 43 cm. – 65 €. + frais d’envoi – commander à : Musée de Saint-Paul – pl. Castellane – 26130 Saint-Paul trois châteaux – Tel : 04 75 96 92 48 – contact@musat.fr

L’identité : on parle et on déparle sur l’identité. Existe-t-il une identité occitane ? provençale ? Un écrivain nous livre ses réflexions sur la question en s’appuyant sur de grands auteurs anciens ou modernes. Réglant ses comptes avec la société uniformisatrice et individualiste actuelle, il nous donne des pistes très intéressantes sur les raisons d’un sentiment d’identité.
-« A la recèrca de l’identitat occitana – fabulacions » par Pierre Pessemesse – Ed. ADEO – 60 p. en 14 x 21 cm. – 6,10 € – chèque à A.D.E.O. – à commander à ADEO – BP 28 – 81370 Saint-Sulpice

« Lo Pastre » de Han Schoock
-Après « Glandage-Moskwa 41 », Han Shoock revient en Dauphiné nous raconter des épisodes de la vie d’un des derniers bergers qui essaient de survivre et en même temps de sauver un art de vivre et une culture, ils sont confronté à un monde qui les marginalise, sans compter le retour des loups.
-68 p. en 14 x 21 cm. – bilingue oc/français – 15€ franco – Chèque à Han Schoock. – Commander à : Han Schook – Maanzaaderf 12 – 1112JM Diemen – Pays-Bas – Han_schoock@yahoo.com

Le roman et la région : en 2007 à l’occasion du centenaire du décès d’Eugène Le Roy, s’est tenu un colloque à Périgueux. Les actes de ce colloque sont aujourd’hui publiés, ils posent les questions et rapportent des échanges pour comprendre la désaffection pour le roman régionaliste qui a tenu une si grande place autrefois. En langue d’oc le roman se situant en région ne date guère que des années 1950, nombreux sont les auteurs dont on parle dans ce colloque.
-« Le Roman et la Région – actes dau collòqui de Perigüers 19-21 janvier 2007 » pèr Joëlle Chevé e Francis Lacoste, Ed. La Lauze, 2009, – 260 pajo – 25 €.

RAPPEL : Castillonès : Le Congrès de la Sainte-Estelle se déroulera pour Pentecôte, du 21 au 25 ami, à Castillonès, une petite ville du Lot et Garonne, une « bastide » créée en 1259 par Alphonse de Poitiers. Les réunions de travail des félibres alterneront avec les évènements festifs ; les non félibres peuvent s’inscrire pour assister à ces évènements festifs.
-Le programme est donné en totalité. http://www.felibrige.org

Cet article a été publié par

Agenda

< 2019 >
Décembre
LMMJVSD
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
© Le Felibrige Tous Droits réservés | Réalisation Dream Media® 2016 - Mentions légales et crédits