Lou Felibrige – la Revisto : N° 256

Lou Felibrige – la Revisto : N° 256 – janvier – février 2009

La revue du Félibrige : « Lou Felibrige » peut être commandée à : -Felibrige – Parc Jourdan – 8 bis Av. J. Ferry – 13100 Aix en Provence – Prix : 4 euros ; Abonnement : 1 an – 6 numéros : 22,50 euros. Établir un chèque à l’ordre de : Felibrige. Pour s’abonner, il n’est pas nécessaire d’être membre du Félibrige. Courriel : contact@felibrige.org Visitez notre site : www.felibrige.org

Résumé des articles dont nous rappelons qu’ils sont entièrement écrits en langue d’Oc.

Editorial : Le Capoulier, M. Jacques Mouttet présente ses vœux pour la nouvelle année. Il remercie tous ceux qui ont si bien célébré le cent-cinquantième anniversaire de Mirèio et remarque que 2010 est le cent-cinqunatième anniversaire de « la Mióugrano entre-duberto » d’Aubanel. Il est heureux de présenter la revue dans un format plus grand avec des photos en couleur. Il rappelle que le prochain congrès de la Santo-Estello se déroulera à Castillonès.

La réussite de Carcassonne : Plus de 20 000 personnes se sont rassemblées à Carcassonne le 24 octobre pour demander des droits et des moyens en faveur du patrimoine que représente notre langue d’Oc, pour pouvoir assurer sa transmission et son avenir. Les félibres y sont venus très nombreux et ont amené avec eux beaucoup de sympathisants. Maintenant il faut rester mobilisé jusqu’à ce que les parlementaires aient voté une loi en faveur des langues régionales.

Transmission naturelle de la langue : sur ce thème un congrès s’est tenu les 21 & 22 novembre à Tarbes. Des participants et … des auditeurs étaient venus de nombreux pays d’Europe. On a remarqué qu’une et même deux générations ont cessé de transmettre la langue naturellement à leurs descendants, pourtant cette transmission est une excellente chose pour que les personnes aient des racines, se sentent bien y compris physiquement. Tout n’est pas perdu, certains ont malgré tout reçu leur langue régionale dans leurs familles et recommencent à la transmettre.

Congrès de l’AELOC : l’Association des Enseignants de Langue d’OC s’est réunie à La Fare les oliviers le 7 novembre. Le thème était « la langue d’oc et l’école républicaine ». Les divers intervenants ont fait le point sur l’histoire de l’enseignement de la langue d’oc dans l’enseignement public, ont fait état des problèmes et difficultés pour intégrer un enseignement de la langue d’oc dans les établissements publics ; enfin il s’est parlé des textes officiels, nombreux et compliqués, qui règlementent cet enseignement.

Convention de partenariat en région Midi-Pyrénées : La Région Midi-Pyrénées a signé une convention avec l’Académie de Toulouse et la direction régionale de l’agriculture pour 6 ans afin d’aider et promouvoir l’enseignement de la langue d’oc en Midi-Pyrénées. Des moyens matériels et financiers seront mis à disposition : informations, diffusion, éditions, sites bilingues, animations pédagogiques …

… Et en Languedoc-Roussillon : le 14 décembre, une convention du même type que la précédente, sensiblement dans les mêmes termes, a été signée entre la Région Languedoc-Roussillon et l’Académie de Montpellier. Cette convention s’applique pour la langue d’oc et pour le catalan (Pyrénées-orientales).
-Dans la Région Provence, on attend … !

Pour St François : La Majorale Bérengier rappelle, en ces temps de noël, que la première crèche fut réalisée à Greccio en 1223 par Saint François d’Assise.

LES NOUVELLES :

Agenda du Capoulié : du 19 octobre au 15 décembre, le Capoulié Jacques Mouttet a participé à une vingtaine de manifestations, célébrations, réunions de travail, de Carcassonne à Castillonès, de Limoux à Limoges en passant par Avignon et Arles.
-De très nombreux Majoraux ont participé à une douzaine d’autres manifestations, réunions, célébrations.

ACTUALITÉS :

Fermeture du musée Arlaten : le 25 octobre, le musée arlaten a été officiellement fermé pour quatre ans lors d’une réunion très émouvante. Cette fermeture est due aux travaux de rénovation et de mise aux normes actuelles de sécurité.

Parchemins … !
-Le 11 décembre M. Pierre Testa, auteur du magnifique roman « Fine et César » obtenait à l’université de Montpellier, son doctorat de langue d’oc en soutenant une thèse sur Désiré Suou, écrivain méconnu de la région de Draguignan qui a pourtant écrit une très grande œuvre en provençal.

Le 17 décembre, M. Laurent Revest obtenait à l’Université de Nice, son doctorat de langue d’oc en soutenant une thèse sur les parlers de langue d’oc des Alpes afin de définir ce qu’on appelle « l’alpin ».
Le Félibrige les félicite tous deux chaleureusement.

Mémoire universitaire :
-Mademoiselle Alexandra Michel, étudiante en histoire de l’art, a écrit un mémoire universitaire sur le château de La Barben ; on a noté avec beaucoup d’intérêt et de reconnaissance que ce Mémoire est dédié au Félibrige.

Le Midi en images :
-L’association « les amis de la télé » organise son festival de la vidéo les 30 et 31 janvier à Saint-Gervasy sur le thème « le Midi en images » ; les vidéos peuvent durer 3 à 12 minutes. Tous renseignements auprès de « les amis de la télé » 3, rue de La Madone – 30 320 Sant Gervasy – tél : 06 85 45 12 95

LES MAINTENANCES :

Guyenne-Périgord :
-Année d’anniversaires : « las belutas dau canton » ont fêté leurs 25 ans, « los gentes goiats dau Perigord » leurs 20 ans et « los crocants d’Escornabiòu » leurs 40 ans. De belles manifestations se sont déroulées à chaque occasion avec la confiance dans l’avenir !
-Assemblées Générales : 27 novembre pour « los crocants d’Escarnobiòu » ; 29 novembre pour « l’amicala dels rotinaires » ; 9 décembre pour « las cigalas de La Força » et le 13 décembre pour « las belhas de Brageirac ».
-« Lo Bornat » et « las belutas dau canton » feront leurs Assemblées générales en janvier 2010.

Prix Jaufre Rudel : ce prix a été attribué à Etienne Roux pour son œuvre « lo Pont ».

De la soirée « Mémoire du bois » à la « Fête de la truffe » : A Champs romain le 20 novembre grande manifestation autour du bois : expositions de peintures et photos, œuvres de luthiers, conteurs chanteurs et musiciens, exposés sur les charbonnières, sur la grande époque des forges du Périgord qui utilisaient le bois …
-Par ailleurs le 12 décembre à Sainte-croix de Mareuil se déroulait la « fête de la truffe du terroir et de la langue occitane » qui redinamise la production de la truffe en Périgord.

Languedoc :
-Escolo dóu Vidourle : les membres de l’Escolo ont visité les ateliers du journal Midi Libre, de nuit, au moment où se fabrique le journal, impressionnant ! Le 5 novembre cette association a tenu son assemblée générale, M. Ivan Plantier a été réélu Cabiscòu, l’Escolo compte 135 membres.
-Cercle de Langue d’oc du canton d’Aigues-mortes : l’année « Mirèio » a été célébrée par une conférence et un film. Par ailleurs le Cercle a créé un « café provençal » où chaque mois les gens se réunissent pour parler, conter, chanter sur un rhème prévu à l’avance.
-Païs nostre : à Bagnols sur Cèze, la cigale d’argent de Mèstre d’obro a été remise le 20 octobre à Mme Renée Roger. Une soirée autour des traditions de noël s’est déroulée le 7 décembre.
-La Tour magno : le 12 décembre, belle soirée autour des traditions de noël.
-Nacioun gardiano : la Nacioun était présente à Vendargues à l’occasion de la 20è exposition de santons. A cette occasion était présentée une exposition d’objets costumes et outils en hommage aux différents manadiers et capitaines de la Nacioun : Baroncelli, Aubanel, Reynaud, Fourneau, Blatière, d’Arbaud, Théron …

Limousin :
-Echos : Le 13 novembre, belle fin de l’année Mirèio avec conférence, chants et remise d’un exemplaire de « Mirèio » à chaque élève apprenant le limousin au collège Leonard Limousin de Limoges. Le 20 novembre à Limoges conférence de l’ex Capoulié Pierre Fabre sur Mirèio et exposition sur les traductions de cette œuvre en langues étrangères.
Les membres de l’escola Albert Pestor ont passé 10 jours du 26 octobre au 5 novembre au Japon pour représenter la France et … les pays d’oc ; ils ont assuré 14 représentations de danses et chants traditionnels ; ce fut une vraie découverte, d’une culture différente, pleine de surprises.
Escolo «’Chabatz d’entrar » : beau succès pour le stage d’été de langue d’oc-limousin à Corrèze avec cours de langue mais aussi soirées festives ; dès à présent on peut s’inscrire pour le stage 2010 en téléphonant au 04 72 18 96 84.
-Le 13 février 2010, à Paris, avec les amis de la langue d’oc, une après-midi sera organisée (30 rue Caumartin) avec conférences sur Mistral, sur les média, sur les parlers …

Provence :
-Un beau colloque sur Mirèio : à Avignon, à l’initiative du Flourège, le 21 novembre se déroulait un colloque réunissant le félibre Yves Gourgaud, les majorales Pierrette Bérengier et Marie-Noëlle Dupuis, le professeur Henri Moucadel. Chacun s’attachant à nous éclairer sur un aspect ou un autre de cette œuvre si célèbre de Frédéric Mistral.
-Roquebrune sur Argens : à l’initiative des félibres du pays et du Majoral Pierre Imbert, une plaque « plaço dei felibre » a été inaugurée le 5 décembre, bien en vue puisqu’elle se trouve sur la place du marché !
Cotignac : le cognassier et le coing, son fruit, sont un peu négligés aujourd’hui. Pour cette raison un « comité du coing » s’est créé en 2002 pour remttre en honneur cette culture et les produits dérivés du coing. Une plantation d’une dizaine d’hectares est en cours de réalisartion et une fête du coing se déroule chaque premier dimanche d’octobre.
Hommage à Emile Ripert : Le 25 novembre à La Ciotat, à l’inititive de sa petite-fille Véronique, a été inaugurée une exposition en l’honneur du Majoral Emile Ripert ; une conférence a été donnée par le Professeur Pierre Benedetto et la pièce « la Marseillaise » d’Emile Ripert a été représentée.
-Nouvelles du « Pichoun grèu » : A Vidauban, cette association a réuni plus de 150 personnes à l’occasion du « Gros souper » avec des convives venus de … 3 continents ! Le repas a été suivi d’une animation avec les enfants, des contes, des chants.

LIBRAIRIE

En 1859 les lettres reçues par Mistral
-Le professeur Henri Moucadel a fouillé dans les archives pour retrouver les lettres reçues par Mistral à l’époque de la parution de Mirèio. Lettres d’amis, de personnalités, de particuliers qui disent leur admiration pour cette grande œuvre.
-« Dans la boîte aux lettres de l’auteur de Mirèio – lettres reçues en 1859 par Frédéric Mistral » – commenté par H. Moucadel – chez l’auteur – 230 p. en 15 x 21 cm. – 18 € port compris – chèque à M. Henri Moucadel – commander à : M. Henri Moucadel – quartier des tamarisses – 13910 Maillane

Endacòm mai / ailleurs
-Premier recueil de poésies de Brigitte Miremont, petite-fille du Majoral Miremont. Poèmes enracinés dans la vie quotidienne, pleins de sensibilité et de richesse intérieure.
-Commander à Maintenance de Guyenne-Perigord – 26 rue Ambroise Paré – 24100 Bergerac. – tel: 05 53 07 12 12

Dictionnaire d’ancien auvergnat
-Un dictionnaire établi d’après des écrits datant de 1340 à 1540. L’auteur est Philippe Olivier – ed. Max Niemeyer, Tübingen (ISBN 978-3-484-52349-4)

Anthologie des troubadours de Haute-Loire
-Pierre Cardinal bien sûr, mais aussi : Garin le Brun, Guilhèm de Saint-Didièr, Ponç de Capdòlh, Perdigon, Gaucerant de Saint-Didièr se sont illustré par leurs poésies au moyen-age. Roger Teulat a écrit un ouvrage pour rappeler les personnages et leurs œuvres.
-Anthologie des Troubadours de la Haute-Loire, per Roger Teulat. – Ed. Lo Convise, 9 place de la Paix – 15012 Aurillac cedex. 208 p. – 21 € envoi compris

Le cognassier en poèmes
-Histoire, caractéristiques, usages du cognassier et du coing, mis en poèmes. Une œuvre originale du Majoral René Raybaud.
-« lou coudounié » par René Raybaud – chez l’auteur – 40 p. en 15 x 21cm. – 6 € envoi compris – chèque à l’ordre de l’auteur : lou grand jas – Rte du château – 83470 Seillons source d’Argens

Crèches et santons
-Ballades dans toute la Provence, découpés en plusieurs intinéraires, dans les églises, chez les particuliers, dans les musées, à la découverte des crèches et des santons, souvent anciens et généralement très beaux.
-« Tresors des crèches et santons de Provence » par Françoise Delesty – ed. Etudes et communications editions – 190 p. en 22 x 26 cm. – 27 €

Mistral et l’Amérique
-Dés la parution de Mirèio en 1859, des traductions, en anglais en particulier, ont fait connaître Mistral aux Etats-Unis. De nombreux américains se sont intéressés au provençal jusqu’à nos jours, y compris le Président Théodore Roosevelt qui entra en correspondance avec Mistral.
-« Mistral et les Etats-unis d’Amérique » par M. et S. Payet – Ed. Espace culture et tourisme eyraguais – 30 p. en 21 x 29, 7 cm. – 6,5 € – chèque à : CREDDO – Commander à CREDDO – 12 Av. A. Chabaud – 13690 Graveson
-L’Histoire de Manosque peinte
-Une histoire de Manosque illustrée par les magnifiques dessins de Louis Denis-Valverane, accompagnée de textes écrits par différents membres de l’association Rode Osco Manosco.
-« Entre histoire et mémoire » : Edicioun : Rode Osco Manosco – 80 p. en 24,5 x 37 cm. – 30 €, port compris – chèque à Rode Osco Manosco – Commander à : Rode Osco Manosco – maison des associations – Bd du temps perdu – 04100 Manosque

Enseignement des langues régionales
-Actes du colloque de la FLAREP qui s’est déroulé à Sainte-Affrique en 2008. On y trouve toutes les interventions d’élus, de responsables syndicaux, d’enseignants, de spécialistes sur l’enseignement des langues régionales.
-« Les langues régionales à l’école publique » – Ed par CREO-Lengadò et FELCO – 220 p. en 15 x 21 cm. – 15 € port compris – chèque à : CREO-Lengadòc – commander à : CREO-Lengadòc – CRDP – allée de la citadelle – 34064 Montpellier Cedex 2

Tango en Rouergue
-Un roman qui nous parle des rouergats qui se sont expatriés en Argentine et qui sont quelquefois en mal d’identité.
-« Tango d’estiu en Roergue » par Serge Gairal – ed . Grelh roergàs – 210 p. en 15 x 21 cm. – 20 € port compris – chèque à Grelh roergàs – commander à : Grelh roergàs – 1, rue G. Sand ; Bel air III ; 12850 Onet le château.

Rire dans le Lot
-Recueil d’histoires amusantes comme on les racontait dans les veillées d’autrefois, retour un peu nostalgique d’un homme longtemps éloigné de son pays.
-« Racontes risoliers d’Olt » par Pierre Brayac – ed. Grelh roergàs – 170 p. en 15 x 21 cm. – 20 € port compris – chèque à Grelh roergàs – commander à : Grelh roergàs – 1, rue G. Sand ; Bel air III ; 12850 Onet le château.

Histoires marines
-Officier radio puis capitaine au long cours dans la marine marchande, l’auteur nous conte ses souvenirs les plus marquants, des anecdotes amusantes ou émouvantes, de ses années de navigation sur les mers et les océans.
-« D’una mar l’autra » par J. Saubrement – 190 p. en 13,5 x 18 cm. – 12,5 € – chèque à l’ordre de IDECO – commander à IDECO – BP 40006 – 81700 Puylaurens

Humilis de Pourrières
-C’est à des belges que nous devons la parution d’un recueil des premiers poèmes de Germain Nouveau, dit Humilis, provençal d’origine, ami de Raimbaud et Verlaine. Poèmes de grande qualité, malheureusement bien oubliés.
-« Germain Nouveau – quelques premiers vers » – ed. Sté de Découragement de l’escrime – 230 p. en 17 x 22,5 cm. – 500 exemplaires numérotés, seulement – 21 € port compris – commander à : M. Jean-Philippe De Wind – 14 rue du parlement – 4020 Liège – Belgique – par internet à : premiersversgn@yahoo.fr

Hymnes et chants identitaires
-Un ouvrage qui fait l’inventaire des chants qui reflètent l’identité des « peuples » du grand sud : Pays d’oc, Catalogne, Aragon, Pays basque, Corse, Piémont italien … étude complète des significations, des relations avec l’inconscient collectif.
-« Les Hymnes & chants identitaires du grand sud » par Martine Boudet – 220 p. en 16 x 22,5 cm. – 16 € port compris -chèque à IDECO – commander à IDECO – BP 40006 – 81700 Puylaurens

Un dictionnaire original
-Un dictionnaire, provençal-français, d’expressions, de proverbes, a été découvert dans un grenier. Inconnu jusque là, il est l’œuvre de Camille Moirenc d’Apt qui l’a écrit dans la seconde moitié du 19è siècle. On doit sa publication au travail acharné et passionné de M. Jean-Michel Jausseran.
-« Dictionnaire provençal-français de Camille Moirenc » établi par Jean-Michel Jausseran, – ed. Equinoxe – 560 p. en 17 x 24,5 cm. – 45 €. – en librairie.

Glandage-Moskwa 41
-L’histoire, en dauphinois, d’un homme qui trouve la guerre et l’amour pendant la guerre de 39-45 en URSS. Il reviendra ensuite au pays, dans le Diois. Un roman émouvant écrit par un passionné de notre langue d’oc, même s’il est originaire de … Hollande !
-« Glandage – Moskwa 41 » par Han Schook – ed. Lo Pitron (bilingue oc/français) – 130 p. en 15 x 21 cm. – 23 € port compris – chèque à Han Schook – commander à : Han Schook – Maanzaaderf 12 – 1112JM Diemen – Pays-Bas

Deodat de Severac, Musicien félibre
-Une grosse étude, un travail reamrquable, sur les relations entre le Félibrige et la musique, les musiciens. On y trouve beaucoup de précieux renseignements sur Deodat de Severac, mais aussi sur la mise en musique d’œuvres de Frédéric Mistral, sur les musiciens qui ont puisé leur inspiration dans leurs racines, dans leurs pays : Vincent d’Indy, Charles Bordes, Joseph Canteloube
-« Frederic Mistral e Deodat de Severac – le Felibrige et la musique » par J-B. Cahours d’Aspry – ed. le Monde de l’art et des lettres – 140 p. en 21 x 29, 7 cm. – 25 € port compris – chèque à : Le monde de l’art et des lettres – commander à : Le monde de l’art et des lettres – 15 rue Saint-Gilles – 75003 Paris

DISQUERIE

Mirèio en chansons
-Le musicien Guy Bonnet nous livre un nouveau et très beau disque. Il a composé des musiques pour accompagner des textes extraits de Mirèio de Frédéric Mistral. Il a choisi les passages qui lui ont paru les plus significatifs, il leur a associé de très belles musiques. Il les chante lui-même, souvent en duo avec Elodie Minard.
-« Les chants d’amour de Mirèio » par Guy Bonnet – CD de 25 chansons – 20 € port compris – chèque à : Compagnie Miejour – Commander à : Compagnie Miejour – 127 Rte de Montfavet – 84000 Avignon ainsi qu’à : guybonnet8@numericable.fr

Mont-Jòia continue
-Le groupe de musiciens et chanteurs Mont-Jòia a eu sa célébrité dans les années 1970-80. Il avait publié à l’époque des disques vinyles de leurs chansons, il sont maintenant numérisés et paraissent aujourd’hui en CD. Une réédition à ne pas manquer pour retrouver les chants traditionnels provençaux.
– « Cançons deis festas provençalas » et « Nautrei siam tres bomians – Noëls provençaux » – 2 CD – chacun 23 €, port compris – chèque à : Association Mont-Jòia – Commander à : Association Mont-Jòia – 2 bis impasse Fleury Prudhom – 13200 Arles – ainsi qu’à : mont-joia@wanadoo.fr

FELIBRIGE :

Echos du Consistoire :
-Le Consistoire, c’est à dire l’assemblée des Majoraux du Félibrige s’est réuni le 28 novembre à Limoux. Le Consistoire a réafirmé la décision adoptée à Grasse en 1999 : « Le Felibrige reconnaît comme seule terminologie pour être employée et défendue : la langue d’oc dans sa diversité (auvergnat, gascon, languedocien, limousin, provençal). Un bilan très satisfaisant a été tiré des célébrations du 150naire de Mirèio, ainsi que de la magnifique réussite de la manifestation de Carcassonne. Des publications nouvelles paraîtront bientôt. La présentation de la revue sera améliorée. On a étudié aussi l’organisation et le fonctionnement du Félibrige. Lors du Congrès prochain de la Santo-Estello à Castillonès, le Capoulié actuel se représentera à cette fonction.

Echos douloureux :
-Le Félibrige déplore la disparition du Majoral Georges Girard, de Millau. Poète, musicien, historien surtout, il avait été élu Majoral en 1971. Il s’était consacré avec beaucoup de passion à maintenur le souvenir d’Emma Calvé. Il était aussi un homme de cœur, très engagé dans des associations caritatives. Il était un homme discret, simple autant qu’érudit.
-Le Félibrige déplore également le décès de M. Gustave Burat, piémontais d’Italie, « sòci » du F élibrige depuis 1959. Il était docteur en droit et avait été professeur de français. Poète, romancier, critique, il avait été aussi un des fondateurs de l’AIDLCM. Il était passionné par les liens à maintenir entre les pays d’oc et son pays piémontais.
-Est donnée également la liste des félibres décédés en cours d’année.

Castillonès :
-Le Congrès de la Sainte-Estelle se déroulera pour Pentecôte à Castillonès, une petite ville, une « bastide » créée en 1259 par Alphonse de Poitiers.

Est donnée en fin la liste des Majoraux du Félibrige avec les noms de leur cigale et leur année d’élection.

Cet article a été publié par

Agenda

< 2020 >
septembre 28 - octobre 04
  • 28
    Aucun événement
  • 29
    Aucun événement
  • 30
    Aucun événement
  • 01
    Aucun événement
  • 02
    Aucun événement
  • 03
    Aucun événement
  • 04
    Aucun événement
© Le Felibrige Tous Droits réservés | Réalisation Dream Media® 2016 - Mentions légales et crédits