la Revisto : N° 255

Lou Felibrige – la Revisto : N° 255 – novembre – décembre 2009

La revue du Félibrige : « Lou Felibrige » peut être commandée à : -Felibrige – Parc Jourdan – 8 bis Av. J. Ferry – 13100 Aix en Provence – Prix : 4 euros ; Abonnement : 6 numéros : 22,50 euros. Établir un chèque à l’ordre de : Felibrige. Pour s’abonner, il n’est pas nécessaire d’être membre du Félibrige. Courriel : contact@felibrige.org
– Visitez notre site : www.felibrige.org

Résumé des articles dont nous rappelons qu’ils sont entièrement écrits en langue d’Oc.

Editorial : Discours du Capoulier, M. Jacques Mouttet prononcé le 13 septembre à Maillane. A cette occasion le Capoulié dit toute sa satisfaction des très nombreux évènements qui marquent cette année le cent-cinquantième anniversaire de Mirèio. Mirèio a provoqué la renaissance de notre langue, aujourd’hui nous voyons la possibilité pour notre langue d’obtenir un statut officiel, n’oublions pas que Mirèio est à l’origine de ce mouvement.

Année Mireille :
– A Vallabrègues : le 19 septembre a eu lieu la dernière représentation de la « Mireille » de Gérard Gelas devant une salle comble. A la fin de la représentation, le Capoulié Jacques Mouttet remettait la medaille du Félibrige à M. Gérard Gelas et la médaille du Cent-cinquantenaire de Mireille aux deux comédiens interprètes : Damien Rémy et Alice Belaïdi. Le lendemain 20 septembre une plaque célébrant le 150ème anniversaire de Mireille était inaugurée à côté de celle consacrée à Vincent.
– A Narbonne : le 26 novembre sera présentée officiellement une nouvelle édition de Mirèio illustrée de 72 dessins inédits du peintre et dessinateur bitterois Gustave Fayet, cette édition est due à Actes sud avec le concours de la Mairie de Narbonne et des amis de l’abbaye de Fontfroide. Le 27 une séance académique avec trois exposés, (dont un du Baile du Félibrige), sur Mireille, Mistral, G. Fayet, Déodat de Séverac, se déroulera en Mairie de Narbonne. Le 28, en Mairie de Narbonne, spectacle lyrique autour de Mireille de Gounod.
-« Mirèio » illustré de 72 planches par G. Fayet – Ed Actes sud – 188 p. en 38 x 24 cm. – 45 € – chèque à : Association du Musée d’art-G. Fayet – commander à M. de Langlade – 6 square de Dordogne – 75017 Paris

Florian : Le Mèstre d’obro Louis d’Andecy nous donne une petite biographie de J-Pierre Claris de Florian (1755 – 1794), né à Sauve (Gard), décédé à Sceaux près de Paris. Dans cette ville depuis l878, des liens étroits ont été établis avec le Félibrige, et chaque année de grandes manifestations autour de la langue et de la culture d’oc y sont organisées.

Bougnat et fier de l’être : le Majoral Rousset revient sur les différentes étymologies possibles de cette appellation des « auvergnats » de Paris. Ce surnom de « Bougnat » est aujourd’hui revendiqué comme un quasi synonyme de : sérieux, travailleur, courageux, digne de confiance …

Victorin Gallière : la felibresse Maïté Nemrod-Bonal nous invite à découvrir le peintre Victorin Gallière, lozérien de naissance, qui a exposé à Mende, il était surnommé « le peintre de la lumière ».

Lawrence d’Arabie et Aigues-mortes : Le Mèstre d’obro Louis d’Andecy nous rappelle qu’avant d’être agent secret, homme de guerre et rénovateur de l’unité arabe, Lawrence d’Arabie a été un remarquable connaisseur de l’architecture militaire du Moyen-age

Impressions d’Irlande : Le Majoral Noël Lafon nous parle de l’Irlande où il est allé, de ses magnifiques paysages, mais aussi de la langue gaëlique que l’état protège et en favorise le développement face à l’anglais qui tente de s’imposer.

Petite maison d’édition : le Majoral Fourié nous fait découvrir l’Association pour le Développement de l’Ecrit Occitan dirigé par M. Serge Viaule. Elle publie des textes souvent engagés, mais bien argumentés, elle fait aussi découvrir un mystérieux écrivain, Paul de Ligonier (surnom impénétrable dissimulant un homme défunt connu) qui a écrit de très beaux poèmes.

LES NOUVELLES

Agenda du Capoulié : Du 4 septembre au 18 octobre, le Capoulié Jacques Mouttet a participé ou assisté à une quinzaine de réunions de travail ou manifestations festives.
-Des Majoraux, représentant le Félibrige, ont également participé à une dizaine d’autres réunions ou manifestations.

Actualité :
-Dernière minute : Pleine réussite pour la manifestation de Carcassonne. Près de 25 000 personnes ont répondu à l’appel de la coordination « Anen, O ». Les manifestants ont demandé à l’Etat et à tous les élus de prendre des mesures, d’établir une loi, en faveur des langues régionales, de la langue d’Oc en particulier. Les félibres venus en grand nombre de toutes les maintenances ont largement participé à cette action.

Prix Louis Vouland : Le jury de la Fondation Vouland a attribué son prix de la vocation provençale à Mlle Rita Mazaudier, jeune professeur certifié de langue d’oc et présidente de l’Association « Prouvençau lengo vivo ».

Prix Frédéric Mistral : il a été attribué au poète Louis Viany, de St Etienne du Grès, pour son grand poème « l’avenaire de lus » (le découvreur de lumière) consacré à Vincent Van Gogh.

Grand prix littéraire de Provence : il a été attribué par l’association culturelle provençale de Ventabren au compositeur-interprète de chansons, Jean-Bernard Plantevin, pour la qualité de la poésie de ses chansons, et aussi pour le magnifique et énorme travail qu’il accomplit depuis vingt ans en faveur de la langue d’oc, du provençal en particulier.

Hommage au Majoral Albarel : le 15 août dernier un hommage a été rendu au Majoral et écrivain de langue d’oc, Paul Albarel, dans son village natal de St André de Roquelongue, près de Narbonne. Le Majoral Jean Fourié en particulier, au nom du Félibrige, fit son éloge et rappela sa vie et son œuvre.

LES MAINTENANCES

Gascogne-Béarn :
– Jour du souvenir : Le 4 septembre, hommage a été rendu à Philadelphe de Gerde, à Bagnères de Bigorre et à Gerde avec inauguration d’une stèle, prises de paroles d’élus, récitation de ses poèmes. La journée s’est poursivie par un banquet et un spectacle de chants en bigourdan.
– A Bizanos, le 10 octobre, a été célébré le cent-cinquantenaire de Mirèio devant près de 200 personnes. Conférence, puis musique, chants, danses, poèmes ont constitué un spectacle de qualité

Guyenne-Périgord :
-A Sarlat, l’ASCO (Atelier Sarladais de Culture Occitane) a créé un cours de langue pour adulte, un atelier de danses traditionnelles, une chorale. Pour développer la pratique de la langue il a obtenu la création d’une école maternelle bilingue, puis d’une bibliothèque en langue d’oc.

Languedoc :
-Lo Grelh roergàs : Le rassemblement du Grelh s’est déroulé le 6 août, pour la fête de la Sant Justin, en présence d’élus, du Capoulié Jaque Mouttet et d’un certain nombre de Majoraux.
-Col de la Luseto : L’eescolo de la Tour magno a honoré la mémoire d’André Chamson, le 8 août au col de la Luseto en présence du Capoulié et d’un certain nombre de Majoraux.
-Manduel : Le 23 août en en présence du Capoulié et d’un certain nombre de Majoraux, ont été célébrées les deux Mireille, celle de Mistral et celle de Gounod.
-Béziers : La Société Archéologique Scientifique et Littéraire a organisé une célébration de Mireille devant une très nombreuse assistance. Le précédent Capoulié Pierre Fabre a rappelé les liens étroits et continus entre la Société et le Félibrige puis a parlé du « Miracle de Mirèio »
Calvisson : du 9 au 11 octobre exposition d’habits de lumière, de musiques, de danses, liés à la tauromachie.
-Saint-Gilles : Le 9 août, représentation de l’Opéra « Mireille » au château d’Espeyran deavnt un public enthousiaste, manifestation organisée avec l’aide du Félibrige.
-Nimes : Le 8 septembre vernissage de l’expossition consacrée à « Mireille », et conférence du Capoulié Jacques Mouttet « Mirèio, 6123 vers qui glorifient une langue ».
-Canet d’Hérault : Le Mèstre d’obro René Caylus, a été honoré dans son domaine de la Dourbie. Poète, passionné par tout ce qui touche à notre langue, il a reçu des maires du pays de nombreuses récompenses et la médaille de l‘année Mirèio des mains de la Sendi du Languedoc, la majorale Mme Marie-Noëlle Dupuis.
-Manduel : Le 19 septembre, l’association « li gènt dóu Bufaloun » a proposé un spectacle de qualité « Hommage gardois à Mistral et à Mireille »

Limousin :
-Echos de la Maintenance : l’année a été marquée par le déroulement des Ostensions. Au mois de mai, la veillée limousine a rassemblé 250 personnes. Au mois d’août diverses manifestations : cinquantenaire de l’association Lemouzi conduite par le Majoral Joudoux, stage de langue organisé par le Majoral Raynal, festival, concert d’orgue et de musique traditionnelle pour célébrer Mirèio. Le Capoulier Jcques Mouttet était présent à certaines de ces manifestations.

Provence :
-Martigues : Lors du festival international de folklore de Martigues, le 25 juillet, quatre des principaux groupes de Provence ont présenté un magnifique spectacle, 150 danseurs et musiciens ont enthousiamé plus de 1 500 spectateurs : danses, récitations de poèmes (Mirèio entre autres), musique. Les participants ont continué longtemps la fête …après le spectacle !
-Vidauban : Le 12 septembre s’est déroulé à Vidauban le premier rassemblement régional de galoubet-tambourin avec concert donné par chacun des groupes venus, puis un concert où tous étaient réunis sous la baguette de J-Fernand Djivdjivian. Le 19 décembre, le groupe « lou pichoun gréu » organise son gros souper.
-Menton : Le Mèstre en Gai-Sabé, J-Louis Caserio nous avise que la Société d’Art et d’Histoire du pays Mentonnais depuis 1984 assure des cours de mentonnais, essentiellement pour préparer les candidats au baccalauréat qui présentent cette option. Depuis 1984, ce sont quelques 1 500 jeunes qui ont bénéficié de cet enseignement. Des outils pédagogiques en graphie moderne mistralienne ont par ailleurs été créés à cet effet : lexiques, grammaire, recueils de textes …

FELIBRIGE

Les nouveaux Majoraux : ils ont été élus par le Consistoire
-Serge Bec : né en 1933, provençal, attaché à son pays du Luberon. Journaliste, poète, critique d’art, écrivain en langue d’oc et aussi en français. Maître en Gai-savoir en 2004, Prix Mistral en 1998, Grand Prix littéraire de Provence en 2006. Auteur d’un grand nombre de recueils de poésies, traduit en plusieurs langues. Il portera désormais la cigale de l’arc de sedo, dont le premier titulaire fut le Primadié Jean Brunet.
François Pontalier : né en 1940, en Guyenne. Sa vie professionnelle s’est déroulée dans la chimie et dans l’industrie du tabac. Félibre dès 1969, Mèstre d’obro en 2000. Longtemps président de Las Belhas de Brageirac, membre du Conseil d’administration du Bornat depuis longtemps, Sendi de la Maintenance de Guyenne-Périgord depuis 1998. Musicien, joueur de vielle et chef de chorale. Homme d’action, organisateur de toutes sortes de manifestations en faveur de la langue, œuvre beaucoup pour l’enseignement de la langue dans les écoles et « en ville ». Il portera désormais la cigale de Nontron dont le premier titualire fut Camille Chabaneau.
-Noël Lafon : né en 1942, en Auvergne. Professeur de lettres modernes mais aussi titulaire du CAPES d’Occitan-langue d’oc. Félibre depuis 1988, il a créé l’association « Lo Convise » et publie depuis 1992 la revue éponyme. Conférencier, réalisateur d’expositions, animateur de veillées surtout en tant que musicien. Auteur de nombreux ouvrages dont un, monumental, sur les écrits cantaliens. Il porte désormais la cigale du Gardon dont le premier titulaire fut Maurice Faure.

-Les nouveaux Sòci : ils ont été désignés par le Conseil Général du Félibrige
-Thomas Field : Professeur de lenguistique et de français à l’université de Maryland (USA) ; son épouse est gasconne.
-Merike Riives : de Tallinn, capitale de l’Estonie. Professeur de français, puis traductrice d’ouvrages français en estonien, elle a aussi traduit en estonien « la bête du Vaccarès de J. d’Arbaud. Est déjà venu plusieurs fois en Provence.
-Naohiko Seto : Du Pays du soleil levant. Professeur à l’université de Waseda. Etudie la philologie romane et les troubadours.
-Rodica Sufletel : Professeur de français à l’université de Timisoara en Roumanie. S’intéresse beaucoup à Frédéric Mistral et à son œuvre.
Paul Amargier : Père dominicain. Longtemps professeur d’histoire à l’Université d’Aix-Marseille, spécialiste de l’histoire de la Provence au Moyen-age.

LIBRAIRIE

Félibrige et religions : La Majorale Pierrette Bérengier et le précédent Capoulier Pierre Fabre donnent leur point de vue respectif sur cet ouvrage, recueil d’actes d’un colloque, qui précise les liens entre le Félibrige et différentes expressions religieuses. Dans cet ouvrage, un article, au moins, est assez polémique vis à vis du Félibrige.

Jean-Baptiste Bégarie : né en 1892, cet écrivain gascon est mort à la guerre en 1915. Albert Trouillet, né dans le même village publie dans un livre tout ce qu’il a recueilli sur sa vie et ses écrits : correspondance, articles de revues, poèmes.
-« Jean-Baptiste Bégarie » ; Ed. Princi negue ; 381 pajo ; 32,95 €. Avec chèque à : Edition Princi Negue – 64360 Monein – tel. 09 72 95 03 92 ; www.princi-negue.oxatis.com

Promenade en Vallée d’Olt : Le Majoral Zephyr Bosc nous entraine à la découverte de son pays, pays de ses ancêtres. Un livre construit autour de photos souvent très anciennes avec lesquelles nous découvrons églises, ponts, châteaux et bien sûr personnalités dont un certain nombre d’écrivains dOc.
-Promenade en vallée d’Olt : à compte d’auteur ; 120 p. format A4 ; 18 € ; chez l’auteur, chèque à son ordre – le bosc nalt – 12140 Espeyrac – 05 65 69 88 14

Bibliothèque inguimbertine : fondée au 18è s., par Mgr d’Inguimbert la bibliothèque de Carpentras possède un fond ancien riche et prestigieux ; elle est aussi un musée avec des objets d’art de toutes sortes. Le conservateur actuel, J-François Delmas, en fait découvrir tous les trésors, toutes les richesses.
-« l’Inguimbertine maison des muses » par J-François Delmas – Ed. Nicolas Chaudun – 150 p. en 23 x 32 cm. – 39 € – Commander à Bibliothèque Inguimbertine, chèque à cet ordre – 234 Bd Albin Durand – 84200 Carpentras

La tragédie du 15è corps : fin août 1914, un article d’un grand journal parisien, commandité par le ministre de la guerre, diffame le 15è corps d’armée formé essentiellement de provençaux. Il sera difficile ensuite de lui faire retrouver son honneur.
-« la Légende noire du 15e corps – l’honneur volé des provençaux par le feu et l’insulte » par M. Mistre – C’est-à-dire Editions – 240 p. en 16,5 x 23 cm. – 20 € ; commander avec un chèque à l’ordre de l’éditeur : c’est-à-dire éditions – la Bonnechère – 04870 St Michel l’observatoire

Arles au long des rues : Le Félibre Michel Bonnefoy a écrit un livre sur Arles. De rues en place, d’impasses en monuments, il nous fait découvrir une ville au patrimoine exceptionnel.
-« Arles – 2000 an de culture et d’histoire » par Michel Bonnefoy – Edition française – 170 p. en 15 x 21 cm. avec 680 photos – 30 € . Avec chèque à son ordre, commander à l’auteur : 10 imp. Des amandiers – 13280 Arles-Moulès

Encyclopédie des Alpilles : conduits par Guy Barruol et Nerte Dautier, un collectif de spécialistes ont rédigé une véritable encyclopédie des Alpilles. Tous les sujets concernant ce massif provençal emblématique y sont traités de façon remarquable.
-« Les Alpilles – encyclopédie d’une montagne provençale » sous la direction de G. Barruol et N. Dautier – Ed. Alpes de lumière – 340 p. en 21 x 21 cm. + très nombreuses photos – 40 € avec chèque à Alpes de lumière, Alpes de Lumière – 1, place du Palais – BP 58 – 04 301 Forcalquier cedex

Cet article a été publié par

Agenda

< 2021 >
Septembre
LMMJVSD
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
© Le Felibrige Tous Droits réservés | Réalisation Dream Media® 2016 - Mentions légales et crédits