Voyage à Barcelone

Les Félibres en Catalogne

Une centaine de félibres ont effectué un voyage à Barcelone “dans les pas de Frédéric Mistral” les 3, 4 et 5 octobre.
-Rappelons qu’en 1867, des écrivains et hommes politiques catalans, en particulier Victor Balaguer, avaient été exilé d’Espagne pour raisons politiques. Les félibres provençaux : Mistral, Aubanel, Brunet, Roumanille … leur avaient alors offert l’hospitalité.
-Le calme revenu en Espagne, les catalans, en remerciement, avaient d’une part offert aux félibres provençaux “La coupo Santo”, d’autre part avaient invité les félibres à leur rendre visite en Catalogne où ils furent reçus au mois de mai 1868 avec des honneurs dignes de chefs d’état.
-Rappelons aussi que les félibres, en 1878, pour réaffirmer l’amitié entre catalans et provençaux avaient offert à leur tour une coupe aux catalans.
-Par conséquent cette année, 140 ans après la visite de Mistral et de ses amis en Catalogne, les félibres sont retournés en Catalogne pour réaffirmer les liens amicaux entre provençaux et catalans et apporter la Coupo Santo à la rencontre de la Coupe conservée par les catalans.

Partis en autocar le vendredi 3 octobre d’Aix en Provence, les provençaux se joignent à un deuxième autocar partant de Lunel avec des félibres du Languedoc et d’autres pays d’oc. Ils sont conduits par le Capoulié Jacques Mouttet entouré de 7 Majoraux du Félibrige.
-Arrivés à Barcelone en début d’après-midi, ils sont reçus avec les honneurs vers 17h à Vilanova i la Geltrù au “Musée-bibliothèque Victor Balaguer”, par la directrice du musée et des membres du conseil municipal ; dans le musée sont conservés les souvenirs de l’homme politique catalan, entre autres sa correspondance avec Frédéric Mistral et ses souvenirs provençaux.
-La réception se déroule en présence des deux coupes, la Coupo Santo et la Coupe des catalans, moment d’intense émotion devant cette réunion.
-Après les discours officiels, un petit concert d’une « cobla » et la visite du musée, catalans et provençaux partagent comme le disait Mistral “l’eau, le pain et le sel” dans un grand restaurant de la ville.

Le lendemain, samedi 4 octobre, dès 9h les félibres sont reçus au Parlement de Catalogne, visite guidée du magnifique bâtiment où la guide explique aussi le fonctionnement du parlement, puis discours officiels dans l’hémicycle du Parlement par un député catalan et par le Capoulié du Félibrige qui ne manque pas de rappeler que les institutions catalanes sont un peu le rêve des félibres.
Les félibres partent alors pour le monastère de Montserrat, à une quarantaine de kilomètres de Barcelone, haut-lieu spirituel des catalans, “cœur de la Catalogne” comme l’a dit le Capoulié Jacques Mouttet.
-Les félibres admirent le site impressionnant, le monastère, sa magnifique basilique et aperçoivent “la Moreneta”, la vierge noire de Montserrat dont on fêté le millénaire en 1980.
-Les félibres sont reçus trés officellement par le Père abbé et les discours se font également en présence des deux coupes. S’ensuit un moment trés émouvant lorsque le groupe des félibres se fait photographier devant les fines colonnes du monastère à l’endroit même où Mistral, les félibres qui l’accompagnaient et leurs hôtes catalans, s’étaient faits photographier en 1868.
-Après le repas, les félibres redescendent à Barcelone où ils sont reçus à la Generalitat, siège du gouvernement autonome de Catalogne. C’est à nouveau une visite guidée de l’édifice et la réception officielle, toujours en présence des deux coupes, par le directeur de l’Institut des lettres catalanes. Nous noterons toutefois une petite déception, les tambourinaire provençaux ont dû laisser leurs instruments à la porte pour raison de sécurité … !
-Après cette réception, accompagné par des musiciens catalans et des musiciens provençaux qui ont retrouvé leurs instruments, il suffit à chacun de traverser la place Sant Jaume pour se rendre dans l’Ajuntament (Hôtel de ville). Les félibres entrent alors dans la grandiose “Salle des cents” où ont déja pris place quelques deux cents catalans. Les deux coupes, une fois de plus sont côte à côte, offerte à la vue du public.
-Au nom de la municipalité, M. Ramon Nicolau, 1er adjoint, souhaite la bienvenue et dit toute sa joie de recevoir les félibres, M. Mouttet, Capoulié du Félibrige remercie et rappelle la venue de Mistral dans cette salle où se déroulent traditionnellement les jeux floraux de la langue catalane. Puis le professeur Jaume Figueras fait un brillant exposé sur l’historique des relations entre Mistral, les félibres et les écrivains catalans. Une chanteuse à la voix magnifique, accompagnée par une joueuse de luth interprète quelques chants provençaux ainsi que le “cant dels aucels”, noël traditionnel cher au cœur des catalans.
-Il va de soi qu’à chacune de ces différentes réceptions, catalans et félibres ont chanté ensemble “la Coupo Santo” ainsi que Els segadors, hymne national catalan.
-Après l’apéritif offert par l’Ajuntament les participants effectuent un grand défilé en ville, drapeaux “sang et or” en tête, accompagnés par les musiciens, trés remarqués par la population nombreuse à cette heure et bien souvent applaudis, jusqu’à la Place de Catalogne où est servi un repas officiel au grand hôtel “Duques de Bergara”. Au cours de la soirée de nombreux taosts sont prononcés et un ensemble musical interprète des airs catalans et provençaux.

Le dimanche matin 5 octobre, pour continuer ce “pélerinage dans les pas de Mistral”, les félibres se rendent à la colline de Montjuich où se dresse une colonne portant le buste de Mistral, érigée là en 1930 pour le centenaire de la naissance du poète. Discours, récitation de poème de Mistral et dépôt de gerbe, marquent la cérémonie. Ensuite, c’est la découverte de la ville en autocar pour se rendre au Musée d’Histoire de Catalogne. Les félibres y sont reçus la conservatrice. Tous visitent le musée, extrêmement riche de toutes sortes d’objets et de documents, tous regrettent de ne pas disposer d’au moins une journée pour découvrir et apprécier toutes les étapes de l’histoire de Catalogne, de la préhistoire à nos jours.
-La visite s’achève au quatrième étage où se trouve un restaurant panoramique donnant sur le port et la ville.
-Au cours de ce “repas d’au-revoir” le Capoulié dit ses remerciements à chacun pour être venu, pour avoir participé et effectué ce voyage-pélerinage qui réaffirme, renforce, l’amitié entre catalans et félibres de Provence et d’ailleurs, il remercie en particulier le “Cercle d’agermanament occitano-català” et son président M. Enric Garriga-Trullols qui a su recevoir les participants avec beaucoup de compétence, d’attention et d’honneur tout au long de ces journées.
-C’est là que les deux coupes se disent au-revoir et les participants entonnent encore une fois Els Segadors et la Coupo Santo.

L’heure du retour est arrivée, les participants reprennent les autocars cars pour retourner en France, pardon ! en Languedoc et en Provence, la tête pleine de magnifiques souvenirs et le cœur plein d’émotions de ces retrouvailles, dans les pas de Mistral, avec les frères de Catalogne.

Cet article a été publié par

Agenda

< 2019 >
Décembre
LMMJVSD
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
© Le Felibrige Tous Droits réservés | Réalisation Dream Media® 2016 - Mentions légales et crédits